On accueille très peu de migrants étant donné les moyens de l’Europe

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher

Présentation de l'argument

[ + Ajouter un résumé ]

Citations [ modifier ]

« Malgré la limitation de l'immigration économique dans tous les pays et la fermeture de plus en plus étanches des frontières, 33 millions d'étrangers vivaient dans l'Union européenne en 2011 dont 20 millions venaient de pays extra européens. Ils étaient 7,1 millions en Allemagne, 5,7 millions en Espagne, 4,4 millions au Royaume-Uni et 3,8 millions en France soit un peu plus de 6 % de la population. C'est un des taux les plus bas parmi les grands pays de l'Union européenne. »
Lutte ouvrière, « L’immigration dans l’Europe en crise », Cercle Léon Trotsky, 24/01/2014.
« En 2012, 332 000 personnes avaient déposé une demande d'asile en Europe : cela représente moins de 0,1 % de la population européenne. On est très loin de « l'invasion » brandie avec horreur par les démagogues xénophobes. Et la plupart des demandeurs sont finalement déboutés, ce qui signifie pour eux une « reconduction à la frontière » euphémisme pour une « expulsion ». Parmi les pays les plus sollicités, la France est l'un des plus restrictifs. Alors qu'en 1973, 85 % des demandes d'asile étaient acceptées, depuis les années 1990 ce chiffre est tombé à moins de 15 %. En 2012, la France a accepté 8500 réfugiés... pour 65 millions d'habitants. C'est l'Allemagne qui accorde le plus facilement l'asile, avec 30 % d'acceptation, suivie de la Suède. »
Lutte ouvrière, « L’immigration dans l’Europe en crise », Cercle Léon Trotsky, 24/01/2014.

[ ± Ajouter ou retirer une citation ]

Sous-arguments [ modifier ]

Le solde migratoire de l'Europe est nul

Page détaillée
Le solde migratoire de l'Europe est nul
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Aucun sous-argument n'a été entré. Aucune objection n'a été entrée.
[ modifier ]
« Comme de nombreux responsables avant lui, Jacques Toubon met donc en avant l'indicateur du solde migratoire - soit la différence entre le nombre d'entrées et de sorties du territoire - pour juger de l'impact réel de la venue de migrants en France : lui entend ici la relativiser en assurant que ce chiffre est "nul", quand d'autres expliquent au contraire vouloir drastiquement le réduire. De fait, le débat vire souvent à la confusion, les statistiques et même la sémantique faussant parfois les positions des uns et des autres. »

La Turquie accueille des millions de réfugiés, l'UE devrait en accueillir davantage

Page détaillée
La Turquie accueille des millions de réfugiés, l'UE devrait en accueillir davantage
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Aucun sous-argument n'a été entré. La Turquie ne gardera pas ses réfugiés, l'UE les gardera
[ modifier ]
La Turquie accueille plus de 3 millions de réfugiés syriens dans des camps à sa frontière? L'UE, ayant de bien plus grands moyens et une population de 500 millions d'habitants, devrait en prendre sa part.

[ ± Ajouter ou retirer un sous-argument ]

Objections [ modifier ]

C'est faux

Page détaillée
Il est faux qu'on accueille très peu de migrants étant donné les moyens de l’Europe
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Aucun sous-argument n'a été entré. Aucune objection n'a été entrée.
[ modifier ]
« Selon des chiffres du nord de l'Allemagne, 34 réfugiés, grâce au regroupement familial, ont fait venir 130 membres de leur famille en Allemagne. C'est presque quatre fois plus que le nombre de personnes qui avaient fait une demande d’asile.

Selon le droit allemand, les personnes concernées doivent assumer elles-mêmes les frais liés à l’arrivée des membres de famille en Allemagne. Mais dès qu'ils seront en Allemagne, l'Etat (le contribuable) paiera tout. Dans le district de Pinneberg, un homme syrien a « déménagé » en Allemagne avec quatre de ses enfants enfants et sa première femme. Par la suite, il a encore fait venir quatre autres enfants et il vient d’être autorisé à faire venir sa deuxième femme, parce que "les enfants ne peuvent pas vivre sans leur mère dans un pays étranger". Selon certaines sources, c'est déjà le deuxième cas de polygamie parmi les réfugiés syriens dans le district de Pinneberg. En Syrie, un homme peut épouser jusqu' à quatre femmes.

Alors que la guerre touche à sa fin en Syrie, il n'existe toujours pas de plans concrets pour le retour des réfugiés. Entre-temps, les regroupements familiaux se poursuivront et seront pris en charge par les contribuables allemands. »

Différence entre stock et flux

Page détaillée
Différence entre stock et flux
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Aucun sous-argument n'a été entré. Aucune objection n'a été entrée.
[ modifier ]
« [Pour minorer l'immigration] le deuxième procédé est l’exploitation biaisée des chiffres. On affirme par exemple que les 200.000 entrées annuelles ne représentent que 0,3 % de la population française. Le calcul est exact, mais doublement malhonnête: d’une part, il revient à comparer un flux à un stock, comme si l’immigration était un événement ponctuel ; d’autre part, et surtout, il oublie les naissances engendrées par l’immigration familiale (…). »
Auteur anonyme, Le Figaro.

On a déjà un taux d'immigrés élevés, on ne peut pas accueillir encore plus de migrants

Page détaillée
On a déjà un taux d'immigrés élevés, on ne peut pas accueillir encore plus de migrants
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Aucun sous-argument n'a été entré. Aucune objection n'a été entrée.
[ modifier ]
« Près de 29 pour cent des jeunes de 15 ans en Grande-Bretagne sont maintenant issus de l’immigration, révèlent aujourd’hui de nouvelles données du groupe de réflexion international.

Ce chiffre est supérieur à la moyenne de l’UE (21 %), mais similaire à celui de la France (26 %) et de l’Allemagne (28 %). Ce chiffre est plus élevé en Irlande et en Belgique. Il comprend les immigrants de deuxième génération, les autochtones d’héritage mixte, les immigrants de première génération et les personnes qui reviennent après être nés à l’étranger.

(...) Près de 29 pour cent des jeunes de 15 ans en Grande-Bretagne sont maintenant issus de l’immigration, révèlent aujourd’hui de nouvelles données (illustrées) provenant d’un groupe de réflexion international. Ce chiffre est supérieur à la moyenne de l’UE (21 %), mais similaire à celui de la France (26 %) et de l’Allemagne (28 % + 3 %).

L’étude est basée sur une analyse des tests PISA 2015 de l’OCDE qui sont effectués par des jeunes de 15 ans dans 35 pays et économies. Par rapport aux tests PISA passés en 2003, le pourcentage d’étudiants immigrés au Royaume-Uni a augmenté de neuf points de pourcentage, contre une moyenne de l’OCDE d’environ six points de pourcentage et une moyenne de l’UE d’environ sept points de pourcentage.

L’étude divise les enfants immigrants en quatre catégories : première génération – enfants nés à l’étranger de parents nés à l’étranger ; deuxième génération – enfants nés au Royaume-Uni de parents nés à l’étranger ; étudiants autochtones d’origine mixte – ceux nés au Royaume-Uni, avec un parent né au Royaume-Uni et un parent né à l’étranger ; et enfants nés à l’étranger de retour – ceux nés à l’étranger – ceux nés à l’étranger de parents britanniques. »

Si on en accueille si peu, pourquoi sont-ils dans les rues ?

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

On n'a pas les moyens de les accueillir

Page détaillée
On n'a pas les moyens d'accueillir les migrants
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Aucun sous-argument n'a été entré. Aucune objection n'a été entrée.
[ modifier ]
La présentation de l'argument est encore à rédiger
Aucun contenu n'a été apporté ou le texte entré correspond à une prise de notes. Et si vous le rédigiez ?
« Dominique Lemoine (opposition divers gauche) : « Je suis un humaniste, mais j’ai du mal à comprendre comment un MNA nous coûte 50.000 € par an. Nous accueillons des MNA (Mineurs Non Accompagnés) économiques. La charge devient insupportable. » »
Auteur anonyme, La Nouvelle République.

[ ± Ajouter ou retirer une objection ]

Références

[ ± Ajouter ou retirer une référence ]

Débat parent