Ces Editions des oeuvres de Lénine jugées "canoniques" par Nicolas Werth témoignaient d'un réel souci de transparence

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher

Présentation de l'argument [ modifier ]

Une dizaine de pièces de télégrammes envoyés par Lénine à Penza figurent dans les tomes 35, 36 et 44 des oeuvres marquées déjà sous Khrouchtchev comme sous Brejnev par un désir de transparence et l'information figure dans la chronologie du tome 28. Il n'est pas besoin d'appeler à faire pendre une centaine de koulaks pour amender l'image de Lénine, sans en rajouter. Plus tard le 20 aout à Livny il appelle seulement à faire pendre "les meneurs koulaks des Insurgés". Il est possible qu'à cette date plus tardive il ait appris l'existence de telles pratiques par l'ennemi. On peut y ajouter d'ailleurs la lettre que Lénine envoie de Moscou à Pétrograd le 26 juin 1918 à Zinoviev l'appelant (sans succès) à une politique de "terreur de masse" (tome 35 p. 342-343 lettres février 1912- décembre 1922 Ed. Sociales 1964)

Citations [ modifier ]

« 9-12 août : dans une série de télégrammes au comité exécutif de la province de Penza, Lénine donne des directives sur l’écrasement impitoyable du soulèvement des koulaks, sur la réquisition de leurs excédents de blé et sur la mobilisation de masse des paysans pauvres pour lutter contre les koulaks. »
Lénine, oeuvres de Lénine, tome 28, juillet 1918-mars 1919,, p.546, La vie et l'oeuvre de Lénine, chronologie,, Editions sociales, Paris, 1961.
« Télégramme à E. B. Bosch.

Au comité exécutif de la Province de Penza. Copie à Evguenia Bosch, Reçu votre télégramme. Indispensable organiser une garde renforcée, composée de personnes sûres soigneusement choisies, appliquer impitoyablement terreur de masse contre Koulaks, popes et gardes blancs ; enfermer les suspects dans camp de concentration à l’extérieur de la ville. Déclenchez expédition. Télégraphiez exécution.

Lénine, Président du Conseil des Commissaires du Peuple »
Lénine, oeuvres de Lénine, tome 36 lettres 1900-1923, p.504, 9 aout 1918, Editions sociales, Paris, 1959.
« Télégramme au comité exécutif de la province de Penza

10 aout 1918 Penza comité exécutif de la province Kouarev J’ai reçu votre télégramme, je l’ai passé à Sverdlov et je me suis mis d’accord avec lui. Toutes les mesures seront prises. Il est indispensable de réprimer avec le maximum d'énergie et de rapidité, sans pitié, le soulèvement koulak, en prenant une partie des troupes à Penza, en confisquant tous les biens des koulaks insurgés et tout leur blé. Télégraphiez plus souvent où en sont les choses (sic).

Le Président du Conseil des Commissaires du Peuple, Lénine »
Lénine, Oeuvres de Lénine tome 35 lettres février 1912-décembre 1922, p.357, 10 aout 1918, Editions sociales, 1964.
« Télégramme à E. Minkine

 Reçu votre télégramme sur l’écrasement de la révolte des koulaks. Il faut battre le fer pendant qu’il est chaud et par conséquent profiter de l’écrasement des koulaks pour exercer partout une répression impitoyable contre les spéculateurs de blé, confisquer le blé aux gros richards et effectuer une mobilisation de masse des pauvres à qui ce blé est destiné. Confirmez l’exécution par télégramme. Il faut asseoir définitivement le pouvoir des paysans pauvres dans le secteur du front.

Le Président du Conseil des Commissaires du peuple, Lénine »
Lénine, oeuvres de Lénine tome 44, p.112, 12 aout 1918, Editions sociales, Paris, 1970.
« Le 12 /VIII/ 1918,

Au comité exécutif de la province de Penza, à Bosch : Reçu votre télégramme. Extrêmement étonné absence d’informations sur déroulement et issue de la répression du soulèvement koulak dans cinq cantons. Je ne puis croire que vous ayez fait preuve de lenteur ou faiblesse dans répression et confiscation exemplaire de tous les biens des koulaks insurgés, et surtout du blé.

Lénine, Président du Conseil des Commissaires du Peuple »
Lénine, oeuvres de Lénine, tome 36, p.505, 12 aout 1918, Editions sociales, Paris, 1959.
« Au comité exécutif de Livny

 Je vous félicite de l’énergie avec laquelle vous procédez à la répression des koulaks et gardes blancs dans le district. Il faut battre le fer pendant qu’il est chaud et sans perdre un instant organiser la paysannerie pauvre du district, confisquer tout le blé et tous les biens des koulaks insurgés, pendre leurs meneurs koulaks, mobiliser et armer la paysannerie pauvre, encadrée de chefs sûrs pris dans notre détachement, arrêter des otages parmi les richards et les détenir, tant que les excédents de blé n'auront pas été recueillis et stockés dans leur canton.

Le Président du Conseil des Commissaires du Peuple, Lénine »
Lénine, oeuvres de lénine tome 35 lettres février 1912-décembre 1922, p.362, 20 aout 1918, Editions sociales, Paris, 1964.
« A Paikes, Saratov

Je vais avoir une conversation téléphonique avec les militaires au sujet de toutes vos demandes. En attendant je vous conseille de désigner vos chefs et de fusiller les comploteurs et les hésitants sans rien demander à personne et sans formalités idiotes (...)

Lénine »
Lénine, oeuvres de Lénine, tome 44 octobre 1917-novembre 1920, p.122-123, 22 aout 1918, Editions sociales, Paris, 1970.
« « Camarade Zinoviev,

C’est aujourd’hui seulement que nous avons su au CC [Comité Central] que les ouvriers de Petrograd voulaient répondre à l’assassinat de Volodarski par une action terroriste de masse et que vous (non personnellement, mais les membres du CC à Petrograd où les membres du CP [Comité de Petrograd]) les en aviez empêchés. Je proteste énergiquement ! Nous nous compromettons : même dans les résolutions des Soviets des députés, nous brandissons la menace du terrorisme de masse, mais quand nous arrivons au fait, nous freinons l’initiative révolutionnaire des masses, parfaitement juste. Cela est im-pos-si-ble ! Les terroristes [sans doute des socialistes-révolutionnaires] vont nous prendre pour des chiffes. Le moment est d’une extrême gravité. Il faut encourager l’énergie et le caractère de masse du terrorisme visant les contre-révolutionnaires, ceci particulièrement à Petrograd, car son exemple est décisif.

Salutations !

Lénine »

Lénine, « A G. Zinoviev ainsi qu'à Lachévitch et aux autres membres du C.C. », oeuvres de Lénine tome 35 février 1912-décembre 1922, p.342, 26 juin 1918, Editions sociales, Paris, 1964. »
Lénine, oeuvres de Lénine, tome 35 lettres février 1912-décembre 1922, p.342, 26 juin 1918, Editions sociales, Paris, 1964.

[ ± Ajouter ou retirer une citation ]

Sous-arguments

[ ± Ajouter ou retirer un sous-argument ]

Objections

[ ± Ajouter ou retirer une objection ]

Références

[ ± Ajouter ou retirer une référence ]