La création ne doit avoir aucune limite

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher
flèche vers le haut dans un cercle Cet argument est une objection à Il faut limiter la liberté d'expression pour lutter contre les contenus choquants
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Il faut limiter la liberté d'expression pour lutter contre la pornographie
Il faut limiter la liberté d'expression pour lutter contre le blasphème
Il faut limiter la liberté d'expression pour lutter contre la pédophilie
Il faut limiter la liberté d'expression pour lutter contre l'ultraviolence
Il faut limiter la liberté d'expression pour lutter contre les contenus portant atteinte à la dignité humaine
Chacun doit accepter d'être choqué dans une société plurielle
La création ne doit avoir aucune limite
.

Présentation de l'argument

C'est en explorant les aspects choquants et violents de l'âme humaine que les créations les plus fortes existent. Or il est difficile de les explorer sans "se mettre à la place" des personnages les pires, et donc les faire parler. Ceci peut scandaliser, mais on ne pourra plus créer si on sanctionne ce principe même. Dans le roman Les bienveillantes

Les Bienveillantes est un roman de l’écrivain franco-américain Jonathan Littell, paru en . Il s’agit des mémoires d’un personnage fictif, Maximilien Aue, qui a participé aux massacres de masse nazis comme officier SS.

Le récit est divisé en sept parties qui évoquent la musique et les danses du XVIIIe siècle (toccata, allemande I et II, courante, sarabande, menuet en rondeaux, air, gigue) et suivent la chronologie morbide de la guerre sur le Front de l'Est, de la Shoah par balles en 1941 aux camps d'extermination des Juifs en passant par la bataille de Stalingrad pour s'achever à la chute de Berlin en 1945.

Le titre Les Bienveillantes renvoie à l’Orestie, d'Eschyle, dans laquelle les Érinyes, déesses vengeresses qui persécutaient les hommes coupables de parricide, se transforment finalement en Euménides apaisées.

Source : Wikipédia
de Jonathan Littell, l'auteur fait parler un nazi ; dans Il entrerait dans la légende, Louis Skorecki fait parler un serial killer ; dans le film Tueurs nés, Oliver Stone suit des serial killer. Sans parler de Sade, Lautréamont ou Dostoïevski... Quelle est la limite entre montrer, faire parler, et faire l'apologie de ? Doit-on expurger les grandes œuvres littéraires et cinématographiques ? L'ambiguïté n'est-elle pas leur force ?

Citations

[ + Ajouter une citation ]

Sous-arguments

[ ± Ajouter ou retirer un sous-argument ]

Objections

Une culture de masse ne répond pas aux mêmes critères qu'une culture réservée à l'élite

Page détaillée
Une culture de masse ne répond pas aux mêmes critères qu'une culture réservée à l'élite
[ Modifier ]

A l'époque de Sade, très peu de gens lisaient. Seule une élite avait accès à de tels écrits. Donc les critères étaient différents. Aujourd'hui la création peut potentiellement toucher tout le monde : des personnes de tous les pays, des jeunes et très jeunes, etc. Il faut donc l'adapter à cet élargissement du public, moins armé pour résister aux images ou aux textes. On doit alors enlever les images et les propos les plus susceptibles d'influencer les gens.

Il y a une grande différence entre images et textes

Page détaillée
Il y a une grande différence entre images et textes
[ Modifier ]

Les textes demandent un effort d'imagination et de compréhension, ils sont froids et n'éveillent pas de façon immédiate les pulsions. Au contraire, images, jeux vidéos, films et clips court-circuitent la raison et la réflexion, et pénètrent directement dans l'inconscient. Notre monde addict aux images doit les contrôler et empêcher leur contagion virale, qui induit des comportements d'imitation.

Les contenus influencent les spectateurs

Page détaillée
Les contenus influencent les spectateurs
[ Modifier ]

Il est évident que la télévision comme les jeux vidéos ont des effets, qui ne sont pas anodins. On ne peut pas diffuser tout et n'importe quoi comme si la liberté d'expression dédouanait les créateurs de leurs responsabilités.

[ ± Ajouter ou retirer une objection ]

Références

[ + Ajouter une référence ]


Débats parents