Des filtrages performants

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher

{{#vardefine : Debats-parents-contre |

}}

pouce d'argument Cet argument est une objection dans le débat Faut-il incinérer les déchets ménagers à La Réunion ?
.
flèche vers le haut dans un cercle Cet argument est une objection à Des risques de pollution
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Pollution de l'eau
Les incinérateurs produisent des fumées toxiques
Les incinérateurs produisent des déchets toxiques
Des filtrages performants
Des risques sanitaires faibles
Une règlementation rigoureuse
.

Présentation de l'argument

Grâce notamment à la mise en place de techniques de réduction sur les incinérateurs de déchets:

- les émissions de dioxines et furanes ont connu une baisse de 94 % en France métropolitaine depuis 1990.

- les émissions de métaux lourds ont fortement diminué.

Citations

« Les nouveaux incinérateurs sont desormais équipés de techniques de filtrage très performantes et l'émission de certains polluants ont été éliminées ou très fortement réduites: [...] les dioxines et furanes (PCDD/F)ont baissé de de 94 % en 2018 par rapport à 1990. »
Auteur anonyme, « Secten – le rapport de référence sur les émissions de gaz à effet de serre et de polluants atmosphériques en France », Citepa– Centre technique de référence en matière de pollution atmosphérique et de changement climatique –, p.4, Synthèse en français, 2018.

[ ± Ajouter ou retirer une citation ]

Sous-arguments

[ ± Ajouter ou retirer un sous-argument ]

Objections

Les incinérateurs continuent à émettre des métaux lourds.

Page détaillée
Les incinérateurs continuent à émettre des métaux lourds.
[ Modifier ]
Les taux d'émission de métaux lourds par les incinérateurs étaient tellement importants en 1991, que aujourd'hui, même après une forte baisse, les taux de cadmium et de mercure restent préoccupants.
« 
Métaux lourds par secteurs
C’est particulièrement vrai pour le cadmium et le mercure où les usines d’incinération des déchets non dangereux (UIDND) avec récupération d’énergie représentaient à elles seules la quasi-totalité des émissions de Cd et Hg de l’industrie de l’énergie. Les UIDND reste un contributeur important à ces émissions. »
Auteur anonyme, « Secten – le rapport de référence sur les émissions de gaz à effet de serre et de polluants atmosphériques en France », Citepa– Centre technique de référence en matière de pollution atmosphérique et de changement climatique –, p.10, Analyse des émissions par secteur émetteur - Energie, 2018.

Les incinérateurs continuent à émettre des oxydes d'azote.

Page détaillée
Les incinérateurs continuent à émettre des oxydes d'azote.
[ Modifier ]
Les émissions d'oxydes d'azote par les incinérateurs n'ont pas significativement baissé en France entre 1990 et 2016.
« Les autres secteurs de la transformation d’énergie contribuent aux émissions de NOx (oxydes d'azote) principalement du fait des usines d’incinération de déchets non dangereux (UIDND) avec récupération d’énergie. »
Auteur anonyme, « Secten – le rapport de référence sur les émissions de gaz à effet de serre et de polluants atmosphériques en France », Citepa– Centre technique de référence en matière de pollution atmosphérique et de changement climatique –, p.9, Analyse des émissions par secteur émetteur - Energie, 2018.

Les incinérateurs continuent à émettre des polluants organiques persistants

Page détaillée
Les incinérateurs continuent à émettre des polluants organiques persistants
[ Modifier ]

Si les émissions de dioxines et les furanes (PCDD-F) ont considérablement baissé, celle de HCB et de PCB restent préoccupantes. De plus, ces polluants sont persistants: ils s'ccumulent dans l'environnement et dans l'organisme et sont donc toxiques, même à faible dose d'émission.

polluants organiques persistants par secteurs
« EVOLUTION DES EMISSIONS ATMOSPHERIQUES DE PCB ENTRE 1990 ET 2004 [...] les émissions de PCB seraient d'une remarquable stabilité sur la période 1990-2004. De même, la contribution des différentes sources d’émission reste particulièrement stable sur cette période avec une contribution majeure des UIOM (80%). »
Sophie GALLOTTI, « Dioxines, furanes et PCB de type dioxine: Evaluation de l'exposition de la population française », AFSSA - Agence Française de sécurité sanitaire des aliments, p.10, Novembre 2005.
« Même en faible concentration, les dioxines et furanes et l’hexachlorobenzène sont considérés comme un problème pour la santé et l’environnement pour les raisons suivantes :

- ils sont persistants, c’est-à-dire qu’ils restent longtemps dans l’environnement; - ils peuvent s’accumuler et rester emmagasinés dans les tissus adipeux des animaux et des humains;

- ils peuvent se déplacer dans l’atmosphère sur de grandes distances ce qui fait que, dans certains cas, des dioxines et furanes produits dans une région peuvent se retrouver dans une autre région, plutôt éloignée de la première. »
Auteur anonyme, « Dioxines, furanes et hexachlorobenzène », Commission de coopération environnementale.

Les chiffres d'émission sont biaisés

Page détaillée
Les chiffres d'émission sont biaisés
[ Modifier ]
Si les chiffres cumulés des émissions de polluants par les incinérateurs baissent c'est aussi parce que le parc d'incinérateur est passé de 300 unités en 1998 à environ 127 en 2012. Ce nombre est resté stable depuis.
« pour certaines UIOM, la mise en conformité avec {...] le respect d’exigences environnementales fortes (dont la forte limitation des émissions de dioxines) n’était pas envisageable pour des raisons économiques et la fermeture était la seule solution possible. Le parc est ainsi passé de 300 unités recensées en 1998 à environ 120 en 2003. »
Sophie GALLOTTI, « Dioxines, furanes et PCB de type dioxine: Evaluation de l'exposition de la population française », AFSSA - Agence Française de sécurité sanitaire des aliments, p.10, Novembre 2005.

[ ± Ajouter ou retirer une objection ]

Références

[ ± Ajouter ou retirer une référence ]


Débat parent