Les religions cherchent à atteindre l'Ultime

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher
pouce d'argument Cet argument est un argument POUR dans le débat Les religions se rejoignent-elles ?
.
pouce d'argument Cet argument est une objection dans le débat Les religions se rejoignent-elles ?
.
flèche vers le haut dans un cercle Cet argument est un sous-argument de Les religions poursuivent la même finalité
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Toutes les religions proposent une ascèse
Les religions visent à se libérer du moi
Les religions prônent l'amour
Les religions cherchent à atteindre l'Ultime
Aucune objection n'a été entrée.
.
flèche vers le haut dans un cercle Cet argument est une objection à Les religions poursuivent des finalités différentes
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Aucun sous-argument n'a été entré. Toutes les religions proposent une ascèse
Les religions visent à se libérer du moi
Les religions prônent l'amour
Les religions cherchent à atteindre l'Ultime
.

Présentation de l'argument

Les religions commandent de supprimer un certain nombre d'obstacles, qui empêchent les humains de percevoir "ce qui est" et de rencontrer l'Ultime. Ces obstacles sont décrits comme les désirs du corps, les attachements mondains, les conditionnements mentaux, etc. Il s'agit donc toujours d'instaurer le même processus de dépouillement et de polir le miroir de l'âme pour rencontrer l'Ultime. Ce processus porte des noms différents : "salut", "libération", "moksha" etc.

Citations

[ + Ajouter une citation ]

Sous-arguments

[ + Ajouter un sous-argument ]

Objections

L'Ultime est conçu de façon différente selon les religions

Page détaillée
L'Ultime est conçu de façon différente selon les religions
[ Modifier ]

Pour les monothéistes, il s'agit d'établir une relation avec le Créateur, et pour les non-dualistes il s'agit de réaliser l'identité avec le Soi. Ces deux buts s'opposent : dans un cas, l'être humain se conçoit comme un Rien face à l'Ultime ; dans l'autre cas, l'être humain se conçoit comme l'Absolu qui s'est lui-même "oublié". Pour les monothéistes stricts, la voie des non-dualistes comporte un risque d'orgueil et une inflation de la créature qui oublie sa véritable nature de créature et nie qu'elle n'existe qu'en fonction de l'Etre qui l'a sortie du néant. Le salut est aux antipodes de la "libération" et de "l'éveil".

[ + Ajouter une objection ]

Références

[ + Ajouter une référence ]


Débat parent