Des coûts d'incinération élevés

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher

Présentation de l'argument [ modifier ]

Les coûts de élevés de l'incinération ne peuvent, à La Réunion, être compensés ni par la valorisation thermique (distibution d'un chauffage urbain), ni par des économies d'échelle (habitat urbain et fort tonnage de dechets). Paradoxalement, plus les mesures de réduction et de recyclage sont efficaces, plus les prix montent (coûts de "vide de four").

Citations [ modifier ]

« En 2010, [...] Les variations des coûts ou prix observés sont très importantes : 80% des coûts se situent entre 60 et 120 € par tonne incinérée pour les maîtres d’ouvrage, 80% des prix se situent entre 60 et 115 € par tonne incinérée pour les collectivités clientes ou adhérentes. Les principaux facteurs de variation des coûts et prix de l’incinération sont, par impact décroissant :
  • le niveau et mode valorisation de l’énergie, la cogénération semblant le mode le plus favorable économiquement, notamment quand des débouchés sont trouvés dans des réseaux de chaleur urbains,
  • la taille de l’incinérateur, des économies d’échelle sensibles pouvant être faites dans les grandes installations,
  • la typologie de l’habitat de la zone géographique de l’installation,
  • le taux de charge de l’incinérateur, avec des surcoûts en cas de vide de four.
[...] Pour faire face à la hausse des prix, [...] près de la moitié des collectivités anticipent une diminution des tonnages envoyés en incinération. »
Auteur anonyme, « L'incinération », ADEME - Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie,, Les coûts de l’incinération, 2010.

[ ± Ajouter ou retirer une citation ]

Sous-arguments

[ ± Ajouter ou retirer un sous-argument ]

Objections

[ ± Ajouter ou retirer une objection ]

Références

[ ± Ajouter ou retirer une référence ]

Débat parent