La lutte contre le racisme s'étend à tout et n'importe quoi

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher

Présentation de l'argument [ modifier ]

Le Petit Larousse, dans son édition de 2003, témoignait déjà d’un glissement dangereux :

« Racisme : 2. attitude d’hostilité systématique à l’égard d’une catégorie déterminée de personnes. Racisme envers les jeunes. »

L’exemple fourni est, à la rigueur, passable (on n’a pas choisi d’être jeune), mais la définition, trop vague, autorise toutes les ambiguïtés : qu’est-ce qu’une « catégorie déterminée de personnes » ? Avec une définition aussi large, on pourra interdire certains sketches de Coluche, qui attaquaient des « catégories déterminées de personnes » comme les flics, les alcooliques ou les anciens combattants. La secte de Raël a voulu porter plainte pour racisme quand on la critiquait ; d'autres brandissent le racisme anti-vieux, anti-femmes, anti-pitbulls, anti-riches, anti-chrétiens, etc. La notion de racisme, dès qu'elle s'applique à autre chose qu'à un discours sur l'inégalité supposée de soi-disant races, autorise n'importe quel glissement. Tout le monde finit par se dire victime de racisme.

Citations

[ ± Ajouter ou retirer une citation ]

Sous-arguments

[ ± Ajouter ou retirer un sous-argument ]

Objections

[ ± Ajouter ou retirer une objection ]

Références

[ ± Ajouter ou retirer une référence ]

Débats parents