Résoudre la pauvreté par un revenu de base pour tous est peu efficace

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher

Citations

Cédric Afsa, Jean-Michel Belorgey et Annie Fouquet

« [D]u point de vue des finances publiques, distribuer la même somme à tous, y compris à ceux qui n’en ont pas besoin (en haut de la courbe des revenus par exemple), est assez inefficace ; l’utilité marginale procuré par 1 500 francs supplémentaires à des personnes du dernier décile du haut de la distribution des revenus est quasiment nulle, alors qu’elle est très forte pour les personnes dont c’est l’essentiel des ressources. Si une telle allocation peut paraître simple à organiser, elle ne débouche pas sur l’optimum collectif que la dépense publique cherche en principe à approcher. C’est bien la raison pour laquelle de nombreuses prestations sociales ont été ciblées vers les personnes qui en ont le plus besoin. C’est l’origine de la mise sous condition de ressources de nombreuses allocations, au risque, certes, d’une stigmatisation des populations bénéficiaires, et d’effets de seuil dont on a vu précédemment la perversité. Mais ces risques ne peuvent conduire à préférer le traitement indifférencié des populations au mépris des besoins spécifiques dont elles font droit. Et ce sont ces risques que veulent surmonter les allocations différentielles. »

Cédric Afsa, Jean-Michel Belorgey et Annie Fouquet, Minima sociaux, revenus d'activité, précarité, Commissariat général du plan, 2000.

Débats connexes

Faut-il instaurer un revenu de base ?