Quand ils connaissent personnellement des migrants, les français sont contents de les accueillir

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher

Présentation de l'argument

[ + Ajouter un résumé ]

Citations [ modifier ]

« Accueillir quelqu’un de « différent » était une évidence. « C’est très important d’essayer de se comprendre, de connaître d’autres cultures, d’autres religions. Nous l’avons fait aussi pour nos enfants, qu’ils réfléchissent à tous ces problèmes actuels dans le monde », poursuit-elle, sous le regard bienveillant de Farhad.

« Une goutte d’eau dans l’océan »

« Nous n’allons pas résoudre le problème. Notre action ne représente qu’une toute petite goutte d’eau dans l’océan mais si cela peut contribuer à apporter un peu de paix dans le monde, nous en sommes ravis », poursuit Christine, qui a déjà accueilli deux autres réfugiés, venant du Mali et d’Afghanistan. »
« Enseignante, doctorante, passionnée de sport, la jeune femme a un programme chargé, mais peu importe. Du temps, elle en trouve. « J’ai pris ma décision seule, je voulais mettre en pratique mes convictions sur l’accueil des migrants. Matériellement, c’était possible, on lui a aménagé une chambre. Après, on s’est lancé. Si on se pose trop de questions auxquelles on n’a pas de réponse, on ne se lancera jamais. C’est tout simple. » Depuis, « c’est une aventure humaine très riche », ajoute la jeune femme. Les conversations élargissent l’horizon de la petite famille. « C’est un échange mutuel. C’était intéressant de parler avec lui des femmes. Il n’avait pas l’habitude de les voir en jean, à vélo, qui travaillent. » »

[ ± Ajouter ou retirer une citation ]

Sous-arguments

[ ± Ajouter ou retirer un sous-argument ]

Objections

[ ± Ajouter ou retirer une objection ] Modèle:Section Pour aller plus loin

Références

[ ± Ajouter ou retirer une référence ]

Débat parent