Aux États-Unis, les directions syndicales ont été corrompues par la bourgeoisie dans les années 1930

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher

Présentation de l'argument

[ + Ajouter un résumé ]

Citations [ modifier ]

« Aux États-Unis, l’American Federation of Labour avait un quasi monopole de la représentation ouvrière. L’AFL refusait de syndiquer les ouvriers non qualifiés, les femmes et les Noirs. Grâce à des cotisations élevées, elle rétribuait une bureaucratie qu’un sénateur républicain avait très justement appelée « les lieutenants ouvriers des capitaines d’industrie ». Par la corruption et la répression systématique, violente, la bourgeoisie avait réussi à éviter pendant des décennies l’organisation des ouvriers non qualifiés de la grande industrie. »
Lutte ouvrière, « Les syndicats hier et aujourd'hui », Cercle Léon Trotsky, 15/10/2010.

[ ± Ajouter ou retirer une citation ]

Sous-arguments

[ ± Ajouter ou retirer un sous-argument ]

Objections

[ ± Ajouter ou retirer une objection ]

Références

[ ± Ajouter ou retirer une référence ]