L'ordre et la complexité du monde supposent un créateur pour expliquer l'existence de la conscience

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher
pouce d'argument Cet argument est un argument POUR dans le débat Dieu existe-t-il ? (nouvelle version)
.
flèche vers le haut dans un cercle Cet argument est un sous-argument de L'ordre et la complexité du monde supposent un créateur
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
L'ordre et la complexité du monde supposent un créateur pour expliquer l'ajustement des lois de l'univers
L'ordre et la complexité du monde supposent un créateur pour expliquer l'apparition de la vie
L'ordre et la complexité du monde supposent un créateur pour expliquer la création, l'adaptation et la complexité des espèces
L'ordre et la complexité du monde supposent un créateur pour expliquer le langage humain
L'ordre et la complexité du monde supposent un créateur pour expliquer l'existence de la conscience
L'ordre et la complexité du monde supposent un créateur pour rendre compte du plan d'ensemble du monde
L'ordre et la complexité du monde supposent un créateur pour expliquer l'existence des lois de la nature
Dieu est une explication inexplicable
L'ordre et la complexité du monde s'expliquent par la science
La notion d'ordre est une projection de l'esprit humain
Le monde n'est pas ordonné mais chaotique
Postuler un Dieu créateur est une vision anthropomorphique
.

Présentation de l'argument

La conscience reste inexpliquée. On peut observer le système nerveux, fait d'impulsions électriques et d'échanges chimiques. Mais quel est le rapport entre des échanges chimiques et la vie intérieure ? Comment des entités dans l'espace (des particules en mouvement) pourraient-elles constituer un espace intérieur où dominent des phénomènes non spatiaux (sentiments, concepts, conscience de soi etc.) ? La conscience est énigmatique, elle ne peut pas être dérivée de la juxtaposition d'entités matérielles discrètes. C'est Dieu qui a doté les humains de la conscience.

Citations

« Certes, les processus évolutionnistes produisent l’existence des corps animaux et d’être humains en vertu des lois de la nature découvertes par les sciences physiques […]. Mais il y a, dans l’être humain, davantage que le corps. Les êtres humains (et les animaux supérieurs) sont des êtres conscients. Ils ont des pensées et des impressions ; les atomes n’ont pas de pensées ni d’impressions. Or la conscience […] ne peut pas être la propriété d’un simple corps, ou d’un objet matériel. Elle doit être une propriété de quelque chose d’autre en rapport avec le corps ; et à ce quelque d’autre je donnerai le nom traditionnel d’âme. À un certain stade de l’évolution, les corps d’animaux complexes ont été reliés à des âmes. C’est […] quelque chose qui dépasse absolument le pouvoir explicatif de la science. Le théisme, lui, peut expliquer cela : en effet, Dieu a le pouvoir de relier des âmes à des corps et il a des raisons de le faire. »
Richard Swinburne, Y a-t-il un Dieu ?, p.73, Ithaque, Paris, 2009.

[ + Ajouter une citation ]

Sous-arguments

[ + Ajouter un sous-argument ]

Objections

[ + Ajouter une objection ]

Références

[ + Ajouter une référence ]

Débat parent