Le communisme est un régime de terreur

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher

Présentation de l'argument [ modifier ]

Un régime répressif ; ne règne que par la force Une révolution est violente

Citations [ modifier ]

« Les archives et les témoignages abondants montrent que la terreur a été dès l’origine l’une des dimensions fondamentales du communisme moderne. Abandonnons l’idée que telle fusillade d’otages, tel massacre d’ouvriers révoltés, telle hécatombe de paysans morts de faim, n’ont été que des « accidents » conjoncturels, propres à tel pays ou à telle époque. Notre démarche dépasse chaque terrain spécifique et considère la dimension criminelle comme l’une des dimensions propres à l’ensemble du système communiste, durant toute sa période d’existence. »
Stéphane Courtois, Le livre noir du communisme, Robert Laffont, Paris, 1997.

[ ± Ajouter ou retirer une citation ]

Sous-arguments [ modifier ]

La terreur soviétique a été pire que celle du fascisme italien

Page détaillée
La terreur soviétique a été pire que celle du fascisme italien
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Aucun sous-argument n'a été entré. Aucune objection n'a été entrée.
[ modifier ]
« Dans les années vingt-quarante, le communisme a violemment stigmatisé la terreur pratiquée par les régimes fascistes. Un rapide examen des chiffres montre, là aussi, que les choses ne sont pas aussi simples. Le fascisme italien, le premier en action et qui s’est ouvertement revendiqué comme « totalitaire », a certes emprisonné et souvent maltraité ses adversaires politiques. Il est pourtant rarement allé jusqu’au meurtre et, au milieu des années trente, l’Italie comptait quelques centaines de prisonniers politiques et plusieurs centaines de confinati – placés en résidence surveillée dans les îles –, mais il est vrai, des dizaines de milliers d’exilés politiques. »
Stéphane Courtois, Le livre noir du communisme, Robert Laffont, Paris, 1997.

La terreur soviétique a été pire que celle du nazisme

Page détaillée
La terreur soviétique a été pire que celle du nazisme
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Aucun sous-argument n'a été entré. Aucune objection n'a été entrée.
[ modifier ]
« Notre propos n’est pas ici d’établir on ne sait quelle macabre arithmétique comparative, quelle comptabilité en partie double de l’horreur, quelle hiérarchie dans la cruauté. Les faits sont pourtant têtus et montrent que les régimes communistes ont commis des crimes concernant environ cent millions de personnes, contre environ 25 millions de personnes au nazisme. Ce simple constat doit au moins inciter à une réflexion comparative sur la similitude entre le régime qui fut considéré à partir de 1945 comme le régime le plus criminel du siècle, et un système communiste qui a conservé, jusqu’en 1991, toute sa légitimité internationale et qui, jusqu’à aujourd’hui, est au pouvoir dans certains pays et garde des adeptes dans le monde entier. »
Stéphane Courtois, Le livre noir du communisme, Robert Laffont, Paris, 1997.

[ ± Ajouter ou retirer un sous-argument ]

Objections

[ ± Ajouter ou retirer une objection ]

Références

[ ± Ajouter ou retirer une référence ]

Débat parent