On a déjà un taux d'immigrés élevés, on ne peut pas accueillir encore plus de migrants

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher
pouce d'argument Cet argument est une objection dans le débat Faut-il accueillir davantage de migrants ?
.
flèche vers le haut dans un cercle Cet argument est une objection à On accueille très peu de migrants étant donné les moyens de l’Europe
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Le solde migratoire de l'Europe est nul
Il est faux qu'on accueille très peu de migrants étant donné les moyens de l’Europe
Différence entre stock et flux
Si on accueille si peu de migrants, pourquoi sont-ils dans les rues ?
On a déjà un taux d'immigrés élevés, on ne peut pas accueillir encore plus de migrants
On n'a pas les moyens d'accueillir les migrants
et On ne peut pas accueillir toute la misère du monde
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Les grandes migrations signent la fin du modèle social européen
Les migrants prennent le travail des Français
Les migrants bénéficient d'aides sociales au détriment des Français
La France n'a pas les moyens économiques d'accueillir les migrants
Les migrants bénéficient d'aides sociales sans rien faire
On accueille très peu de migrants étant donné les moyens de l’Europe
Les migrants représentent de la croissance
Le nombre d'étrangers en France est stable depuis 20 ans
L'immense majorité des réfugiés sont accueillis et restent dans les pays pauvres voisins
Quand un pays riche comme la France refuse d'accueillir les migrants, ils sont renvoyés vers des pays plus pauvres
N'accueillir que les migrants fortunés est scandaleux
.

Présentation de l'argument

[ + Ajouter un résumé ]

Citations

« Près de 29 pour cent des jeunes de 15 ans en Grande-Bretagne sont maintenant issus de l’immigration, révèlent aujourd’hui de nouvelles données du groupe de réflexion international.

Ce chiffre est supérieur à la moyenne de l’UE (21 %), mais similaire à celui de la France (26 %) et de l’Allemagne (28 %). Ce chiffre est plus élevé en Irlande et en Belgique. Il comprend les immigrants de deuxième génération, les autochtones d’héritage mixte, les immigrants de première génération et les personnes qui reviennent après être nés à l’étranger.

(...) Près de 29 pour cent des jeunes de 15 ans en Grande-Bretagne sont maintenant issus de l’immigration, révèlent aujourd’hui de nouvelles données (illustrées) provenant d’un groupe de réflexion international. Ce chiffre est supérieur à la moyenne de l’UE (21 %), mais similaire à celui de la France (26 %) et de l’Allemagne (28 % + 3 %).

L’étude est basée sur une analyse des tests PISA 2015 de l’OCDE qui sont effectués par des jeunes de 15 ans dans 35 pays et économies. Par rapport aux tests PISA passés en 2003, le pourcentage d’étudiants immigrés au Royaume-Uni a augmenté de neuf points de pourcentage, contre une moyenne de l’OCDE d’environ six points de pourcentage et une moyenne de l’UE d’environ sept points de pourcentage.

L’étude divise les enfants immigrants en quatre catégories : première génération – enfants nés à l’étranger de parents nés à l’étranger ; deuxième génération – enfants nés au Royaume-Uni de parents nés à l’étranger ; étudiants autochtones d’origine mixte – ceux nés au Royaume-Uni, avec un parent né au Royaume-Uni et un parent né à l’étranger ; et enfants nés à l’étranger de retour – ceux nés à l’étranger – ceux nés à l’étranger de parents britanniques. »

[ + Ajouter une citation ]

Sous-arguments

[ + Ajouter un sous-argument ]

Objections

[ + Ajouter une objection ]

Références

[ + Ajouter une référence ]


Débat parent