Il faut limiter la liberté d'expression pour lutter contre l'ultraviolence

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher

Présentation de l'argument [ modifier ]

La violence se banalise : il suffit de comparer les séries policières des années 70 et les séries actuelles. Il y a aussi des phénomènes comme les vidéos de "Happy slapping" sur le net où l'on montre des inconnus qui reçoivent une gifle violente "pour le fun". Les jeux vidéos de massacres ou les films ultraviolents comme Scream suscitent des comportements violents (aux USA, un adolescent a même voulu imiter ce film et commettre des crimes). Il est temps d'endiguer ce phénomène qui nous conduit à un monde digne de Mad Max, où la violence sera considérée comme une réponse adéquate et naturelle aux différends.

Citations

[ ± Ajouter ou retirer une citation ]

Sous-arguments

[ ± Ajouter ou retirer un sous-argument ]

Objections [ modifier ]

L'influence des contenus violents sur les comportements n'est pas établie

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

La violence de ces contenus est bien moindre que la violence de la réalité

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Les films et les jeux servent de catharsis aux pulsions violentes

Page détaillée
Les films et les jeux servent de catharsis aux pulsions violentes
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Aucun sous-argument n'a été entré. Aucune objection n'a été entrée.
[ modifier ]
En regardant des images de violence, les gens (y compris les jeunes) se défoulent. Ils vivent la catharsis de leurs pulsions négatives, et cela, loin de les rendre plus violents dans la vraie vie, a un effet calmant.

[ ± Ajouter ou retirer une objection ]

Références

[ ± Ajouter ou retirer une référence ]

Débats parents