La classe ouvrière est-elle révolutionnaire ?

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher

La classe ouvrière est-elle la classe révolutionnaire ? La classe ouvrière doit-elle être le sujet de la révolution ? La classe ouvrière doit-elle être le sujet politique central ? La classe ouvrière peut-elle changer les choses ? Faut-il abandonner la classe ouvrière ?

Sommaire


Arguments POUR

1. La classe ouvrière est la classe majoritaire

Action du nombre. La classe ouvrière est la plus nombreuse.

En France

Écrire un résumé de l'argument.

Dans les pays développés

Écrire un résumé de l'argument.

Sur la planète

Écrire un résumé de l'argument.

Objections à la famille d'arguments « La classe ouvrière est la classe majoritaire »

La classe ouvrière a disparu

Écrire un résumé de l'objection.

Le nombre ne fait pas la force
  • importance des minorités agissantes
  • importance des héros, personnalités charismatiques
  • importance des images symboliques


2. La classe ouvrière est poussée à changer les choses

Du fait de ses conditions de vie et de travail et de leur détérioration progressive

La classe ouvrière n'a rien à perdre d'autre que ses chaînes.


Du fait de la concentration sur les lieux de travail

usines, bastions ouvriers


Du fait du sens de l'Histoire

Classe dominée prédestinée à renverser la classe dominante

La classe ouvrière est la seule classe à mener la révolution jusqu'au bout

Écrire un résumé de l'argument.

Objections à l'argument « Une classe poussée à changer les choses »

Un messianisme erroné

Écrire un résumé de l'objection.


Une classe qui profite de la bonne santé du capitalisme

Écrire un résumé de l'objection.


Une classe en partie contre-révolutionnaire
  • nombreux ouvriers devenus cadres connus de l'extrême-droite : Jacques Doriot, Roger Garaudy, Marcel Déat (à vérifier), etc.



3. La classe ouvrière est la seule classe à même de bloquer l'économie

Par sa place dans la production

Car occupe une place centrale dans l'économie.

Car focalise l'attention des dirigeants et des médias lors d'un mouvement social.

Par sa place dans le fonctionnement général de l'économie

Écrire un résumé de l'argument.


Par le rôle de ses représentants

Exemples :

  • prud'hommes
  • Sécurité sociale
  • caisses de retraites
  • conseils d'entreprises
  • CHSCT
  • commissions d'avancements, mutations, etc., dans la fonction publique


Objections à la famille d'arguments « La classe ouvrière est la seule classe à même de bloquer l'économie »

Tout le monde peut bloquer l'économie
  • pas de centralité de la production
  • centralité de la circulation dans une économie à flux tendus



Pas besoin de bloquer l'économie
  • d'autres modes de résistance/formes de lutte : occupations, actions médiatiques, manifestations soutenues par des personnalités, marches, pétitions, etc.
  • de nouveaux types de luttes : concernant l'aménagement du territoire (parc Gezi en Turquie), la répression policière (révoltes de 2005 en France, en Angleterre en 2011 aux Etats-Unis), contre l'extrême-droite, etc., pour lesquelles d'autres modalités de lutte sont plus appropriées que le blocage de l'économie (cf. https://npa2009.org/idees/vous-avez-dit-centralite-de-la-classe-ouvriere)


On peut bloquer l'économie autrement

Cyberattaques, traders, etc.


L'économie est aujourd'hui dominée par le tertiaire et la connaissance

Les professions intellectuelles ont plus de pouvoir de nuisance que les métiers manuels.


Ce qui compte est la bataille des idées

Écrire un résumé de l'objection.


Le capitalisme se paralyse de lui-même

Écrire un résumé de l'objection.



4. La classe ouvrière est la seule classe à même de faire tourner l'économie

Par son savoir-faire

Écrire un résumé de l'argument.

5. La classe ouvrière défend des intérêts généraux

Les intérêts de la classe ouvrière sont les intérêts du plus grand nombre.

6. La classe ouvrière est à l'origine des plus grandes conquêtes sociales de l'humanité

La Révolution française

Écrire un résumé de l'argument.

La Révolution russe

Écrire un résumé de l'argument.

De nombreux acquis sociaux

Écrire un résumé de l'argument.

Objections à la famille d'arguments « La classe ouvrière est à l'origine des plus grandes conquêtes sociales de l'humanité »

7. Les autres classes ne sont pas révolutionnaires

La paysannerie

Écrire un résumé de l'argument.

Le lumpenprolétariat

Écrire un résumé de l'argument.

La petite-bourgeoisie

Écrire un résumé de l'argument.

Objections à la famille d'arguments « Les autres classes ne sont pas révolutionnaires »

La classe ouvrière ne l'est pas non plus

Voir les arguments contre plus bas : ...


Il y a d'autres sujets révolutionnaires

Les jeunes de banlieue, les ouvriers immigrés, la jeunesse, etc.



Arguments CONTRE

1. La classe ouvrière ne veut pas de la révolution

Les ouvriers n'adhèrent pas aux idées révolutionnaires

Écrire un résumé de l'argument.


Les ouvriers n'adhèrent pas aux organisations révolutionnaires

Écrire un résumé de l'argument.


Les ouvriers militent principalement dans des organisations réformistes

Le mouvement ouvrier n'est pas révolutionnaire

  • CGT défendant le Code du travail
  • POI défendant la République


Les ouvriers mènent seulement des luttes défensives et pour de meilleures réformes

Écrire un résumé de l'argument.


Les ouvriers sont pleins d'illusions

Sur la nature de l'État, l'efficacité des élections, le rapport à la violence, ...


Les pays où la classe ouvrière domine sont loin de l'idéal révolutionnaire

Écrire un résumé de l'argument.


Les ouvriers sont réactionnaires et incultes

  • xénophobe
  • sexiste
  • homophobe
  • inculte
  • non progressiste sur les mœurs (famille, drogue)


Les ouvriers recherchent seulement des solutions individuelles

  • solutions locales, affinitaires (proches, famille), individuelles
  • débrouille


2. La classe ouvrière est trop intégrée au capitalisme

La classe ouvrière s'est embourgeoisée

  • possède son confort matériel ; amélioration du niveau de vie ; s'est embourgeoisée

Cf. Marcuse, L'homme unidimensionnel


La classe ouvrière est endormie par la consommation

Écrire un résumé de l'argument.


La classe ouvrière est encadrée par des partis et des syndicats intégrés à l'État

Écrire un résumé de l'argument.


La classe ouvrière est en proie au management participatif

  • actionnariat participatif
  • intéressement par les primes, les fonds de pension (retraites complémentaires)
  • demande d'investissement personnel
  • demande d'adhérence à l'esprit d'entreprise
  • logique de la négociation et représentation des chefs vus comme des partenaires


La classe ouvrière est de plus en plus sous l'emprise de l'idéologie dominante

  • une acculturation progressive à l'idéologie dominante :
    • par l'école


La classe ouvrière aspire à s'intégrer et "s'élever" socialement

À la différence des anarco-syndicalistes au début du 20e siècle, qui refusaient d'être chefs et d'exercer des fonctions rémunératrices. Aujourd'hui, les ouvriers veulent que leurs enfants s'émancipent de la classe ouvrière ; ou cherchent à devenir entrepreneurs, commerçants, indépendants.


3. La classe ouvrière a perdu son pouvoir économique

La fin des ouvriers professionnels

... qui détenaient le savoir-faire de la production


L'éclatement du processus de production

... géré par les cadres et le patronat

Cf. Alain Gorz, Adieux au prolétariat


Le chômage de masse

= non-intégration des ouvriers (chômeurs en masse)


4. La classe ouvrière n'est plus le moteur du changement

La fin des luttes ouvrières

  • baisse de la conflictualité sociale :
    • effondrement du nombre de jours de grèves depuis les années 1970


La montée des luttes défensives, localisées ou catégorielles

  • luttes contre la destruction des acquis sociaux, contre l'austérité
  • luttes corporatistes


L'existence de luttes réactionnaires

  • luttes pour le "produire français"
  • luttes contre la destruction d'emplois dans des secteurs nuisibles ou destructeurs (production d'armes, enfouissement de déchets nucléaires (Bure), maintien de centrales nucléaires (Fessenheim))
  • luttes contre la destruction d'emplois aliénants au nom de la préservation de l'emploi (caissiers, pompistes)
  • luttes contre l'écotaxe ("Bonnets rouges")


L'essor des « nouveaux mouvements sociaux »

  • nouvelles luttes : des femmes, des indépendantistes régionalistes, des précaires, des sans-papiers, des SDF, des écologistes, etc. -> les « nouveaux mouvements sociaux » (cf. Alain Touraine)
  • mouvements altermondialistes, paysans sans terres -> la classe ouvrière n'a plus un rôle central
  • Occupy Wall Street, Mouvement des places, Nuit debout


Objections à la famille d'arguments « Une classe qui n'est plus le moteur du changement »

Une classe qui l'a été

Écrire un résumé de l'objection.



5. La classe ouvrière a perdu confiance en elle-même

La perte de la fierté et de la dignité ouvrières

  • perte de sa puissance, de sa fierté et de sa dignité ; condition ouvrière dévalorisée


La perte de l'espoir collectif

Écrire un résumé de l'argument.


La montée de la résignation

  • démoralisée, résignée
  • subit, à genoux


6. La classe ouvrière est trop divisée pour avoir conscience d'elle-même

Une classe trop hétérogène

  • car société beaucoup plus complexe
    • objection : a toujours été hétérogène


Une classe atomisée

Écrire un résumé de l'argument.


La montée de l'individualisme

Écrire un résumé de l'argument.


7. La classe ouvrière est en voie de disparition

Une classe en baisse dans la population française

Au profit :

  • de la classe moyenne
  • des employés
  • des chômeurs
  • des cadres
  • des auto-entrepreneurs


Une baisse de la conscience de classe

Signes :

  • sondages « Appartenez-vous à une classe sociale ? », « À quelle classe sociale appartenez-vous ? »
  • baisse du taux de syndicalisation
  • baisse du nombre d'encartés dans un parti
  • baisse du vote communiste et montée du vote FN (en particulier chez les ouvriers)
  • montée des divisions et de la concurrence :
    • entre travailleurs jeunes et anciens
    • entre travailleurs du public et du privé
    • entre travailleurs immigrés et non-immigrés
    • entre travailleurs hommes et femmes
    • entre travailleurs qualifiés et non-qualifiés
    • entre travailleurs d'équipes différentes

-> n'a pas disparu, est juste devenu invisible

  • montée des luttes défendant les intérêts de la bourgeoisie ("bonnets rouges")


La fin d'une culture ouvrière

Écrire un résumé de l'argument.


La fin des classes sociales

Les classes sociales ont disparu.

8. La révolution peut se faire sans la classe ouvrière

La classe ouvrière n'a pas eu de rôle dans les révolutions passées

Mao : la paysannerie. Castro : des guérilleros paysans. Au Vietnam : paysannerie. Russie : coup d'État bolchévik. Espagne : paysannerie.

Les révolutions passées se sont faites sans les partis ouvriers.


L'existence d'autres sujets politiques

  • le précariat
  • la multitude
  • le pronétariat
  • les femmes
  • les racisé-e-s
  • les Indigènes


Les dangers de l'ouvriérisme

Les dangers de la centralité ouvrière


Notes et références

Pour aller plus loin

Livre symbolisant la bibliographieLivre symbolisant la bibliographie{{{2}}} Bibliographie

Plutôt « pour »

Plutôt « contre »

  • André Gorz, Adieux au prolétariat, Galilée, Paris, 1980.

Ni « pour » ni « contre »

Chaine ou lien URL symbolisant la webographieLien URL symbolisant la webographie{{{2}}} Sitographie

Plutôt « pour »

Plutôt « contre »

Ni « pour » ni « contre »

Film ou pellicule symbolisant la vidéographieFilm symbolisant la vidéographie{{{2}}} Vidéographie

Plutôt « pour »

Plutôt « contre »

Ni « pour » ni « contre »

Débats connexes