Le pouvoir politique français manque de participation

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher

Présentation de l'argument

[ + Ajouter un résumé ]

Citations

[ ± Ajouter ou retirer une citation ]

Sous-arguments [ modifier ]

L'abstention ne fait que progresser

Page détaillée
L'abstention ne fait que progresser en France
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Aucun sous-argument n'a été entré. La participation aux scrutins électoraux reste importante
[ modifier ] Fleche-carte-arguments.svg

cf. l'impopularité des élus et du système électoral

Il est difficile de se présenter à une élection

Page détaillée
Il est difficile de se présenter à une élection en France
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Aucun sous-argument n'a été entré. Aucune objection n'a été entrée.
[ modifier ] Fleche-carte-arguments.svg
  • l'inégalité entre les candidats
  • du fait de la professionnalisation des hommes politiques -> dépossession
  • car délégation

-> passivité des citoyens entretenue

Le taux d'appartenance à un parti politique ou à un syndicat est de plus en plus bas

Page détaillée
Le taux d'appartenance à un parti politique ou à un syndicat est de plus en plus bas en France
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Aucun sous-argument n'a été entré. Aucune objection n'a été entrée.
[ modifier ] Fleche-carte-arguments.svg

"8 p. 100 des salariés sont adhérents d'un syndicat" (Universalis), "2 % à un parti"

La participation à des actions collectives recule

Page détaillée
La participation à des actions collectives recule en France
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Aucun sous-argument n'a été entré. Aucune objection n'a été entrée.
[ modifier ] Fleche-carte-arguments.svg

Faible implication/participation à des actions collectives : "35 p. 100 seulement des Français déclarent avoir participé au moins une fois à une manifestation" (Universalis)

Les citoyens se désintéressent de la politique

Page détaillée
Les citoyens français se désintéressent de la politique
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Aucun sous-argument n'a été entré. Aucune objection n'a été entrée.
[ modifier ] Fleche-carte-arguments.svg
« Il est notable que ce sentiment d'incompétence est éprouvé à l'égard de la politique et qu'il l'est beaucoup moins quand les citoyens envisagent les affaires, à leurs yeux plus concrètes, de leur commune. En moyenne, seule une minorité (autour de 15 p. 100 des citoyens) se déclare « beaucoup » intéressée par la politique (centrale), en discute régulièrement, participe à des actions collectives, lit les rubriques ou écoute les émissions spécialisées des médias. La moitié environ de la population manifeste une grande indifférence et les autres (autour de 35 p. 100) se situent à des niveaux intermédiaires d'implication. »
Auteur anonyme, « Démocratie », Universalis.

[ ± Ajouter ou retirer un sous-argument ]

Objections [ modifier ]