Mettre en avant les dangers du revenu de base pour l'émancipation des femmes repose sur une opposition caricaturale entre « avoir un emploi » et « rester à la maison »

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher
flèche vers le haut dans un cercle Cet argument est une objection à Le revenu de base représente un danger pour l'autonomie des femmes
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Aucun sous-argument n'a été entré. Mettre en avant les dangers du revenu de base pour l'émancipation des femmes repose sur une opposition caricaturale entre « avoir un emploi » et « rester à la maison »
.

Présentation de l'argument

Ne pas exercer d'emploi ne signifie pas pour les femmes s'adonner à plus de tâches domestiques. Penser cela est méprisant pour les femmes et le travail domestique, et cela revient à nier la liberté des femmes dans le choix de leurs activités.

Citations

« Malgré tous les arguments pour le revenu de base, une grande crainte persiste chez un certain nombre de féministes : et si ce revenu n’était qu’un prétexte pour ramener les femmes à la maison et les condamner de nouveau aux seuls travaux domestiques, au ménage et à la garde des enfants, laissant aux hommes les « joies » du marché de l’emploi ? Si cette mise en garde contre des forces néo-conservatrices vaut la peine d’être prise en compte, on en voit rapidement les limites. En effet, en caricaturant à peine, on en vient à dire que si elles n’y étaient pas obligées (pour des raisons de survie), les femmes ne travailleraient pas, ou bien se laisseraient enfermer chez elles. Ainsi, seule l’obligation d’emploi serait la garante d’une possible égalité et participation de toutes et tous à la société ? Non seulement cette vision travailliste de l’émancipation féminine semble peu souhaitable mais se heurtera tôt ou tard à la réalité de la situation de l’emploi. Cette vision sous-tend même un certain mépris (fût-il involontaire) pour les femmes qui choisissent de s’occuper de leurs enfants par exemple, et sous-estime par ailleurs l’énorme travail que cela représente de le mener à bien. Elle induit une opposition entre « avoir un emploi » et « rester à la maison », comme si le fait de ne pas avoir d’emploi impliquait forcément de s’occuper uniquement du cocon familial. Alors qu’il y a mille et une manières d’occuper son temps libre, de contribuer à la société, de créer… »
Barbara Garbarczyk, « Sortir de la double servitude masculine d'un métier et d'une protection masculine », L'inconditionnel, n°1, décembre 2014.

[ + Ajouter une citation ]

Sous-arguments

[ ± Ajouter ou retirer un sous-argument ]

Objections

[ ± Ajouter ou retirer une objection ]

Références

[ + Ajouter une référence ]