L'Assemblée constituante russe était moins démocratique que la démocratie des soviets

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher

Présentation de l'argument

[ + Ajouter un résumé ]

Citations [ modifier ]

« Ils [les bolcheviks] opposaient cette démocratie directe et populaire à la démocratie bourgeoise, qui donne systématiquement l’avantage aux notables, aux plus éduqués et aux beaux parleurs, surtout dans des pays comme la Russie où l’écrasante majorité de la population était analphabète. L’opposition entre ces deux types de démocratie éclata au grand jour en janvier 1918 lorsque l’Assemblée constituante – dont la convocation fut sans cesse différée par le gouvernement bourgeois – finit par se réunir. […] De fait, cette Assemblée constituante se refusait à reconnaître le pouvoir des soviets. Pour nous, encore aujourd’hui, les soviets sont la forme la plus achevée de la démocratie ouvrière. S’inspirant des principes mis en place par la Commune de Paris, les élus étaient révocables et renouvelables à tout moment. Leur responsabilité ne leur apportait aucun privilège, aucune sinécure, le salaire était fixé au niveau du salaire d’un ouvrier qualifié. Contrairement aux assemblées que nous connaissons, les soviets n’étaient pas placés au-dessus de la population et coupés de la base. Pour appliquer leurs décisions, ils s’appuyaient sur des volontaires pris dans la population et sur la participation la plus large des travailleurs. »
Lutte ouvrière, « 1917-2017 : la révolution russe », octobre 2017.

[ ± Ajouter ou retirer une citation ]

Sous-arguments

[ ± Ajouter ou retirer un sous-argument ]

Objections

[ ± Ajouter ou retirer une objection ]

Références

[ ± Ajouter ou retirer une référence ]

Débat parent