Le 2 décembre 1919, il ne justifie pas non plus le terrorisme mais renvoie l'accusation

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher

Présentation de l'argument [ modifier ]

Ici l'historien radical-socialiste de la révolution française Alphonse Aulard cite ici pêle-mêle Robespierre et Danton mais a toujours exprimé ses préférences pour le jacobinisme du second sur le premier. En même temps explique-t-il la terreur rouge par la terreur des Alliés.

Citations [ modifier ]

« « Jusqu'à présent, la petite bourgeoisie d'Europe nous a surtout accusés de pratiquer le terrorisme, de réprimer brutalement les intellectuels et les petits bourgeois. A cela nous répondrons : tout cela c'est vous qui nous l'avez imposé, ce sont vos gouvernements. Quand on crie à la terreur, nous répondons : et quand les puissances qui détiennent la flotte mondiale, qui détiennent des forces militaires cent fois supérieures aux nôtres,foncent sur nous et obligent tous les petits Etats à se battre contre nous, ce n'était pas la Terreur peut-être ? C'était véritablement de la terreur quand toutes les puissances se sont liguées contre un pays, l'un des plus arriérés et les plus afffaiblis par la guerre. » »
Lénine, « Huitième conférence du PCR », p.181, 2 décembre 1919, Éditions sociales, Paris, 1964.
« On nous a toujours accusés de terrorisme. Accusation courante que reprend volontiers la presse. On nous impute d'avoir érigé le terrorisme en principe. A cela nous répondons : "vous ne croyez pas vous-même à cette calomnie". Ce même historien Aulard (cité quelques pages avant ) qui a adressé une lettre à l'Humanité écrit : "j'ai appris l'histoire et je l'ai enseignée. Quand je lis que parmi les bolcheviks il n'y a que des monstres, des croquemitaines, des épouvantails, je dis : on a dit la même chose de Robespierre et de Danton. Ce faisant, dit-il, je ne compare nullement avec ces grands hommes les Russes d'aujourd'hui, absolument pas ; ils n'offrent pas la moindre ressemblance avec eux. Mais en tant qu'historien je dis : il n'est pas possible de croire tous les bruits". Lorsqu'un historien bourgeois se met à parler de la sorte, nous voyons que les mensonges qu'on répand sur notre compte commencent à se dissiper. Nous disons : la terreur nous a été imposée. On oublie que le terrorisme a été provoqué par l'invasion de l'Entente toute-puissante. Ne s'agit-il pas de terreur lorsque la flotte du monde entier fait le blocus d'un pays affamé ? Ne s'agit-il pas de terreur lorsque des représentants étrangers, couverts par la prétendue immunité diplomatique, organisent des soulèvements de gardes blancs ?... »
Lénine, « VIIème congrès des Soviets de Russie 5-9 décembre 1919 », oeuvres tome 30, p.226, 5 décembre 1919, Edtions Sociales, Paris, 1964.

[ ± Ajouter ou retirer une citation ]

Sous-arguments

[ ± Ajouter ou retirer un sous-argument ]

Objections

[ ± Ajouter ou retirer une objection ]

Références

[ ± Ajouter ou retirer une référence ]