Le revenu de base est une mesure favorable aux employeurs

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher
pouce d'argument Cet argument est une objection dans le débat Faut-il instaurer un revenu de base ?
.
flèche vers le haut dans un cercle Cet argument est une objection à L'instauration d'un revenu de base risque de dégrader les conditions de travail
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Aucun sous-argument n'a été entré. Le revenu de base permet de négocier de meilleures conditions de travail
et Le revenu de base permet de négocier de meilleures conditions de travail
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Aucun sous-argument n'a été entré. Le revenu de base ne peut tenir ses promesses que s'il est d'un montant suffisant
Instaurer un revenu de base conduit à une baisse de compétitivité
L'instauration d'un revenu de base progressiste nécessite des luttes sociales d'ampleur
Le revenu de base généralise la précarité du travail
Le revenu de base est une mesure favorable aux employeurs
.

Présentation de l'argument

[ + Ajouter un résumé ]

Citations

« Le revenu de base est alternativement présenté selon les auteurs comme favorable aux employés ou aux employeurs, dans la négociation salariale. Il agirait respectivement comme un revenu d’appui pour l’offre de travail des salariés ou comme un effet d’aubaine pour la demande de travail par les entreprises, ces dernières ajustant alors les salaires à la baisse. Dans le premier cas, les salariés pourraient négocier leur contrat plus librement […]. Dans le second cas, le risque est que les entreprises convertissent le revenu de base en marges supplémentaires, aboutissant à une dégradation des relations de travail si le salaire minimum n’existe plus. »
Groupe de travail Revenu universel de la Fondation Jean-Jaurès, « Le revenu de base, de l’utopie à la réalité ? », 2016/05/22.

[ + Ajouter une citation ]

Sous-arguments

[ + Ajouter un sous-argument ]

Objections

Tout dépend des secteurs

Page détaillée
Le revenu de base est une mesure favorable aux employés dans certains secteurs
[ Modifier ]
« À la lecture des données de l’INSEE sur les marges et de Pôle emploi sur les difficultés à recruter (v. Tableau A4 en annexe), l’effet serait ainsi relativement favorable à l’offre de travail dans les branches du commerce, des transports et de l’entreposage, de l’information et de la communication et enfin des activités immobilières. Il serait en revanche neutre pour les autres services marchands en raison de marges faibles qui limitent la baisse des salaires. L’impact sur le secteur de la construction serait quant à lui largement favorable aux employeurs. »
Groupe de travail Revenu universel de la Fondation Jean-Jaurès, « Le revenu de base, de l’utopie à la réalité ? », 2016/05/22.

[ + Ajouter une objection ]

Références

[ + Ajouter une référence ]


Débat parent