La méthode Céline Alvarez révolutionne-t-elle l'école maternelle ?

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher

Sommaire

Pour comprendre le débat

Céline Alvarez est une auteur et conférencière française qui s'est fait connaître du grand public en 2016 en faisant paraître Les lois naturelles de l'enfant, livre où elle relate une expérimentation qui, menée entre septembre 2011 et juin 2014 dans une école maternelle de Gennevilliers placée en zone d'éducation prioritaire, aurait abouti à un développement impressionnant de la personnalité et des compétences cognitives des enfants.

Voir aussi : Céline Alvarez et Pédagogie Montessori sur Wikipédia.

Carte des arguments

POUR
CONTRE

Une pédagogie qui s'adapte au fonctionnement naturel de l’enfant
Une pédagogie qui favorise l’entraide et l’empathie
Une méthode très efficace
Une méthode basée sur les résultats des neurosciences
Une méthode universelle

Une méthode gourmande en matériel et encadrement
Une entrée du monde du business dans l’éducation
Peu d’arguments pédagogiques en dehors de la pédagogie de Montessori
Une classe fermée sur elle-même
Un manque d'évaluation
Une expérience peu représentative

Arguments POUR

Une pédagogie qui s'adapte au fonctionnement naturel de l’enfant

Le système scolaire entrave le fonctionnement naturel de l’enfant et la méthode de Céline Alvarez non : la pédagogie Montessori s’adapte au fonctionnement naturel de l’enfant
« Je voulais tester une démarche pédagogique adaptée au fonctionnement humain. […] J’ai vu de nombreux enfants « décrocher », parce qu’ils ne rentraient pas dans le moule de l’Education nationale. »
Céline Alvarez, Philosophie Magazine.
« La pédagogie actuelle n’est pas vraiment une pédagogie. C’est une tradition d’enseignement infondée scientifiquement. »
Céline Alvarez, Psychologie Positive.
« Maria Montessori, notamment, a mis en œuvre une approche s’adaptant au développement naturel de l’enfant et soutenant le déploiement de son potentiel grâce à un environnement matériel et humain adapté. Dans cet environnement, l’autonomie et la responsabilisation de l’enfant sont mises en avant, notamment par la liberté de mouvement et de choix des activités. »
Céline Alvarez, Philosophie Magazine.

Une pédagogie qui favorise l’entraide et l’empathie

Les classes multi-âge favorisent entraide et d’empathie parmi les enfants
« Lorsqu’on regroupe les enfants par année de naissance, cela produit automatiquement de la comparaison. Alors que si nous offrons un système plus organique, plus humain, plus physiologique, où plusieurs âges interagissent entre eux, la tentation de se comparer les uns aux autres disparaît, et on observe plus d’entraide et d’empathie parmi les enfants. »
Céline Alvarez, Philosophie Magazine.

Une méthode très efficace

Des résultats spectaculaires

« Votre expérience a eu des résultats édifiants – 90% des enfants de moyenne section déjà lecteurs. »
Sophie Behr, Marie Boulic-Mersch, Psychologie Positive.

Précocité dans les apprentissages

« Les élèves savaient se contrôler, il n’y avait pas de chahut : chacun allait chercher son activité avec enthousiasme. Surtout, certains enfants commençaient à savoir lire et calculer, même avec des opérations à quatre chiffres ! […] Des enfants de maternelle n’étaient pas censés en savoir autant ! »
Stanislas Dehaene, Philosophie Magazine.
« Il me semble surtout capital de commencer l’apprentissage de la lecture dès que les enfants le veulent ! »
Céline Alvarez, Philosophie Magazine.
« C'était stupéfiant, se souvient le scientifique, de voir les performances remarquables de ces enfants, qui ne bénéficiaient pourtant d'aucun soutien ou environnement favorable à la maison. »
Stanislas Dehaene, Télérama, 19/02/2016.

Des résultats chez des enfants défavorisés

« C'était stupéfiant, se souvient le scientifique, de voir les performances remarquables de ces enfants, qui ne bénéficiaient pourtant d'aucun soutien ou environnement favorable à la maison. »
Stanislas Dehaene, Télérama, 19/02/2016.
Il n'y a aucune objection pour le moment.

Une méthode basée sur les résultats des neurosciences

« Itard et Montessori avaient des intuitions fortes, mais ne disposaient pas de la méthodologie des sciences cognitives. On sait aujourd’hui que le simple fait de tracer les lettres avec le doigt aide les enfants à écrire mais aussi à lire. »
Stanislas Dehaene, Philosophie Magazine.
« Les neurosciences ont en effet découvert le véritable rôle du sommeil dans les mécanismes d’apprentissage : l’activité neuronale de la veille est rejouée pendant le sommeil, c’est le replay : notre cerveau se répète à notre insu ce qu’il a appris pendant la journée, et l’apprentissage s’en trouve consolidé. »
Stanislas Dehaene.

Une méthode universelle

La méthode Céline Alvarez est une méthode sans idéologie/neutre/apolitique, donc universelle.
« Maria Montessori reconnaissait à la fin de sa vie qu’elle avait fait une grande erreur en acceptant que les éditeurs nomment ses travaux « Pédagogie Montessori ». Elle préférait « Pédagogie scientifique », plus universel, évolutif, et non dogmatique. »
Céline Alvarez, FémininBio, novembre 2016.
« La révolution de l’éducation – aussi bien à l’école qu’à la maison – ne se fera pas avec une autre nouvelle méthode, elle se fera lorsque nous appliquerons massivement ce que nous savons déjà dans nos cœurs. »
Céline Alvarez, FémininBio, novembre 2016.
« Dépasser l’idée de méthode, il est temps maintenant que les grandes lois fondamentales de développement humain rayonnent et soient respectées »
Céline Alvarez, FémininBio, novembre 2016.

[ + Ajouter un argument ]

Arguments CONTRE

Une méthode gourmande en matériel et encadrement

« Je savais que l’une des particularités de cette méthode est l’usage d’objets onéreux […] pouvant atteindre plusieurs milliers d’euros par classe […] ainsi qu’un besoin en personnel formé aux méthodes Montessori pour superviser des activités la plupart du temps individualisées. »
Laurence De Cock, Revue du Crieur.

Une entrée du monde du business dans l’éducation

La méthode Céline Alvarez vient d'une expérience financée par l’association « Agir pour l’école », proche de l’institut Montaigne, Think Tank d'orientation libérale, promouvant l’individualisation de l’accompagnement et la valorisation des postures entrepreneuriales (détermination, volonté, encouragements au mérite).
« En mars 2016, l’Institut Montaigne publiait un rapport visant à valoriser les atouts du numérique dès l’école primaire, grâce notamment à la pédagogie différenciée et à l’individualisation de l’apprentissage. La méthode Montessori y est citée comme la mieux adaptée à un tel projet. Le rapport évoque également les écoles Steve Jobs aux Pays-Bas comme source de son inspiration. Ce sont des écoles indépendantes, privées, créées en 2013 par un entrepreneur hollandais et dans lesquelles chaque élève est propriétaire d’une tablette iPad ; la pédagogie qui y est dispensée est aussi « largement inspirée du modèle Montessori ». Les enseignants sont des « coachs » qui organisent des atliers de travail. Les tablettes se substituent aux objets Montessori. Les similitudes avec ce qu’écrit Céline Alvarez sont criantes : ce sont des écoles où l’on apprend l’ « épanouissement », la « créativité », l’ « originalité » et la « flexibilité ». »
Laurence De Cock, Revue du Crieur.

Peu d’arguments pédagogiques en dehors de la pédagogie de Montessori

« Dans la lignée des ouvrages de plus en plus nombreux de vulgarisation des travaux inspirés par les neurosciences, on y trouve un mélange de données scientifiques, d’affirmations existentielles sur le bonheur, l’amour, l’épanouissement et de quelques rares considérations pédagogiques.[...] Un enseignant ou chercheur sur l’école n’y trouvera guère de révolution ; au mieux aura-t-il la confirmation de l’efficacité de la méthode Montessori. »
Laurence De Cock, Revue du Crieur.

Une classe fermée sur elle-même

La classe fermée sur elle-même, il n'y a aucune communication avec le reste de l’école.
« Le « rayonnement », la « reliance », l’ « amour » et la « fraternité » semblent s’arrêter aux frontières de la classe. Il n’y a, aux dires des témoins, aucune relation professionnelle avec l’équipe pédagogique, très peu avec la directrice […] Les horaires sont décalés : ni les récréations ni les repas ne sont partagés avec les membres de l’équipe. »
Laurence De Cock, Revue du Crieur.

Un manque d'évaluation

« « J’ai dû désobéir tous les jours », répète Céline ALVAREZ lors de ses conférences, assurant même avoir poursuivi clandestinement l’évaluation de son protocole en 2012 et 2013 ; raison pour laquelle, sans doute, ces évaluations sont aujourd’hui introuvables. »
Laurence De Cock, Revue du Crieur.
« Je n’en sais rien, car l’administration de la preuve n’a pas été faite »
Roland Goigoux, Le Monde.
« Afin de mesurer les effets de la démarche pédagogique sur les enfants, l’association Agir Pour l'École a accepté, en 2011, de financer un suivi scientifique de l’expérience. […]Il était prévu que ces tests soient réalisés chaque année, pendant trois ans. Ce suivi a malheureusement été avorté dès la première année, pour deux raisons : La première est qu’un cadrage institutionnel a eu de grandes difficultés à se mettre en place. Ce manque de cadrage a conduit l'Éducation nationale à refuser la poursuite des tests à la fin de cette première année de recherche. Il a par ailleurs été difficile d’un point de vue méthodologique de mesurer les progrès des enfants en lecture et en connaissance du code alphabétique, car les tests scientifiques mentionnés ci-dessus ont été pensés pour mesurer la capacité des enfants à lire en écriture script et à reconnaître les lettres par leur nom. […]toutefois les tests qu’ils ont passés étaient étalonnés pour des enfants plus âgés. Par ailleurs, il aurait fallu pouvoir intégrer une classe contrôle à cette étude, ce que nous n’avons pas pu faire. […]Ainsi, bien que les tests indiquent une tendance très positive, le petit nombre d’enfants ayant passé ces tests en limite toutefois la représentativité. »
Céline Alvarez, Site web de Céline Alvares.

Une expérience peu représentative

« Evaluation de l’expérience rendu complexe par le caractère exceptionnel de l’expérience (matériel, personnel, stimulation exceptionnel, sentiment d’exception…). »
Laurence De Cock, Revue du Crieur.
« Est-ce la technique pédagogique qui a fait la différence ou les conditions extraordinaires réunies par les deux personnes impliquées »
Roland Goigoux, Le Monde.
« Ce qui fait naître des questions : jusqu’où votre personnalité, votre enthousiasme, votre maîtrise des outils ont permis d’aboutir aux résultats de l’expérience de Gennevilliers ? D’autres enseignants pourraient-ils la reproduire ailleurs ? »
Stanislas Dehaene, Philosophie Magazine.

[ + Ajouter un argument ]

Pour aller plus loin

Bibliographie

Plutôt POUR

  • Sophie Behr, Marie Boulic-Mersch, Psychologie Positive.
  • Cécilia Bognon-Küss, Alexandre Lacroix, Philosophie Magazine, Avril 2017.
  • Lorraine Rossignol, Télérama, 19/02/2016.
  • Anne Ghesquière, FémininBio, Octobre-Novembre 2016.

Plutôt CONTRE

  • Laurence De Cock, Revue du Crieur, n°6.

Ni POUR ni CONTRE

Aucune référence bibliographique ni POUR ni CONTRE n'a été entrée pour le moment.

Sitographie

Plutôt POUR

Plutôt CONTRE

Ni POUR ni CONTRE

Aucune référence sitographique ni POUR ni CONTRE n'a été entrée pour le moment.

Vidéographie

Plutôt POUR

Aucune référence vidéographique POUR n'a été entrée pour le moment.

Plutôt CONTRE

Aucune référence vidéographique CONTRE n'a été entrée pour le moment.

Ni POUR ni CONTRE

Aucune référence vidéographique ni POUR ni CONTRE n'a été entrée pour le moment.