On peut être féministe et voilée

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher

Présentation de l'argument

[ + Ajouter un résumé ]

Citations [ modifier ]

« J’ai la conviction que l’on peut être féministe et porter un foulard traditionnel ou religieux. La célèbre avocate iranienne Shirin Ebadi, défenseuse des droits des femmes en Iran, avait effrontément défié les extrémistes de son pays en ne portant pas de voile lors de la remise de son Prix Nobel de la Paix, malgré les menaces. »
Rokhaya Diallo, « Le voile n’est pas incompatible avec le féminisme », Slate.fr, 13 mars 2018.
« Je mets au défi quiconque de remettre en question le féminisme de la Pakistanaise Malala Yousafzai qui se bat en faveur des droits scolaires des filles ou de la Yéménite Tawakkol Karman, Prix Nobel de la Paix, fondatrice du groupe « Femmes journalistes sans chaînes ». Toutes deux portent un vêtement masquant leurs cheveux, ce qui ne constitue aucunement un obstacle à leur engagement en faveur de l’égalité femmes-hommes, qu’elles promeuvent au péril de leur vie. »
Rokhaya Diallo, « Le voile n’est pas incompatible avec le féminisme », Slate.fr, 13 mars 2018.
« Pour être voilée aujourd’hui il faut donc avoir le cœur bien accroché, et faire preuve d’un certain caractère. C’est ce que montrent les recherches d’Agnès De Feo sur les femmes en niqab, qui témoignent selon elle d’une véritable indépendance envers les hommes. Leur voile est souvent conçu comme une « castration du regard masculin », explique la chercheuse, qui parle du « féminisme » de ces femmes, même si c'est un mot qu'elles n'assument pas toutes. C'est aussi ce qu'observe Julien Beaugé, qui pense que le voile, quand il est revendiqué, permet paradoxalement une « inversion des rapports hommes-femmes » et « une certaine subversion des rapports sociaux de genre » : « Certaines femmes incarnent (localement) la bonne pratique religieuse, parfois même ont accès au savoir religieux et sont devenues de véritables sujets religieux (les prédicateurs s'adressent à elles, essaient de les convaincre, certaines prennent des cours de religion, enseignent ou transmettent ce qu'elles savent de l'islam...), alors que, pendant longtemps, elles étaient absentes des mosquées et étaient fondamentalement des objets religieux. » »

[ ± Ajouter ou retirer une citation ]

Sous-arguments

[ ± Ajouter ou retirer un sous-argument ]

Objections [ modifier ]

Le voile islamique n'est pas une émancipation mais une oppression des femmes

« Le foulard est une discrimination explicite à l’égard des femmes et qu’il véhicule une conception de la sexualité que nous ne partageons pas. Il manifeste la volonté de soumettre les femmes à un ordre patriarcal et hétérosexiste qui prétend normaliser la sexualité des individus, en particulier celle des femmes, dans le cadre du mariage, et subordonner leurs activités aux devoirs familiaux. »
Josette Trat, Hélène Adam, Ingrid Hayes, Guillaume Liégard, « Tribune : "Une candidate voilée dans le Vaucluse : un choix contesté" », 3 mai 2010.
Voir plus...
Voir les citations restantes dans la page détaillée de l'argument.
« Et c’est bien de cela qu’il s’agit : de l’oppression des femmes par les hommes, de leurs libertés et de leurs droits. Le voile n’est pas un simple bout de tissu, il est non seulement un symbole mais aussi la marque concrète de la situation d’infériorité dans laquelle certains veulent, au nom de la liberté religieuse, maintenir les femmes. »
Sophie Gargan, « Pour les droits et la liberté des femmes, contre le voile à l’école », Lutte ouvrière, n°1838, 24 octobre 2003.

Prétendre que le féminisme est compatible avec le voile est un sophisme

Page détaillée
Prétendre que le féminisme est compatible avec le voile est un sophisme
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Aucun sous-argument n'a été entré. Aucune objection n'a été entrée.
[ modifier ]
« Pour moi, prétendre que le voile est compatible avec le féminisme relève d’un sophisme, certes sophistiqué, mais d'un sophisme tout de même. Rien dans ce tissu ne permet à une femme d’accéder à l’égalité avec un homme. »
Jean-Marc Proust, « Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme », Slate.fr, 23 mars 2018.

Parler d'un féminisme islamique est une régression de la pensée féministe

Page détaillée
Parler d'un féminisme islamique est une régression de la pensée féministe
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Aucun sous-argument n'a été entré. Aucune objection n'a été entrée.
[ modifier ]
« « [On observe] une régression de la pensée féministe. […] On ne sait plus bien ce qu’est le féminisme aujourd’hui : Marine Le Pen se dit féministe et certaines évoquent même un “féminisme islamique”, c’est un comble ! Quand on veut à toute force différencier les sexes dans l’espace public, c’est pour dominer les femmes. Cette différenciation vestimentaire n’est pas nouvelle, au XVIe siècle, des femmes ont été brûlées parce qu’elles s’habillaient en homme. Et, dans les années 20, on reprochait à celles qui voulaient porter le pantalon d’avoir des “revendications viriles” ». »
Marie-Jo Bonnet, « Le féminisme à l'épreuve du voile », Elle, 29 avril 2016.

[ ± Ajouter ou retirer une objection ]

Références

[ ± Ajouter ou retirer une référence ]

Débat parent