Le nombre d'étrangers en France est stable depuis 20 ans

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher
flèche vers le haut dans un cercle Cet argument est une objection à L'afflux de migrants fait baisser la qualité de vie et monter les violences et On ne peut pas accueillir toute la misère du monde.

Présentation de l'argument

[ + Ajouter un résumé ]

Citations [ modifier ]

« En France, après la période d'après guerre où les pouvoirs publics et le grand patronat avaient organisé à grande échelle une immigration de travail, celle-ci est officiellement suspendue depuis 1974. Selon des chiffres de l'Insee, un peu moins de 200 000 étrangers extra-européens sont autorisés chaque année à s'installer sur le territoire, un chiffre aussi stable qu'il est dérisoire rapporté aux 65 millions d'habitants du pays. Parmi eux, moins de 20 000 obtiennent une carte de séjour pour motif « économique», 80 000 obtenant une carte de séjour pour des raisons familiales, 50 000 pour poursuivre des études. À ce « flux migratoire » officiel - selon l'expression des démographes - il faut ajouter les travailleurs dépourvus de titre de séjour. Qu'ils soient devenus illégaux à l'expiration de leur visa, après un refus de leur demande d'asile ou à la suite du durcissement des lois, le nombre de travailleurs vivant illégalement en France se situe entre 300 et 400 000 selon le ministère de l'Intérieur. Les porte-parole du Front national ont beau rabâcher le contraire, le nombre d'étrangers en France est stable depuis 20 ans avec une légère tendance à diminuer... »
Lutte ouvrière, « L’immigration dans l’Europe en crise », Cercle Léon Trotsky, 24/01/2014.

[ ± Ajouter ou retirer une citation ]

Sous-arguments

[ ± Ajouter ou retirer un sous-argument ]

Objections [ modifier ]

Le nombre d'étrangers et de leurs descendants est en constante augmentation selon l'Insee

Page détaillée
Le nombre d'étrangers et de leurs descendants est en constante augmentation selon l'Insee
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Aucun sous-argument n'a été entré. Aucune objection n'a été entrée.
[ modifier ]
« Atlantico : Depuis 2011, alors que les naissances d'enfants issus de deux parents nés en France diminuent (de 580 756 en 2011 à 535 302 en 2015, soit une baisse de 7,8%), celles d'enfants dont l'un ou les deux parents sont nés à l'étranger sont en hausse de 6,07%. Quels enseignements peut-on tirer de ces tendances quant au visage de la France de demain ? Laurent Chalard : Ces évolutions récentes de la natalité, consécutives de la poursuite d’une immigration à un niveau élevé ces dernières années alors que la population née en France vieillit sensiblement, confirment que le renforcement du caractère multiculturel de la France est inscrit dans sa démographie. En effet, qu’on s’en réjouisse ou non, la France des années 2030 sera une France à la population bigarrée, ressemblant de plus en plus aux Etats-Unis, à la différence que les principales communautés ethniques ne seront pas tout à fait les mêmes. »

La France est passée de 50 millions à 66 millions d'habitants en quelques décennies, c'est par l'immigration

Page détaillée
La France est passée de 50 millions à 66 millions d'habitants en quelques décennies du fait de l'immigration
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Aucun sous-argument n'a été entré. Aucune objection n'a été entrée.
[ modifier ]
En 1970, on comptait 50 millions d'habitants en France ; en 2019, on est au-dessus de 66 millions. Compte tenu du taux de fécondité des françaises, cet accroissement considérable sur quelques décennies est obligatoirement dû aux vagues migratoires. On assiste à un véritable "changement de civilisation", la France passant d'un monde relativement homogène à une société multiculturelle et métissée. Cela peut être vu comme un bien ou comme un mal, mais il ne sert à rien de traiter par le déni une véritable "révolution sous nos yeux " - titre d'un ouvrage sur le phénomène du changement culturel dans toute l'Europe de l'ouest.