Les « erreurs » des bolchéviques vis-à-vis de la révolte de Kronstadt n'apparaissent qu'après coup

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher

{{#vardefine : Debats-parents-contre |

}}

flèche vers le haut dans un cercle Cet argument est une objection à Les bolchéviks ont commis des erreurs concernant le soulèvement des marins de Kronstadt
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Aucun sous-argument n'a été entré. Les « erreurs » des bolchéviques vis-à-vis de la révolte de Kronstadt n'apparaissent qu'après coup
Les bolchéviques n'avaient d'autre choix que de réprimer la révolte de Kronstadt
L'introduction anticipée de la Nep n'aurait pas pu permettre d'apaiser les mutins de Kronstadt
Ceux qui cherchent à prescrire après coup d'autres itinéraires à la Révolution russe sont des raisonneurs en pantoufles
.

Présentation de l'argument

[ + Ajouter un résumé ]

Citations

« Selon Victor Serge, l'introduction, une année plus tôt, de la Nep aurait pu éviter le soulèvement [de Kronstadt]. Admettons-le. Mais il est très difficile de donner après coup de tels conseils. Certes, comme Serge le fait remarquer, j'avais proposé dès le début de 1920 le passage à la Nep. Mais je n'étais nullement convaincu d'avance du succès. Ce n'était pas pour moi un secret que le remède pouvait s'avérer pire que le mal. Quand je me heurtai à l'opposition de la direction du parti, je ne fis pas ouvertement appel à la base, pour ne pas mobiliser la petite bourgeoisie contre les ouvriers. Il fallut l'expérience des douze mois qui suivirent pour convaincre le parti de la nécessité d'un cours nouveau. »
Léon Trotski, « Beaucoup de tapage autour de Cronstadt », 15 janvier 1938.

[ ± Ajouter ou retirer une citation ]

Sous-arguments

[ ± Ajouter ou retirer un sous-argument ]

Objections

[ ± Ajouter ou retirer une objection ]

Références

[ ± Ajouter ou retirer une référence ]