Les directions syndicales abandonnent de plus en plus les militants de terrain à eux-mêmes

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher

Présentation de l'argument

[ + Ajouter un résumé ]

Citations [ modifier ]

« À l’échelle locale, des militants tentent d’organiser, avec peu de moyens, les travailleurs des zones industrielles, des entreprises du commerce, des employés du ménage ou de la restauration, isolés face à des patrons aux comportements de voyous. L’abnégation et la persévérance de ces militants, dans les entreprises comme dans les unions locales, permettent aux travailleurs de résister aux attaques patronales. Et ce qui est criminel dans la politique des directions syndicales, c’est qu’elles laissent ces militants livrés à eux-mêmes. La majorité d’entre eux ne trouvent pas auprès des confédérations, l’expérience, la solidarité ou la formation qui leur permettraient d’affronter les mille et une ruses des patrons. Et cela facilite le découragement, quand ce n’est pas la corruption ou l’utilisation des mandats syndicaux pour la défense exclusive des intérêts personnels d’un délégué. »
Lutte ouvrière, « Les syndicats hier et aujourd'hui », Cercle Léon Trotsky, 15/10/2010.

[ ± Ajouter ou retirer une citation ]

Sous-arguments

[ ± Ajouter ou retirer un sous-argument ]

Objections

[ ± Ajouter ou retirer une objection ]

Références

[ ± Ajouter ou retirer une référence ]