Financer un revenu de base au montant modeste est réaliste

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher
pouce d'argument Cet argument est une objection dans le débat Faut-il instaurer un revenu de base ?.
flèche vers le haut dans un cercle Cet argument est une objection à Financer un revenu de base est irréaliste.

Résumé

[ + Ajouter un résumé ]

Citations

« Ce revenu universel est-il durablement finançable ? Il l’est certainement si l’on parle de 2 % ou 3 % du produit intérieur brut (PIB), comme là où il existe aujourd’hui : les dividendes payés annuellement à chaque citoyen de l’Alaska et de Macao. En revanche, on peut avoir de sérieux doutes si l’on parle de 39 % du PIB, comme les initiateurs du référendum suisse de juin 2016. Pour produire les effets mentionnés ci-dessus, il ne faut cependant pas que le niveau du revenu universel soit tel qu’il permette à une personne vivant seule d’échapper à la pauvreté. Mais s’il est établi à 15 % ou 25 % du PIB, il devra être complété pour certains ménages par des allocations d’assistance qui resteront conditionnelles, tout en étant cumulables avec des indemnités de chômage, des pensions de retraite etc. liées au salaire antérieur. »
Philippe Van Parijs, « Vive l’utopie socialiste du revenu universel ! », Le Monde, 2017/01/24.

[ + Ajouter une citation ]

Sous-arguments

[ + Ajouter un sous-argument ]

Objections

Le revenu de base ne peut tenir ses promesses que s'il est d'un montant suffisant

Le revenu de base n'est garant de meilleures conditions de vie que s'il est d'un montant suffisant. Il faut que le montant versé suffise à assurer l'autonomie financière, notamment pour que le choix de ne pas travailler ou de réduire son temps de travail ne soit pas contraint par un besoin d'argent supplémentaire. Ce qui n'est le cas d'aucun modèle de revenu de base proposé par ses différents partisans.
« Les promoteurs libéraux du revenu inconditionnel proposent par exemple la suppression de tous les dispositifs de redistribution et même de certains dispositifs relevant du régime assurantiel (pensions de retraites ou allocations chômage par exemple) ! Typique de l'approche libérale, cette option ne saurait être retenue dans une version de gauche. En effet, accompagnée d'une suppression de tous les dispositifs de redistribution, la mise en place d'un revenu inconditionnel pourrait se traduire par une dégradation de la situation financière des plus démunis, surtout si le montant auquel ce revenu est fixé est particulièrement faible, comme le préconisent les libéraux... »
Baptiste Mylondo, Un revenu pour tous ! Précis d'utopie réaliste, Utopia, 2010.

Si son montant est trop bas, le revenu de base ne peut remplacer tous les autres minimums sociaux

Tous les minimas sont censés être remplacés par le revenu universel :

  • RSA (~ 500€), APL ;
  • mais aussi minimum vieillesse, allocation adulte handicapé (~800€).
Pour simplifier toutes les aides, et couper leur financement pour financer le revenu de base, il faut que le montant de base soit suffisant.

[ + Ajouter une objection ]

Références

[ + Ajouter une référence ]


Débat parent