Lénine considérait la guerre civile comme une guerre sans limite de moyens

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher

Présentation de l'argument

[ + Ajouter un résumé ]

Citations [ modifier ]

« La guerre civile présente pour le leader révolutionnaire et totalitaire un gros avantage : à la différence de la guerre nationale, c’est une guerre sans limite qui est donc parfaitement adaptée à son désir de domination sans limite. En effet, l’assimilation de la guerre nationale et de la guerre civile opérée par Lénine après 1914 est tout à fait abusive et relève d’une fausse symétrie. Car, quoi que puissent en laisser penser les hécatombes humaines de 1914-1918, cette guerre nationale est restée une guerre « civilisée », qui a répondu à certaines lois de la guerre, en dépit de nombreuses exceptions à la règle : on ne prend pas d’otages, on ne massacre pas les blessés et les prisonniers, on épargne les populations civiles. À l’inverse, dans la conception de Lénine, la guerre civile est une guerre sans limite. Elle est sans limite de moyens : tortures, prises d’otages, déportations et assassinats de masse de civils et de combattants seront bientôt généralisés grâce à l’instauration d’une police politique et d’une Armée rouge qui seront les piliers de tout pouvoir communiste. »
Stéphane Courtois, « Guerre et totalitarisme », Communisme et totalitarisme, Perrin, Paris, 2009.

[ ± Ajouter ou retirer une citation ]

Sous-arguments

[ ± Ajouter ou retirer un sous-argument ]

Objections

[ ± Ajouter ou retirer une objection ]

Références

[ ± Ajouter ou retirer une référence ]