La lutte pour l'athéisme doit être subordonnée à la lutte des classes, sans quoi elle n'est qu'une lutte abstraite

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher

Présentation de l'argument

[ + Ajouter un résumé ]

Citations [ modifier ]

« Car tout le problème est qu’« être matérialiste », c’est aussi avoir une approche matérialiste du phénomène religieux. Une approche matérialiste à laquelle Lutte ouvrière renonce, en considérant « la » religion de manière essentialiste, comme une force réactionnaire partout et toujours, qu’il s’agirait de combattre en tout temps et en tout lieu par la diffusion d’une « propagande antireligieuse », indépendamment des rapports de forces politiques, économiques, sociaux, idéologiques. Une approche matérialiste résumée par Lénine dans un texte de 1909, dans lequel il explique notamment que « la propagande athée de la social­-démocratie [= des révolutionnaires] doit être subordonnée à sa tâche fondamentale, à savoir : au développement de la lutte de classe des masses exploitées contre les exploiteurs. » Quatre ans plus tôt, Lénine avertissait déjà : « en aucun cas nous ne devons nous fourvoyer dans les abstractions idéalistes de ceux qui posent le problème religieux en termes de "raison pure", en dehors de la lutte de classe, comme font souvent les démocrates radicaux issus de la bourgeoisie ». »
Julien Salingue, Christine Poupin, Ugo Palheta, Selma Oumari, « Combat contre l’islamophobie : quand Lutte ouvrière inverse la hiérarchie des normes », 2 février 2017.

[ ± Ajouter ou retirer une citation ]

Sous-arguments

[ ± Ajouter ou retirer un sous-argument ]

Objections

[ ± Ajouter ou retirer une objection ]

Références

[ ± Ajouter ou retirer une référence ]