En février 1920 il appela à la fin des exécutions capitales

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher
pouce d'argument Cet argument est une objection dans le débat Lénine est-il le précurseur de Staline ?
.
flèche vers le haut dans un cercle Cet argument est une objection à Lénine était empli d'un immense désir de vengeance
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Aucun sous-argument n'a été entré. En octobre 1921 il ne voyait pas avec plus de bonheur les exécutions de Nicolas II et de Koltchak que l'exil de Wrangel et de Dénikine
En février 1920 il appela à la fin des exécutions capitales
.

Présentation de l'argument

[ + Ajouter un résumé ]

Citations

« « Aussitôt après avoir remporté une victoire décisive, avant même la fin de la guerre, dès la prise de Rostov, nous avons renoncé aux exécutions capitales, démontrant que nous suivions comme nous l'avions promis notre propre programme. Nous disons que l'usage de la violence est nécessaire pour écraser les exploiteurs, écraser les propriétaires fonciers et les capitalistes. Quand cela sera fait, nous renoncerons à toutes les mesures d'exception. Nous l'avons démontré dans les faits. Et je pense, je l'espère et j'en ai la conviction que le Comité exécutif central ratifiera à l'unanimité cette mesure du Conseil des Commissaires du Peuple et qu'il fera en sorte que les exécutions capitales deviennent impossibles en Russie. »
Lénine, « Rapport d'activité du CECR et du Conseil des Commissaires du Peuple » », oeuvres de Lénine, tome 30, p.338, 2 février 1920, Éditions Sociales, Paris, 1964.

[ ± Ajouter ou retirer une citation ]

Sous-arguments

[ ± Ajouter ou retirer un sous-argument ]

Objections

[ ± Ajouter ou retirer une objection ]

Références

[ ± Ajouter ou retirer une référence ]


Débat parent