Il faut se soucier des conséquences de l'accueil des migrants

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher

Présentation de l'argument

[ + Ajouter un résumé ]

Citations [ modifier ]

« Pourtant, dès lors que l’on préconise l’ouverture totale des frontières, des questions se posent immédiatement, qui trouvent leur source non dans le droit, mais dans quelque chose de bien plus trivial, à savoir la (triste) réalité économique, politique, sociologique et culturelle de l’humanité. Et ces questions, il serait dangereux de ne pas s’en saisir. Car l’ouverture des frontières n’est pas qu’une question éthique. C’est aussi une question politique. A l’altruisme que commande l’éthique, il faut donc adjoindre une approche plus égoïste, au sens où André Comte-Sponville définit la politique comme un « égoïsme intelligent et socialisé », qui se soucie non seulement de la beauté du geste, mais également de ses conséquences possibles. »
Nadia Geerts, « Accueillir sans compromettre les valeurs humanistes », Bruxelles Laïque Echos, 01/02/2018.

[ ± Ajouter ou retirer une citation ]

Sous-arguments

[ ± Ajouter ou retirer un sous-argument ]

Objections

[ ± Ajouter ou retirer une objection ]

Références

[ ± Ajouter ou retirer une référence ]

Débat parent