La liberté d'expression doit être limitée par les droits de l'homme

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher
flèche vers le haut dans un cercle Cet argument est une objection à Limiter la liberté d'expression est antidémocratique
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
La liberté d'expression conditionne l'exercice de nombreux autres droits
Limiter la liberté d'expression revient à déléguer le pouvoir à une élite
Limiter la liberté d'expression est typique des régimes autoritaires
La liberté d'expression est un pilier de la démocratie
Toute liberté comporte des limites
La liberté d'expression doit être limitée par les droits de l'homme
.

Présentation de l'argument

Notre conception de la liberté d'expression est fondée sur les droits de l'homme, qui comportent des principes universels comme la dignité de la personne, l'égalité entre les hommes et les femmes, le refus des discriminations, etc. De là découlent nécessairement des limites et des interdictions : on ne peut par exemple tenir de propos racistes sans remettre en question l'égalité entre les personnes. Or, les droits de l'homme sont au cœur de la démocratie. Limiter la liberté d'expression au nom des droits de l'homme n'est donc pas antidémocratique.

Citations

« La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi, l'exercice des droits naturels de chaque homme n'a de bornes que celles qui assurent aux autres membres de la société la jouissance de ces mêmes droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la loi. »
Comité de rédaction, « Déclaration des droits de l'homme et du citoyen », article 4, 1789.
« La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’homme ; tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement sauf à répondre de l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi. »
Comité de rédaction, « Déclaration des droits de l'homme et du citoyen », article 11, 1789.
« Il est vrai que dans les démocraties le peuple paraît faire ce qu'il veut ; mais la liberté politique ne consiste point à faire ce que l'on veut. Dans un État, c'est-à-dire dans une société où il y a des lois, la liberté ne peut consister qu'à vouloir faire ce que l'on doit vouloir, et à n'être pas contraint de faire ce que l'on ne doit pas vouloir. Il faut se mettre dans l'esprit ce que c'est que l'indépendance, et ce que c'est que la liberté. La liberté est le droit de faire tout ce que les lois permettent ; et si un citoyen pouvait faire ce qu'elles défendent, il n'aurait plus de liberté, parce que les autres auraient tout de même ce pouvoir. »
Montesquieu, De l'esprit des lois, 1748.
« Je suis pour les référendums encadrés par une juridiction qui ne permette pas à une majorité de décider contre des minorités. [...] La démocratie ce n’est pas et ça n’a pas le droit d’être la dictature de la majorité contre des minorités. La démocratie c’est la défense des minorités contre les majorités ! »
Daniel Cohn-Bendit, E&R Rhône-Alpes, 2012.

[ ± Ajouter ou retirer une citation ]

Sous-arguments

[ ± Ajouter ou retirer un sous-argument ]

Objections

Les droits de l'homme n'interdisent pas les propos racistes, sexistes, etc.

Page détaillée
Les droits de l'homme n'interdisent pas les propos racistes, sexistes, etc.
[ Modifier ]

Les droits de l'homme énoncent des principes qui servent à réguler les actions en société, et non les discours. Ils interdisent notamment de faire des discriminations entre les citoyens, mais pas les discours qui prôneraient ces discriminations. Ainsi, les droits de l'homme ne limitent pas l'expression des propos racistes, sexistes, homophobes ou choquants.

Les droits de l'homme se contredisent

Page détaillée
Les droits de l'homme se contredisent
[ Modifier ]

Les droits de l'homme comportent des principes difficiles à concilier, par exemple la liberté d'expression (garantie par la Constitution) et les limites qu'on lui impose au nom d'autres principes. Ainsi, selon les droits de l'homme, chacun doit pouvoir suivre sa religion. Mais si une religion impose le voile, contraire à d'autres principes comme la laïcité, il y a contradiction interne entre deux aspects des droits de l'homme. Les droits de l'homme ne permettent pas de trancher dans des conflits de valeurs.

Les droits de l'homme deviennent une idéologie étouffante

Page détaillée
Les droits de l'homme deviennent une idéologie étouffante
[ Modifier ]

On peut étendre les droits de l'homme à des notions comme la lutte contre le sexisme, l'homophobie, bientôt l'islamophobie. Les droits de l'homme finissent alors par englober tant d'aspects que critiquer les religions ou l'homosexualité, ou encore supposer des différences sexuelles, sera interdit. Les droits de l'homme deviennent alors une idéologie étouffante, qu'on ne peut plus critiquer.

[ ± Ajouter ou retirer une objection ]

Références

[ ± Ajouter ou retirer une référence ]


Débats parents