La loi Collomb Asile et immigration étend la réunification familiale aux ascendants directs au premier degré et aux frères et soeurs du réfugié mineur

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher
pouce d'argument Cet argument est un argument POUR dans le débat Pour ou contre le projet de loi Collomb Asile et immigration ?
.

Présentation de l'argument

Le projet de loi prévoit d'ajouter la possibilité pour le réfugié ou bénéficiaire de la protection subsidiaire, mineur et non marié, de bénéficier du droit d'être rejoint par ses frères et sœurs, en complément des parents. De cette façon, le projet de loi tente de mettre un terme à la séparation des familles.

Citations

[ + Ajouter une citation ]

Sous-arguments

[ + Ajouter un sous-argument ]

Objections

Difficultés quant à la preuve des états civils

Page détaillée
L'extension de la réunification familiale de la loi Collomb pose des difficultés quant à la preuve des états civils
[ Modifier ]

Il conviendra d'apporter la preuve de l'état civil des frères et sœurs ainsi que la preuve que ceux-ci sont bel et bien pris en charge par les parents de l'enfant, mineur et non-marié, réfugié ou bénéficiaire de la protection subsidiaire.

L'extension de la réunification familiale implique de faire venir un nombre dispoportionné de migrants pour une famille

Page détaillée
L'extension de la réunification familiale implique de faire venir un nombre dispoportionné de migrants pour une famille
[ Modifier ]
En étendant le droit de regroupement familial à la fratrie et aux ascendants directs, la loi ouvre une porte à la venue d'un nombre très important de migrants pour les familles nombreuses.
« Selon des chiffres du nord de l'Allemagne, 34 réfugiés, grâce au regroupement familial, ont fait venir 130 membres de leur famille en Allemagne. C'est presque quatre fois plus que le nombre de personnes qui avaient fait une demande d’asile.

Selon le droit allemand, les personnes concernées doivent assumer elles-mêmes les frais liés à l’arrivée des membres de famille en Allemagne. Mais dès qu'ils seront en Allemagne, l'Etat (le contribuable) paiera tout. Dans le district de Pinneberg, un homme syrien a « déménagé » en Allemagne avec quatre de ses enfants enfants et sa première femme. Par la suite, il a encore fait venir quatre autres enfants et il vient d’être autorisé à faire venir sa deuxième femme, parce que "les enfants ne peuvent pas vivre sans leur mère dans un pays étranger". Selon certaines sources, c'est déjà le deuxième cas de polygamie parmi les réfugiés syriens dans le district de Pinneberg. En Syrie, un homme peut épouser jusqu' à quatre femmes.

Alors que la guerre touche à sa fin en Syrie, il n'existe toujours pas de plans concrets pour le retour des réfugiés. Entre-temps, les regroupements familiaux se poursuivront et seront pris en charge par les contribuables allemands." »

[ + Ajouter une objection ]

Références

[ + Ajouter une référence ]


Débat parent