L'insécurité augmente, car harcèlements, viols, agressions sexistes, antisémites, etc., sont commis par certains migrants

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher

Présentation de l'argument

[ + Ajouter un résumé ]

Citations [ modifier ]

« Entre 2007 et 2014, la Basse-Saxe – comme le reste de l’Allemagne – enregistre une diminution continue des actes violents, à hauteur de -21,9% pour l’ensemble de la période. La tendance est rompue en 2015, l’année où Angela Merkel a «ouvert la porte aux réfugiés». En 2015 apparaît une brusque augmentation de la criminalité de +10,4%, imputée pour 92,1% à des réfugiés. »
Nathalie Versieux, « Selon un rapport allemand, la criminalité a augmenté avec le nombre de migrants dans le pays », Le Temps, 04/01/2018.
« A Bornheim, près de Cologne, les autorités communales ont décidé la fermeture temporaire de la piscine aux réfugiés masculins de plus de 18 ans, après que plusieurs femmes se sont plaintes de harcèlement. L’interdiction – suivie d’un intense débat – a entre-temps été levée. «Nous avons voulu montrer que les droits des femmes sont intangibles», explique le porte-parole de la municipalité. »
Nathalie Versieux, « Les réfugiés privés de piscine ou de discothèque », Le Temps, 26/01/2016.
« Frappé de coups de pieds et de coups de poings par un groupe de migrants. Battu et laissé à terre dans une mare de sang pour avoir simplement tenté de défendre le chef de train contre un jeune Nigérian qui, après avoir refusé de montrer son billet, avait commencé à s’en prendre aux autres voyageurs. La victime est un policier de quarante ans, originaire de Verbania. Son état est sérieux, mais il n’est pas en danger de mort.

Il n’a jamais perdu conscience et a pu décrire ses agresseurs avec une précision méticuleuse, afin de permettre à ses collègues de les arrêter peu de temps après: pour l’instant deux individus ont été arrêtés.

Un migrant a commencé par insulter le conducteur qui lui avait demandé le billet, puis il a insulté et dérangé les passagers. Le policier a essayé de calmer le garçon. Alors que l’agent essayait de rétablir le calme, un groupe d’une dizaine de jeunes Nigérians est intervenu pour défendre leur compatriote. Sous les yeux terrifiés des passagers, ils ont immobilisé le chef de train et ont frappé le quadragénaire avec une violence inouie, tentant même de lui voler son portefeuille. Puis ils se sont enfuis dès que le train s’est arrêté à Carnate.

Les policiers ont réussi à identifier quelques membres du groupe, les auteurs du passage à tabac. Deux Nigérians de 24 et 25 ans, avec un titre de séjour en Italie, ont été menottés, arrêtés pour résistance à un agent public, tentative de vol et blessures. »

[ ± Ajouter ou retirer une citation ]

Sous-arguments [ modifier ]

Beaucoup de migrants étaient délinquants avant de venir en Europe

Page détaillée
Beaucoup de migrants étaient délinquants avant de venir en Europe
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Aucun sous-argument n'a été entré. Aucune objection n'a été entrée.
[ modifier ]
Parmi les migrants qui arrivent en Europe, un pourcentage élevé a déjà commis des délits graves ou assez graves dans leur pays d'origine.
« Danemark – Une grande proportion de jeunes migrants ont été l’objet d’une condamnation.

Une nouvelle étude montre que plus d’un jeune homme d’origine somalienne, libanaise ou marocaine sur deux a été condamné pour un délit avant l’âge de 30 ans.

Les délits mineurs liés notamment au code de la route n’ont pas été inclus dans l’étude. Les peines inclus sont les peines d’emprisonnement pour vandalisme, vol, cambriolage, violence ou vol qualifié.

Dans l’étude, 222 des 357 hommes originaires de Somalie ont été au moins une fois condamné pour un délit. Cela correspond à 62% du total. Pour le Liban, le taux était de 322 sur 535, soit 60%. Pour le Maroc, il était de 54%, tandis que l’Irak, l’Iran et la Yougoslavie dépassaient 40%. (…)

« Les chiffres montrent qu’une très grande proportion de jeunes hommes provenant de certains des principaux pays d’immigration ont été condamnés pour avoir enfreint le droit pénal », explique Lasse Birk Olesen, co-fondateur d’Unitos, soulignant les nuances qui émergent:

« Il y a certains pays d’origine qui présentent des problèmes de criminalité majeurs et d’autres – principalement en Europe et en Asie du Sud-Est – qui sont presque au niveau du Danemark. » »

[ ± Ajouter ou retirer un sous-argument ]

Objections [ modifier ]

Les migrants ne sont pas plus délinquants que les nationaux

Page détaillée
Les migrants ne sont pas plus délinquants que les nationaux
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Aucun sous-argument n'a été entré. Aucune objection n'a été entrée.
[ modifier ]
« Le BKA (Office criminel allemand) avait conclu, dans une autre étude, en novembre, que les réfugiés présentaient les mêmes taux de criminalité que la population allemande en général, et que l’on ne pouvait pas leur imputer une hausse de la criminalité dans le pays. »
Voir plus...
« Le même porte-parole du ministère de l'Intérieur allemand évoque, parmi les pistes qui permettent d'expliquer la criminalité des étrangers et tout particulièrement des demandeurs d'asile, la question de l'âge et du genre. Le ministère rappelle que ceux-ci sont des caractéristiques, qui jouent un rôle important pour tous les groupes de la population. Selon les données disponibles (et qui concernent donc seulement les Allemands), on distingue que les taux de criminalité sont plus élevés chez les hommes et plus particulièrement pour les jeunes âgés de 14 à 30 ans. "Actuellement on retrouve notamment plus de jeunes hommes parmi les demandeurs d'asile que dans la moyenne de la population. Ainsi en 2015, environ 69 % des demandeurs d'asile étaient des hommes et plus de 70% d'entre eux avaient moins de 30 ans. Ainsi, pour une comparaison globale, on notera que les groupes, qui apparaissent habituellement comme suspects de crimes, sont surreprésentés chez les migrants." »

[ ± Ajouter ou retirer une objection ]

Références

[ ± Ajouter ou retirer une référence ]

Débat parent