Lénine a ordonné l'exécution des bourgeois

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher

Présentation de l'argument

[ + Ajouter un résumé ]

Citations [ modifier ]

« Étape logique et ultime de « l’extermination de la bourgeoisie en tant que classe », les exécutions de détenus, suspects et otages incarcérés pour leur seule appartenance aux « classes possédantes », sont attestées dans bien des villes prises par les bolcheviks. A Kharkov, entre 2000 et 3000 exécutions en février-juin 1919 ; entre 1000 et 2000 lors de la seconde reprise de la ville, en décembre 1919. À Rostov-sur-le-Don, environ 1 000 en janvier 1920 ; à Odessa, 2200 entre mai et août 1919, puis 1 500 à 3000 entre février 1920 et février 1921 ; à Kiev, au moins 3000 entre février et août 1919 ; à Ekaterinodar, au moins 3000 entre août 1920 et février 1921 ; à Armavir, petite ville du Kouban, entre 2 000 et 3 000 entre août et octobre 1920. On pourrait prolonger cette liste. »
Nicolas Werth, Le livre noir du communisme, Robert Laffont, Paris, 1997.
« À Kharkov, au cours des deux jours précédant l’arrivée des Blancs, les 8 et 9 juin 1919, des centaines d’otages furent exécutés. À Kiev, plus de 1800 personnes furent abattues entre le 22 et le 28 août 1919, avant la reprise de la ville par les Blancs le 30 août. Même scénario à Ekaterinodar où, devant l’avancée des troupes de Cosaques, Atarbekov, le chef local de la Tcheka, fit exécuter en trois jours, du 17 au 19 août 1920, 1600 « bourgeois » dans cette petite ville provinciale qui comptait, avant-guerre, moins de 30 000 habitants. »
Nicolas Werth, Le livre noir du communisme, Robert Laffont, Paris, 1997.

[ ± Ajouter ou retirer une citation ]

Sous-arguments

[ ± Ajouter ou retirer un sous-argument ]

Objections

[ ± Ajouter ou retirer une objection ]

Références

[ ± Ajouter ou retirer une référence ]