Pour une transcription précise de ces textes de Lénine écrits ou prononcés en novembre 1918

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher

Présentation de l'argument

[ + Ajouter un résumé ]

Citations [ modifier ]

« Notre armée ne tremblera pas, notre armée n'hésitera pas, cela nous le savons par expérience. Mais quand les changements les plus profonds de l'histoire mondiale provoquent un revirement inévitable en notre faveur au sein des masses démocratiques sans-parti, mencheviques, socialistes-révolutionnaires, nous devons apprendre et nous apprendrons à utiliser ce revirement, à le soutenir, à le susciter dans les différents groupes et couches, à réaliser tout ce qui est possible dans le domaine de l'entente avec ces éléments, à faciliter de ce fait le travail de l'édification socialiste, à alléger les souffrances engendrées par le délabrement économique, l'ignorance, l'incapacité qui retardent la victoire du socialisme. »
Lénine, Oeuvres de Lénine, tome 28 juillet 1918-mars 1919, p.198, 20-21 novembre 1918, Editions sociales, Paris, 1961.
« Cependant, les évènements de ces derniers temps dans le monde entier ont appris beaucoup de choses aux mencheviks et aux socialistes- révolutionnaires de droite. L'appel du Comité central menchevik aux travailleurs, publié récemment dans notre presse, dit que tout en se séparant des communistes sur le plan idéologique, ils jugent indispensable de lutter contre l'impérialisme mondial, qui a aujourd'hui à sa tête les capitalistes anglo-américains (...) Par leur résolution, les mencheviks ont montré qu'ils comprenaient de quel côté souffle le vent anglais. Et aujourd'hui nous ne devons pas les repousser, mais au contraire, les accueillir, leur permettre de travailler en commun avec nous. »
Lénine, oeuvres de Lénine tome 28, p.202 et 203, 26 novembre 1918, Editions sociales, Paris, 1961.
« Les classes demeureront tant que nous n'aurons pas anéanti les exploiteurs, la grande bourgeoisie et les propriétaires terriens que nous exproprions sans merci. Mais à l'égard des paysans moyens et des petits paysans il faut tenir un autre langage. Tout en écrasant sans merci la bourgeoisie et les propriétaires fonciers, nous devons attirer à nous les démocrates petits-bourgeois. Quand ils disent qu'ils veulent être neutres et avoir avec nous des rapports de bon voisinage, nous répondons : c'est tout ce qu'il nous faut. Nous n'avons jamais songé que vous deviendriez communistes. »
Lénine, Oeuvres de Lénine, tome 28, p.218, 27 novembre 1918, Editions Sociales, Paris, 1961.
« Les éléments hésitants que les atrocités des impérialistes poussent vers nous, nous devons les utiliser. et c'est ce que nous ferons. Vous savez bien qu'à la guerre on ne peut dédaigner aucune aide, même indirecte. Même la situation des classes hésitantes a alors une importance énorme. Plus la guerre est âpre, plus nous devons acquérir d'influence sur les éléments hésitants qui viennent vers nous. Il en résulte que la tactique que nous avons suivie durant six mois doit être modifiée conformément aux nouvelles tâches vis-à-vis des diverses couches de la démocratie petite-bourgeoise. »
Lénine, Oeuvres de Lénine, tome 28, p.223, 27 novembre 1918, Editions sociales, Paris, 1961.

[ ± Ajouter ou retirer une citation ]

Sous-arguments

[ ± Ajouter ou retirer un sous-argument ]

Objections

[ ± Ajouter ou retirer une objection ]

Références

[ ± Ajouter ou retirer une référence ]