Le gouvernement du Front populaire n'a abrogé aucune des lois anti-immigration adoptées par le gouvernement précédent

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher

Présentation de l'argument

[ + Ajouter un résumé ]

Citations [ modifier ]

« Une loi votée en août 1932 fixa des quotas « par industrie, par commerce ou par catégorie professionnelle ». Elle permit de refuser le séjour d'un étranger sur des critères arbitraires et de l'expulser sans possibilités de recours. Une amende pour avoir par exemple « circulé à vélo sans lumière » pouvait servir de prétexte à une expulsion. En France, au cours des deux années 1931 et 1932, plus de 400 000 travailleurs étrangers furent renvoyés dans leurs pays d'origine dont 150 000 Polonais, mineurs dans le Nord, embarqués dans des trains spéciaux. Le gouvernement du Front populaire s'est contenté de ralentir un peu les expulsions sans changer les lois scélérates prises par la droite… »
Lutte ouvrière, « L’immigration dans l’Europe en crise », Cercle Léon Trotsky, 24/01/2014.

[ ± Ajouter ou retirer une citation ]

Sous-arguments

[ ± Ajouter ou retirer un sous-argument ]

Objections

[ ± Ajouter ou retirer une objection ]

Références

[ ± Ajouter ou retirer une référence ]