Le vote électronique permet de réaliser des économies de personnel

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher
pouce d'argument Cet argument est un argument POUR dans le débat Faut-il généraliser le vote électronique ?
.
flèche vers le haut dans un cercle Cet argument est un sous-argument de Le vote électronique permet de diminuer les coûts d'une élection
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Le vote électronique permet de réaliser des économies de papier et d'urnes
Le vote électronique permet de réaliser des économies de personnel
Le vote électronique permet de diminuer les coûts des élections des Français à l'étranger
Les machines à voter ont une durée de vie limitée
Les machines à voter ont un coût d'entretien, d'assistance et de formation
Le vote électronique a un coût de formation et de communication aux citoyens
Le vote électronique est un investissement élevé au vu de son utilisation
On a observé un surcoût dans les expériences de vote électronique menées
.

Présentation de l'argument

[ + Ajouter un résumé ]

Citations

« À long terme, tous les systèmes de vote par Internet sont potentiellement moins coûteux à exploiter que la méthode traditionnelle avec bulletins de vote, qui requiert l'installation de bureaux de vote avec du personnel. »
Elections Canada, « Une analyse comparative du vote électronique », 13 juin 2014.
« Il faut savoir que, faute de volontaires, ce sont des employés municipaux payés en heures supplémentaires qui procèdent au dépouillement dans certaines communes. »
Stéphane Foucart, « Soupçons sur le vote électronique », Le Monde, 19 mars 2007.
« Dans certaines communes, il est parfois difficile de trouver des bonnes volontés pour devenir des assesseurs, faire voter, dépouiller, etc. Le vote électronique réduit le besoin en ressources humaines. »
Sylvain Rakotoarison, « Le vote électronique, pour ou contre ? », Agoravox, 29 mars 2014.

[ + Ajouter une citation ]

Sous-arguments

[ + Ajouter un sous-argument ]

Objections

Tout dépend du mode de rémunération du personnel

Page détaillée
Le vote électronique ne permet de réaliser des économies de personnel que selon certains modes de rémunération
[ Modifier ]
« Les promoteurs de ce procédé déduisent de la rapidité du dépouillement du vote électronique des économies en personnels puisque les agents municipaux seront mobilisés moins tardivement le jour du scrutin. Cette affirmation doit être nuancée selon le mode de rémunération choisi par les communes : forfait, heures supplémentaires ou système mixte. »
Alain Anziani, Antoine Lefèvre, « Rapport d'information sur le vote électronique », 9 avril 2014.

Un risque de faire augmenter le temps d'attente pour voter

Page détaillée
Le vote électronique risque de faire augmenter le temps d'attente pour voter
[ Modifier ]
« Les arguments suivants ont été avancés, entre autres par les mairies :

[...]

  • pouvoir réduire le nombre de bureaux de vote. Lors de l’introduction du vote électronique, Le Havre (114 600 électeurs) a réduit de 144 à 129. Brest (82 500 électeurs) de 142 à 80 : le nombre initial de bureaux de vote était toutefois élevé (un pour 580 électeurs).
Le lien ne nous semble pas clair. Trop réduire le nombre de bureaux de vote engendre des files d’attente (indépendamment du mode de vote). L’introduction du bulletin imprimé vérifié par l’électeur ralentirait en ajoutant le temps de vérification du bulletin. A l’opposé, les isoloirs peuvent être multipliés à faible coût. »
Association Ordinateurs de vote, « Arguments invoqués en faveur des machines à voter », 30 juillet 2005.

Des assesseurs sont malgré tout nécessaires dans le cas des machines à voter

Page détaillée
Les machines à voter nécessitent des assesseurs
[ Modifier ]
« Les arguments suivants ont été avancés, entre autres par les mairies :
  • difficulté à trouver des assesseurs, en particulier lors des référendums. Quand on n’en trouve vraiment pas, il faut payer des employés municipaux pour tenir ce rôle. Avec le vote électronique, quand deux élections ont lieu le même jour, un seul président et son groupe d’assesseurs gèrent les deux scrutins.
A part ce cas de double élection, le nombre d’assesseurs reste le même. Et leur durée de travail ne change guère : le dépouillement automatique permet de finir une heure ou deux plus tôt, mais une journée d’élection dure de toute façon au moins de 10 à 14 heures. Simplement pour information, dans d’autres pays (Belgique, Espagne, Italie), être assesseur est une obligation (après désignation au hasard sur les listes électorales), comme ici être juré dans un procès d’assises. Et dans certains (USA, Belgique, Italie), une indemnité leur est versée. »
Association Ordinateurs de vote, « Arguments invoqués en faveur des machines à voter », 30 juillet 2005.

[ + Ajouter une objection ]

Références

[ + Ajouter une référence ]


Débat parent