Il faut construire des commerce et des services de proximité dans les Murs à pêches de Montreuil

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher
pouce d'argument Cet argument est un argument CONTRE dans le débat Faut-il préserver les Murs à pêches de Montreuil ?
.

Présentation de l'argument

Le quartier des Murs à pêches souffre d'un manque de commerces criant. Construire des services de proximité (magasins, banques, bars, etc.) est une préoccupation majeure pour les habitants de cette enclave du Haut-Montreuil.

Citations

« Certaines activités sont singulièrement sous-représentées voire inexistantes dans les MAP ; il s’agit principalement de commerces et services destinés tant aux habitants qu’aux entreprises (bars, restaurants et commerces de proximité) et des activités traditionnelles du secteur : seuls un pépiniériste et un horticulteur sont encore actifs. Le reste des terres est actuellement soit en friche pour la plus grande partie, soit valorisé à usage personnel par des jardins familiaux ou par des jardins associatifs partagés ou à valeur sociale (insertion). »
Manuel Martinez, Pierre Desgranges, Patrick Petitjean, « Commission extra-municipale sur l’aménagement du secteur des murs à pêches », janvier 1970.

[ ± Ajouter ou retirer une citation ]

Sous-arguments

[ ± Ajouter ou retirer un sous-argument ]

Objections

Des lieux non commerciaux sont à inventer

Page détaillée
Les Murs à pêches de Montreuil doivent accueillir des activités non commerciales
[ Modifier ]

Les Murs à pêches accueillent déjà une épicerie solidaire, des jardins partagés, des lieux de spectacle... Il faut continuer de développer ce genre d'activités non commerciales, le plus souvent gratuites ou à faible coût, plutôt que de faire venir des entreprises dont l'objectif principal est de gagner de l'argent.

[ ± Ajouter ou retirer une objection ]

Références

[ ± Ajouter ou retirer une référence ]


Débat parent