On ne peut pas empêcher les gens de penser ce qu'ils veulent

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher
pouce d'argument Cet argument est un argument POUR dans le débat La liberté d'expression doit-elle être totale ?
.
pouce d'argument Cet argument est un argument CONTRE dans le débat La liberté d'expression doit-elle être limitée ?
.
flèche vers le haut dans un cercle Cet argument est un sous-argument de Limiter la liberté d'expression est inefficace
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
On ne peut pas empêcher les gens de penser ce qu'ils veulent
On ne peut pas contrôler la diffusion des idées
Internet ruine toute tentative de censure
Interdire certains discours empêche leur propagation
.

Présentation de l'argument

On peut empêcher les gens de communiquer leurs pensées, de "faire bouger leur langue", mais pas de penser et d'éprouver certains sentiments. Allons plus loin : si une personne elle-même voulait se dessaisir de son propre droit de penser, elle ne le pourrait pas. Ce qui caractérise l'homme, ce qui le définit est la pensée.

Citations

« Spinoza part d'une constatation de fait qui semble évidente : la pensée est du domaine de la conscience intérieure. Or la conscience est inaccessible à autrui. Il semble clair qu'aucune personne et aucun État ne semble pouvoir faire en sorte que les sujets admettent comme vrai et rejettent comme faux ce qu'il aura décidé tel. On peut régenter les paroles et les actes mais non les esprits. On peut forcer quelqu'un à dire que 2+2=5, on ne peut l'empêcher de penser en son for intérieur que cela fait 4. L'Église parvint à forcer Galilée à dire que la terre est le centre du monde et qu'elle est immobile. Elle parvint à limiter sa liberté d'expression mais Galilée n'en pensait pas moins " Et pourtant elle tourne " Spinoza parle de droit naturel. Cela tient en effet à la nature de l'homme et ici à sa nature d'être raisonnable doué d'une pensée inaccessible à l'autre, d'une conscience intérieure, strictement personnelle. Moi seul sais ce que je pense et nul n'y peut rien. Cela tient à la nature même de la pensée. " Si considérable que soit donc le droit dont une souveraine puissance dispose en tous domaines, si fermement que lui soit reconnu son rôle d'interprète, et du droit humain et du culte le plus fervent, jamais cependant les sujets ne pourront être empêchés de porter des jugements de tout ordre, à leur gré, ni de ressentir tel ou tel sentiment à titre individuel. »

[ + Ajouter une citation ]

Sous-arguments

[ + Ajouter un sous-argument ]

Objections

On peut limiter la propagation de certaines opinions

Page détaillée
On peut limiter la propagation de certaines opinions
[ Modifier ]

Certes, on ne peut pas empêcher les gens de penser ce qu'ils veulent. Pourtant, en interdisant certains discours, ceux-ci deviennent de moins en moins diffusés et il faut de plus en plus d'efforts et d'inventivité pour y accéder. Ces discours tendent donc à se tarir. En ce sens, l'interdiction et les sanctions sont efficaces.

Ce qui est dangereux n'est pas la pensée mais l'expression publique des pensées

Page détaillée
Ce qui est dangereux n'est pas la pensée mais l'expression publique des pensées
[ Modifier ]

Si les gens ont des pensées dangereuses, mais qu'ils ne peuvent pas les exprimer, alors ces pensées resteront silencieuses et n'aboutiront à aucune action. En ce sens, que les gens pensent ce qu'ils veulent n'est pas problématique. En revanche, s'ils communiquent leurs pensées par des discours qui mobilisent les foules, cela peut avoir des effets dévastateurs. Ce qui est important, donc, est de limiter l'expression, et non les pensées.

[ + Ajouter une objection ]

Références

[ + Ajouter une référence ]


Débats parents