Le terrain de l'ancienne usine EIF recoupe des parcelles classées

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher

Présentation de l'argument

[ + Ajouter un résumé ]

Citations [ modifier ]

« D’après l’élu [le député PS Razzy Hammadi], la municipalité a passé certains éléments sous silence. Le candidat socialiste s’appuie sur un courrier du préfet datant du 10 mai : le représentant de l’Etat dit avoir « été alerté par l’architecte des bâtiments de France » du fait que « le terrain proposé […] recoupe le site classé sur deux parcelles (NDLR : soit 0,27 ha) » et qu’une autorisation doit être obtenue avant tous travaux. »
« Incompétence ? Maquillage ? Le classement « patrimoine » des parcelles concernées n’était nullement indiqué dans le cahier des charges (https://mursapeches.files.wordpress.com/2017/02/appel-acc80-projets-eif-ilovepdf-compressed.pdf). Bien au contraire, en qualifiant la zone « d’abords des murs à pêches », il s’agissait de dissimuler la vente d’un patrimoine protégé. C’était sans compter la vigilance du Conseil de Quartier, des associations, du Député et du Préfet. »
Association Murs à pêches, « EIF, « porte de sortie » des Murs à Pêches ? », 9 juin 2017.

[ ± Ajouter ou retirer une citation ]

Sous-arguments

[ ± Ajouter ou retirer un sous-argument ]

Objections

[ ± Ajouter ou retirer une objection ]

Références

[ ± Ajouter ou retirer une référence ]

Débat parent