La tendance fasciste du Front national est en voie de marginalisation

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher
pouce d'argument Cet argument est un argument CONTRE dans le débat Le Front national est-il un parti fasciste ?
.
pouce d'argument Cet argument est une objection dans le débat Le Front national est-il un parti fasciste ?
.
flèche vers le haut dans un cercle Cet argument est une objection à Le Front national tire son origine d'individus et groupes fascistes
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Aucun sous-argument n'a été entré. La tendance fasciste du Front national est en voie de marginalisation
Le Front national est un parti national-populiste
Le Front national compte à sa fondation des Résistants dans ses rangs
Le Front national n'a actuellement pas pour objectif de façonner un ordre nouveau
Le Front national n'a actuellement pas de milices armées
La filiation d'Ordre nouveau au Front national n’est que chronologique
et Les Le Pen entretiennent des liens avec des personnes considérées fascistes
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Jean-Marie Le Pen entretient des relations avec d'anciens nazis et collaborationnistes
Marine Le Pen entretient des relations avec d'anciens néonazis
Marion-Maréchal Le Pen entretient des relations avec d'anciens néonazis
Marine Le Pen a fait partie en 2007 d'un groupe parlementaire européen avec des néofascistes
Les Le Pen participent à des évènements néonazis
Le Front national s'est dédiabolisé avec Marine Le Pen
La tendance fasciste du Front national est en voie de marginalisation
Le Front national est un parti national-populiste
Le Front national n'est pas fasciste juste parce que ses dirigeants entretiennent des relations avec des fascistes
.

Présentation de l'argument

[ + Ajouter un résumé ]

Citations

« Les néo-nazis ne sont plus qu'une infime minorité au sein du FN depuis 1981-82 et leur engagement est purement individuel... À partir de 1985, les sympathisants frontistes aux convictions néo-nazies rejoignent, à sa création, le Parti Nationaliste Français Européen (PNFE)... En règle générale, la durée de l'engagement frontiste des néo-nazis est courte : elle se termine soit par exclusion, soit par départ volontaire en direction des groupuscules. »
Jean-Yves Camus, Le Front national, 1997.

[ ± Ajouter ou retirer une citation ]

Sous-arguments

[ ± Ajouter ou retirer un sous-argument ]

Objections

La littérature fasciste circule toujours, de façon dissimulée

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Le FN n'a pas intérêt à se réclamer du fascisme

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Alain Soral, bien qu'ayant rompu avec le FN, est très influent auprès des jeunes militants frontistes

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Le FN peut difficilement se passer des fascistes, car certains sont des cadres compétents

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Les militants exclus pour fascisme reviennent quand le scandale est oublié

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

L'exclusion des militants pointés du doigt comme fascistes permet au FN de se dédouaner

Page détaillée
L'exclusion des militants du Front national présumés fascistes permet au FN de se dédouaner
[ Modifier ]
« En règle générale, la durée de l'engagement frontiste des néo-nazis est courte : elle se termine soit par exclusion, soit par départ volontaire en direction des groupuscules. Ceux-ci ont une fonction positive pour l'image du FN : d'une part ils servent de lieu d'accueil aux nostalgiques de l'hitlérisme, peu désirés au sein du parti ; d'autre part, par leur exposition médiatique et les outrances de leur presse, ils démontrent au public l'existence de néo-nazis authentiques et contribuent par là même à respectabiliser l'image du FN. »
Jean-Yves Camus, Le Front National, Milan, 1997.

[ ± Ajouter ou retirer une objection ]

Références

[ ± Ajouter ou retirer une référence ]


Débat parent