La direction de la CGT a mis tout son poids pour canaliser la grève générale de 1936 en France

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher

Présentation de l'argument

[ + Ajouter un résumé ]

Citations [ modifier ]

« Pour endiguer la montée ouvrière, les bourgeoisies française et américaine […] s’appuyèrent sur la collaboration des bureaucraties syndicales. […] Les dirigeants de la CGT, dans les pas de ceux du PS et du PC, mirent tout leur poids pour arrêter les grèves, qui, avec l’occupation des usines, commençaient à contester au patronat le contrôle des moyens de production. Frachon, dirigeant communiste de la CGT, déclarait en juillet 1936 : « Nous disons aujourd’hui [aux ouvriers], avec franchise, que le prolongement de l’action gréviste, de la continuation de l’occupation des usines, les desservirait ». »
Lutte ouvrière, « Les syndicats hier et aujourd'hui », Cercle Léon Trotsky, 15/10/2010.

[ ± Ajouter ou retirer une citation ]

Sous-arguments

[ ± Ajouter ou retirer un sous-argument ]

Objections

[ ± Ajouter ou retirer une objection ]

Références

[ ± Ajouter ou retirer une référence ]