Des risques de pollution

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher

Présentation de l'argument

[ + Ajouter un résumé ]

Citations

[ ± Ajouter ou retirer une citation ]

Sous-arguments [ modifier ]

Les incinérateurs produisent des fumées toxiques

Page détaillée
Les incinérateurs produisent des fumées toxiques
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Aucun sous-argument n'a été entré. Aucune objection n'a été entrée.
[ modifier ] Fleche-carte-arguments.svg

Les émissions atmosphériques des incinérateurs sont constituées de mélanges complexes associant des oxydes d'azote et de soufre, des particules, des substances dangereuses initialement présentes dans les déchets tels que les métaux lourds et, notamment lorsque les processus de combustion sont incomplets, des composés chimiques de type dioxines, furanes et des hydrocarbures aromatiques polycycliques.

Les incinérateurs produisent des déchets toxiques

Page détaillée
Les incinérateurs produisent des déchets toxiques
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
La valorisation des mâchefers est controversée
Aucune objection n'a été entrée.
[ modifier ] Fleche-carte-arguments.svg

Les substances contenues dans les mâchefers et dans les REFIOM sont hautement tosiques et doivent faire l’objet d’un traitement spécifique: maturation suivie de valorisation sous la forme de sous couche routière ou enfouissement dans des centres de stockage de classe 1.

Pollution de l'eau

Page détaillée
Pollution de l'eau
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
La valorisation des mâchefers est controversée
Les eaux de lavage des fumées
Aucune objection n'a été entrée.
[ modifier ] Fleche-carte-arguments.svg

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

[ ± Ajouter ou retirer un sous-argument ]

Objections [ modifier ]

Des filtrages performants

Grâce notamment à la mise en place de techniques de réduction sur les incinérateurs de déchets: - les émissions de dioxines et furanes ont connu une baisse de 94 % en France métropolitaine depuis 1990.

- les émissions de métaux lourds ont fortement diminué.
« Les nouveaux incinérateurs sont desormais équipés de techniques de filtrage très performantes et l'émission de certains polluants ont été éliminées ou très fortement réduites: [...] les dioxines et furanes (PCDD/F)ont baissé de de 94 % en 2018 par rapport à 1990. »
Auteur anonyme, « Secten – le rapport de référence sur les émissions de gaz à effet de serre et de polluants atmosphériques en France », Citepa– Centre technique de référence en matière de pollution atmosphérique et de changement climatique –, p.4, Synthèse en français, 2018.

Des risques sanitaires faibles

Les risques sanitaires des populations exposées aux retombées atmosphériques des incinérateurs aujourd'hui en fonctionnement sont faibles. Il n'y a pas d'argument solide à ce jour permettant de conclure à un risque accru de cancer, quel qu'en soit le type, pour les résidents à proximité d'un incinérateur.

Une règlementation rigoureuse

Page détaillée
Une règlementation rigoureuse
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Aucun sous-argument n'a été entré. La règlementation ne couvre pas tous les risques
La règlementation est parfois contournée
[ modifier ]
La réglementation prévient ou limite les effets de l’incinération et co-incinération de déchets sur l’environnement, en particulier la pollution due aux émissions dans l’air, le sol, les eaux de surface et souterraines et les risques sanitaires.
« Le cadre réglementaire spécifique à l'incinération des déchets est défini :
  • au niveau européen par la directive européenne 2000/76/CE du 4 décembre 2000 relative à l'incinération des déchets ;
  • au niveau national pour les déchets dangereux par l'arrêté du 20 septembre 2002 relatif aux installations d'incinération et de co-incinération de déchets dangereux ;
  • au niveau national pour les déchets non dangereux par l'arrêté du 20 septembre 2002 relatif aux installations d'incinération et de co-incinération de déchets non dangereux et aux installations incinérant des déchets d'activité de soins à risques infectieux.
Le cadre réglementaire spécifique à la valorisation des mâchefers est fourni par l’arrêté du 18 novembre 2011 (Journal Officiel n ° 277 du 30 novembre 2011) relatif à l’élimination des mâchefers d’incinération des résidus urbains. Cet arrêté fixe les conditions d’utilisation en technique routière des mâchefers d’incinération de déchets non dangereux. Il est entré en application le 1er juillet 2012. »
Auteur anonyme, « L’incinération », ADEME - Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie, Le cadre réglementaire, 18/08/2016.

[ ± Ajouter ou retirer une objection ]

Références

[ ± Ajouter ou retirer une référence ]

Débat parent