La haine est parfois nécessaire

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher

Présentation de l'argument [ modifier ]

Il a existé des "odes à la haine" dans la littérature classique, la haine vue comme un moteur de la révolte légitime. Ne doit-on pas haïr les nazis ? Vouloir éradiquer la haine est une façon d'aseptiser des luttes qui peuvent être légitimes.

Citations [ modifier ]

« Les défenses provocantes ou paradoxales de la haine ne manquent pas. Il existe même une assez solide tradition littéraire en la matière, bien illustrée par des Jouhandeau, des Léautaud, des Cioran. On sait peut-être moins que Emile Zola fut, lui aussi, apologiste de la haine. Dans un article intitulé « Mes haines » (Le Figaro, 27 mai 1866) il proclame : « La haine est sainte : « elle est l’indignation des cœurs forts et puissants, le dédain militant de ceux que fâchent la médiocrité et la bêtise. »
Ruwen Ogien, Un portrait logique et moral de la haine, p.57, Éditions de l'éclat, 1993.

[ ± Ajouter ou retirer une citation ]

Sous-arguments

[ ± Ajouter ou retirer un sous-argument ]

Objections

[ ± Ajouter ou retirer une objection ]

Références

[ ± Ajouter ou retirer une référence ]

Débats parents