Le sondage mené par les réalisateurs du documentaire « Le revenu de base, une impulsion culturelle » montre que le nombre d'heures travaillées baisserait peu dans une société avec un revenu de base

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher

Présentation de l'argument [ modifier ]

À la question « Si vous aviez un revenu de base, iriez-vous encore travailler ? », 60 % des personnes interrogées par les réalisateurs répondent « Oui, comme avant » ; 30 % répondent « Oui, mais plus à plein temps (ou alors je ferais autre chose) » ; et 10 % seulement répondent « Non »
Le revenu de base, une impulsion culturelle, de Daniel Häni et Enno Schmidt, 23e minute.
. Afin d'expliquer cet écart à la conception commune, les réalisateurs posent ensuite la question : « Si on instaurait un revenu de base, pensez-vous que les autres continueraient à travailler ? ». Environ 80 % des personnes interrogées répondent « Non », ce qui tend à montrer que l'idée que les gens arrêteraient de travailler avec un revenu de base provient d'un manque de confiance envers autrui.

Citations

[ ± Ajouter ou retirer une citation ]

Sous-arguments

[ ± Ajouter ou retirer un sous-argument ]

Objections [ modifier ]

Biais du nombre de personnes étudiées et de leur sélection

Page détaillée
Le sondage mené par les réalisateurs du documentaire « Le revenu de base, une impulsion culturelle » est biaisé au niveau du nombre de personnes étudiées et de leur sélection
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Aucun sous-argument n'a été entré. Aucune objection n'a été entrée.
[ modifier ]
Le sondage mené par les réalisateurs du film n'est pas scientifique, puisque les participants au sondage n'ont pas été sélectionnés au hasard dans la population (en cela ils ne sont pas représentatifs), et qu'ils ne sont pas en nombre suffisant.

[ ± Ajouter ou retirer une objection ]

Références

[ ± Ajouter ou retirer une référence ]