Le revenu de base est un mode de rétribution adapté au capitalisme cognitif

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher
pouce d'argument Cet argument est un argument POUR dans le débat Faut-il instaurer un revenu de base ?.

Résumé

Le développement du secteur tertiaire est la base d'une nouvelle économie qualifiée de « capitalisme cognitif », qui a profondément changé la nature du travail. Entre autres choses, le capitalisme cognitif se caractérise par l'importance du travail intellectuel, qu'il est difficile de mesurer en heures de travail et donc de rémunérer de façon adéquate par un salaire calculé sur la base d'un certain nombre d'heures de travail. Or, parce qu'il n'est pas établi sur la base d'un temps de travail, le revenu de base est en ce sens un mode de rétribution particulièrement adapté au capitalisme cognitif.

Citations

[ + Ajouter une citation ]

Sous-arguments

[ + Ajouter un sous-argument ]

Objections

Une forme de capitalisme marginale à l'échelle mondiale

Bien que la dimension « cognitive » du capitalisme se soit considérablement renforcée à partir des années 1980, cette dimension est encore relativement marginale, surtout si l'on considère le capitalisme à l'échelle mondiale, et non pas seulement à l'échelle des pays industrialisés. En effet, à l'échelle mondiale, c'est une forme traditionnelle (« fordiste ») de capitalisme qui domine, caractérisée par le travail non-qualifié et le travail à la chaîne.

Une forme de capitalisme marginale même dans les pays à la pointe du développement

Même dans les pays les plus à la pointe de l'économie comme les États-Unis, la majorité des emplois créés sont des emplois non-qualifiés (y compris dans le secteur des services).
« Le capitalisme contemporain se caractérise en réalité par une dualité dans la dynamique de l’emploi. Les effectifs employés croissent en effet par les deux bouts : d’un côté, les effectifs des « travailleurs cognitifs » augmentent rapidement, mais la masse des emplois créés se retrouvent dans les emplois peu qualifiés du commerce et des services aux personnes. Cette structure est particulièrement nette aux Etats-Unis qui devraient pourtant être la terre d’élection de ce nouveau capitalisme. L’étude concrète du capitalisme contemporain montre clairement qu’il est indissociablement néo-taylorien et « cognitif ». »

[ + Ajouter une objection ]

Pour aller plus loin

[ + Ajouter une référence ]