On a déstabilisé par des guerres leurs pays, on doit les accueillir

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher

Présentation de l'argument

[ + Ajouter un résumé ]

Citations [ modifier ]

« Le danger n’est pas géographique mais systémique, et les différents intervenants font partie de ce système. Les opérations occidentales – campagne de l’OTAN en Libye, guerre contre le terrorisme ou ingérence en Amérique centrale des États-Unis – ont directement contribué à l’instabilité des « zones rouges ». Les premiers à le constater sont aux premières lignes. Dans ses baraquements militaires à Bamako, un officier m’a dit : « C’est l’OTAN qui a fait tout ça en Libye, et c’est à cause de l’Europe qu’il y a tous ces terroristes » au Mali. Il a haussé le ton en pointant du doigt la télévision, qui montrait l’avancée de l’État islamique en Irak : « C’est vous ! C’est vous ! » »

[ ± Ajouter ou retirer une citation ]

Sous-arguments

[ ± Ajouter ou retirer un sous-argument ]

Objections [ modifier ]

Beaucoup de conflits viennent des pays du Sud eux-mêmes

Page détaillée
Beaucoup de conflits viennent des pays du Sud eux-mêmes
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Aucun sous-argument n'a été entré. Aucune objection n'a été entrée.
[ modifier ]
Beaucoup de conflits sont internes aux pays africains ou arabes. Par exemple la guerre entre chiites et sunnites dure depuis les débuts de l'islam, et les conflits en Iraq et Iran ou d'autres ne font que reprendre cette ancienne querelle. Autre cas emblématique : l'Algérie. Durant les années 1990, il y a eu une guerre civile entre algériens (militaires vs FIS). Ce conflit qui a fait plus de 100 000 victimes n'était pas dû aux pays du Nord ou à des ingérences. Les Algériens voulaient et veulent émigrer en masse vers l'UE. Il y a aussi les conflits en Centrafrique qui ne doivent rien aux puissances du Nord, et on pourrait multiplier les exemples.

[ ± Ajouter ou retirer une objection ]

Références

[ ± Ajouter ou retirer une référence ]

Débat parent