La dépénalisation du cannabis serait bénéfique

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher
pouce d'argument Cet argument est un argument POUR dans le débat Faut-il légaliser le cannabis ?
.

Présentation de l'argument

[ + Ajouter un résumé ]

Citations

[ + Ajouter une citation ]

Sous-arguments

La prévention a un meilleur rapport coût-efficacité que la répression

Page détaillée
La prévention des drogues a un meilleur rapport coût-efficacité que la répression
[ Modifier ]
« L’Etat continue de dépenser autour de 300 millions d’euros par an pour interpeller environ 80000 personnes, sans que cela ait un effet radical sur la consommation (…) Si le cannabis était taxé comme le tabac, il rapporterait plus de 1 Md € à l’Etat. »
« La légalisation permettrait d’engranger de l’argent et d’en économiser. »
Alain Labrousse, Drogues : Pourquoi la légalisation est inévitable, p.19, Denoël, 2011.

Vider les prisons, soulager les policiers, la justice

Page détaillée
La dépénalisation du cannabis permettrait de vider les prisons, soulager les policiers, la justice
[ Modifier ]
« La décriminalisation viderait un peu les prisons - je rappelle que dans les prisons françaises, 9000 personnes sont enfermées pour détention ou usage de cannabis - et diminuerait la délinquance. »
Fred Bladou, Metronews, 17/06/2011.
« Dépénaliser soulagerait le travail de la police et de la justice, et permettrait de redéployer des moyens vers des réponses éducatives fortes, adaptées, et surtout plus cohérentes entre l’ensemble des substances psychoactives (tabac et alcool compris) et leurs usages. »
Alain Rigaud, Laurent Appel, Faut-il dépénaliser le cannabis ?, p.87, Le Muscadier, 2013.

La dépénalisation du cannabis récréatif ouvrirait la voie à l'utilisation thérapeutique

Page détaillée
La dépénalisation du cannabis récréatif ouvrirait la voie à l'utilisation thérapeutique
[ Modifier ]
« L’idée fait son chemin dans les pays occidentaux : ainsi, le Canada et treize états des États-Unis l’autorisent ; son usage est toléré aux Pays-Bas, en Allemagne, en Espagne, au Portugal, en Italie, en Autriche, en Islande, en Belgique, au Danemark, ou encore en République tchèque. En France actuellement, seules des autorisations temporaires d’utilisation (ATU) délivrées par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ASNM) permettent à quelques rares patients de pouvoir disposer de produits issus du cannabis. »
Joël Plantet, « Dépénalisation, légalisation, statu quo ? », Lien social, 8/11/2012.

La légalisation peut faire baisser la consommation d'alcool

Page détaillée
La légalisation du cannabis peut faire baisser la consommation d'alcool
[ Modifier ]
« Dans les États américains où la marijuana a été légalisée, les chercheurs ont constaté en près de dix ans une baisse moyenne de 15% de la consommation d'alcool »

La légalisation peut faire baisser la mortalité par overdose

Page détaillée
La légalisation du cannabis peut faire baisser la mortalité par overdose d'opiacés
[ Modifier ]
« Les États américains où le cannabis à usage récréatif est légal ont observé une réduction d'au moins 20 % des décès par overdose d'opiacés. (...) En comparant les taux de décès par overdose avant et après la légalisation et entre les États à différents stades du processus de légalisation, les auteurs d'une étude publiée dans le journal Economic Inquiry ont déterminé un effet de causalité "très solide" dans la réduction de la mortalité liée aux opiacés. Cette baisse est comprise entre 20 et 35 %, selon leur analyse économétrique, avec un effet particulièrement marqué pour les morts provoquées par la consommation d'opiacés comme le fentanyl, la drogue la plus meurtrière aux Etats-Unis, selon les derniers chiffres officiels. (...) Les États qui ont un accès légal à la marijuana via des dispensaires ont assisté à une plus importante baisse de mortalité que les autres (...) Les différences pourraient être liées au nombre croissant de personnes qui s'auto-soignent et "soulagent la douleur par la consommation de marijuana et sont ainsi moins susceptibles de devenir accro aux opiacés". Certains travaux précédents étaient toutefois parvenus aux conclusions inverses : selon eux, le recours au cannabis augmente l'utilisation d'opiacés non prescrits par ordonnance. »

La légalisation mettrait fin aux trafics

Page détaillée
La légalisation du cannabis mettrait fin aux trafics
[ Modifier ]
« La légalisation du cannabis assécherait le marché des dealers comme à Chicago en 1933. »
Francis Caballero, Drogues : Pourquoi la légalisation est inévitable, p.15, Denoël, 2011.

La légalisation peut faire baisser la criminalité

Page détaillée
La légalisation du cannabis peut faire baisser la criminalité
[ Modifier ]
« La criminalité a baissé de 13% en moyenne, de 15% en Californie, l'Etat le plus peuplé [alors que jusque là, seul le cannabis médical y avait été légalisé]. Et ce sont les délits les plus violents qui ont baissé le plus : les attaques à main armées, -19% et d'une façon générale, les meurtres ont partout baissé de 10% ! »
Anthony Bellanger, « Aux États-Unis, la légalisation du cannabis a fait baisser la criminalité », France Inter, 15/01/2018.

[ + Ajouter un sous-argument ]

Objections

[ + Ajouter une objection ]

Références

[ + Ajouter une référence ]


Débat parent