On ne peut pas contrôler la diffusion des idées

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher

Présentation de l'argument [ modifier ]

Croire que l'on peut contrôler les opinions est illusoire. Pour cela, il faudrait déployer des moyens policiers dont aucun État ne dispose : il faudrait mettre un agent derrière chaque citoyen, un agent derrière chaque agent, etc. Aucun régime totalitaire n'a réussi à avoir un tel contrôle de l'information. En URSS et dans le bloc de l'Est par exemple, malgré de gros moyens de surveillance, le régime n'a pas pu empêcher les dissidents de reproduire et diffuser les écrits clandestins par le système du samizdat

Le samizdat (en russe : самиздат) était un système clandestin de circulation d’écrits dissidents en URSS et dans les pays du bloc de l'Est, manuscrits ou dactylographiés par les nombreux membres de ce réseau informel.

Source : Wikipédia
.

Citations

[ ± Ajouter ou retirer une citation ]

Sous-arguments

[ ± Ajouter ou retirer un sous-argument ]

Objections [ modifier ]

Les nouvelles technologies permettent un contrôle généralisé

Page détaillée
Les nouvelles technologies permettent un contrôle généralisé
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Aucun sous-argument n'a été entré. Aucune objection n'a été entrée.
[ modifier ]
Avec les nouvelles technologies, les gouvernements disposent de moyens de surveillance sans précédent. La généralisation de l'écoute, de la vidéosurveillance, du traçage des individus et de leurs comportements permet un contrôle social à large échelle. Le système Echelon

Echelon est un nom de code utilisé pendant de nombreuses années par les services de renseignements des États-Unis pour désigner une base d'interception des satellites de télécommunications commerciaux. Par extension, le réseau Echelon désigne le système mondial d'interception des communications privées et publiques (SIGINT), élaboré par les États-Unis, le Royaume-Uni, le Canada, l’Australie et la Nouvelle-Zélande dans le cadre du traité UKUSA.

Le réseau Echelon est géré conjointement par les services de renseignements des États membres du UKUSA :

  • la NSA (National Security Agency) pour les États-Unis qui en est le principal contributeur et utilisateur ;
  • le GCHQ (Government Communications Headquarters) pour le Royaume-Uni ;
  • le CSTC (Centre de la sécurité des télécommunications Canada) pour le Canada ;
  • l'ASD (Australian Signals Directorate) pour l'Australie ;
  • le GCSB (Government Communications Security Bureau) pour la Nouvelle-Zélande.

C’est un réseau global, appuyé par des satellites artificiels, de vastes bases d’écoutes situées aux États-Unis, au Canada (à Leitrim), au Royaume-Uni (à Morwenstow (en)), en Australie (à Pine Gap) et en Nouvelle-Zélande (à Waihopai), des petites stations d'interception dans les ambassades, et le sous-marin USS Jimmy Carter (SSN-23) de la classe Seawolf, entré en service en 2005 pour écouter les câbles sous-marins de télécommunications.

Il intercepte les télécopies, les communications téléphoniques, les courriels et, grâce à un puissant réseau d’ordinateurs, est capable de trier en fonction de certains termes les communications écrites et, à partir de l’intonation de la voix, les communications orales.

Source : Wikipédia
, mis en place par les services de renseignements anglosaxons, réussit ainsi à intercepter et analyser les télécommunications de centaines de millions de personnes à travers le monde.

On peut limiter la propagation de certaines opinions

Page détaillée
On peut limiter la propagation de certaines opinions
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Aucun sous-argument n'a été entré. Aucune objection n'a été entrée.
[ modifier ]
Certes, on ne peut pas empêcher les gens de penser ce qu'ils veulent. Pourtant, en interdisant certains discours, ceux-ci deviennent de moins en moins diffusés et il faut de plus en plus d'efforts et d'inventivité pour y accéder. Ces discours tendent donc à se tarir. En ce sens, l'interdiction et les sanctions sont efficaces.

[ ± Ajouter ou retirer une objection ]

Références

[ ± Ajouter ou retirer une référence ]

Débats parents