707
U

Attribut:Résumé d'objection

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher

Pages utilisant la propriété « Résumé d'objection »

Afficher les 19 pages utilisant cette propriété.

Voir (25 précédentes | 25 suivantes) (20 | 50 | 100 | 250 | 500).

D
Dieu existe-t-il ? +Si il y a une cause nécessaire à l'univers, quelle est la cause de Dieu ? Cela déplace juste la question de la cause de l'univers à celle de Dieu  +, C'est n'est pas parce que l'on a jamais observé de génération spontanée que forcément cela n'existe pas  +, Ce n'est pas par ce que nous ne connaissons pas l'origine d'une chose que cela veut forcément dire que Dieu est cette origine en question. Cet argument pourrait être vu comme une "réduction à l'ignorance" selon la formule de Spinoza.  +,
F
Faut-il arrêter de manger des animaux ? +Scanners rétiniens, puces, etc.  +, Les animaux sont gagnants d'un point de vue évolutionnaire. En les élevant, nous protégeons leurs espèces.  +, * Avant, on respectait une “éthique animale” ne serait-ce que pour que les animaux survivent. * Maintenant, la survie des animaux est limitée à 95 % par souci de rentabilité.   +,
Faut-il dépénaliser le cannabis ? + *, 16/06/2011. <blockquote>« La prohibition crée une attirance pour l’interdit : dans les pays où la drogue est légale, la consommation stagne. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;"> *, p.9, Denoël, 2011.</div> '''Objection à l'objection :''' Le tabac et l’alcool, licites, sont très attractifs <blockquote>« C’est oublier les treize millions de sujets tabacodépendants, et les quatre ou cinq millions d’alcoolodépendants incapables de se priver d’alcool au moins un jour par semaine, qui ont été recrutés par la licité de ces deux drogues. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;"> *, p.114, Le Muscadier, 2013.</div> '''Objection à l'objection de l'objection :''' <blockquote>« Le tabac et l'alcool sont attractifs aussi parce que de nombreux intérêts s'emploient à les rendre attractifs. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;"> *, p.9, 24/01/2014.</div>   +, *, p.129, Grasset, 2011.   +, *, « [http://teleobs.nouvelobs.com/actualites/20140220.OBS7152/complement-d-enquete-se-penche-sur-le-cannabis.html Cannabis : "Certains ne s'en remettent jamais"] », 20/02/2014.   +,
Faut-il généraliser le vote électronique ? +<blockquote>« Au terme d'une décennie de mise en œuvre, force est de constater que l'introduction du « vote par internet » n'a pas permis d'élever notablement le taux de participation aux élections organisées hors de France. À l'exception de l'élection présidentielle [pour laquelle le vote électronique n'est actuellement pas possible], le taux de participation à l'étranger avoisine traditionnellement les 20 % d'électeurs inscrits voire chute en dessous de 15 % lors des élections partielles. [...] Lors de son audition, M. François Saint-Paul, directeur des Français de l'étranger et de l'administration consulaire, en concluait que « la multiplication des modalités de vote ne garantit pas en soi la participation électorale ». L'expérience montre ainsi que, contrairement à l'objectif initial, le « vote par internet » n'a pas favorisé par lui-même la participation électorale pour un scrutin donné. À la suite de l'introduction de cette nouvelle modalité de vote, le nombre de votants n'a ainsi pas évolué en termes relatifs. Dans son rapport de septembre 2013, la Cour des comptes, se fondant sur le même constat, concluait que « la diversification des modalités de vote aux élections législatives [à l'étranger] n'a qu'en partie atteint son objectif d'accroissement du taux de participation ». »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Alain Anziani et Antoine Lefèvre, « [http://www.senat.fr/rap/r13-445/r13-4451.pdf Rapport d'information sur le vote électronique] », Sénat, 9 avril 2014.[[Lien d'oeuvre citée::http://www.senat.fr/rap/r13-445/r13-4451.pdf| ]]</div>  +, <blockquote>« Au-delà de la réticence à se déplacer vers un bureau de vote, le sénateur socialiste David Assouline a lui une autre explication à la cause de l’abstention : « On a un vrai problème de citoyenneté qu’il ne faut pas affronter par la facilité. Il faut absolument qu’on éduque les citoyens à ce devoir qui est de voter » a-t-il estimé. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Simon Barbarit, « [https://www.publicsenat.fr/lcp/politique/vote-internet-remede-contre-l-abstention-1112464 Le vote par Internet : le remède contre l’abstention ?] », 5 novembre 2015.[[Lien d'oeuvre citée::https://www.publicsenat.fr/lcp/politique/vote-internet-remede-contre-l-abstention-1112464| ]]</div>  +, <blockquote>« Certaines personnes sont très peu à l’aise avec les ordinateurs. La complexité d’un vote ne dépasse pas celle d’un retrait dans un distributeur de billets, mais tout le monde accepte-t-il d’utiliser ces distributeurs ? De plus, on s’habitue au fonctionnement d’un distributeur parce qu’on l’utilise régulièrement. La faible fréquence des élections demandera à certains de réapprendre à chaque fois comment voter. Ce n’est pas vraiment le droit à voter qui est en cause mais plutôt de pouvoir l’exercer sans assistance d’un tiers. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Association Ordinateurs de vote, « [http://www.ordinateurs-de-vote.org/Arguments-invoques-en-faveur-des.html Arguments invoqués en faveur des machines à voter] », 30 juillet 2005.[[Lien d'oeuvre citée::http://www.ordinateurs-de-vote.org/Arguments-invoques-en-faveur-des.html| ]]</div> <blockquote>« C’est l’expression du désarroi de personnes malhabiles devant la machine qui m’a le plus interpellé. La difficulté à reconnaître le bulletin de son choix, l’anxiété à enchaîner les gestes du vote automatique sont donnés à voir publiquement. Tout cela n’est pas juste même si cela ne concerne que quelques petits pour cents de la population. Aujourd’hui il ne s’agit que de machines à voter mais dans d’autres pays c’est le vote par internet qui se profile. Voter est un droit qui ne soit pas être freiné par l’usage de technologies. Peut-être que c’est irréaliste mais pourquoi ne pas permettre aux personnes qui le souhaitent de voter à coté dans un scrutin classique ? »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Michel Briand, « [http://www.brest-ouvert.net/article797.html Machines à voter, automatiser ou renforcer la participation ?] », ''Internetactu.net'', 29 avril 2004.[[Lien d'oeuvre citée::http://www.brest-ouvert.net/article797.html| ]]</div> <blockquote>« Cela va décourager ceux qui sont rétifs à l’innovation. La frange de la population dite "ringarde" qui refuse les nouvelles technologies (et qui n’a pas encore de téléphone portable ni de carte bancaire, par exemple). En particulier, les personnes âgées qui peuvent paniquer à l’idée de changer les habitudes. C’est un élément plus psychologique que matériel, mais qui compte. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Sylvain Rakotoarison, « [https://www.agoravox.fr/actualites/technologies/article/le-vote-electronique-pour-ou-149999 Le vote électronique, pour ou contre ?] », ''Agoravox'', 29 mars 2014.[[Lien d'oeuvre citée::https://www.agoravox.fr/actualites/technologies/article/le-vote-electronique-pour-ou-149999| ]]</div>  +,
Faut-il instaurer un revenu de base ? +Si le revenu de base permet de lutter contre l'extrême pauvreté, il n'est pas forcément une arme contre la <span class="logo-lien-Wikipedia">[https://fr.wikipedia.org/wiki/Pauvret%C3%A9_relative#Seuil_de_pauvret.C3.A9_relative pauvreté relative]</span>, qui est définie en fonction du <span class="logo-lien-Wikipedia">[https://fr.wikipedia.org/wiki/Revenu_médian revenu médian]</span>. En effet, toutes les propositions de revenu de base faites à ce jour sont inférieures au seuil de pauvreté retenu par l'Union européenne, égal à 60 % du revenu médian.  +, La pauvreté est liée aux inégalités de richesse, et en particulier de patrimoine. Si le revenu de base n'est pas couplé à des mesures de lutte contre les inégalités, il ne peut réduire efficacement la pauvreté.  +, Étant d'un montant identique pour les plus riches et les plus pauvres, un revenu de base pour tous conduit à un gaspillage de ressources utilisées pour des personnes qui n'en ont pas besoin, alors qu'il suffirait de cibler les populations pauvres. Résoudre la pauvreté par un revenu de base pour tous est donc un moyen de lutte contre la pauvreté peu efficace.  +,
Faut-il instaurer un salaire à vie ? +La libération de l'activité va stimuler l'activité et l'enthousiasme, ce qui pourrait compenser des pertes de productivité dans certains secteurs.  +, On peut tout à fait imaginer des politiques spécifiques pour certaines tâches ingrates mais nécessaires (par exemple, le ramassage des déchets). On peut imaginer des règles qui obligeraient chacun à consacrer quelques dizaines de jours par an à ces travaux.  +
Faut-il préserver les Murs à pêches de Montreuil ? +Huit hectares des Murs à pêches ont déjà été classés au patrimoine, en 2003, au titre des sites et paysages. Ce territoire est protégé des constructions et sera préservé. Le patrimoine des Murs à pêches fait donc déjà l'objet d'une sauvegarde et d'une protection.  +, Vouloir protéger l'ensemble ou la plus grande partie des Murs à pêches, c'est empêcher la construction d'infrastructures pourtant essentielles dans le quartier : commerces, services de proximité, piscine, nouveaux logements, etc. Ces constructions sont plus prioritaires que la sauvegarde du patrimoine des Murs à pêches.  +, Il n'est pas nécessaire de préserver l'ensemble ou la plus grande partie du site des Murs à pêches pour sauvegarder les savoir-faire du lieu. Une petite partie peut être consacrée à cette sauvegarde, comme les huit hectares protégés par la loi de 2003. Le reste de la surface peut être destiné à d'autres projets d'aménagement.  +,
Faut-il supprimer les notes à l'école ? +Dans ce cas tous les notations sont biaisées. Si l'évaluation fonctionnait sur un vrai/faux on pourrait attribuer une note sans qu'elle soit biaisée; réponse bonne +1 ou réponse fausse 0.  +, * subjectivité/artificialité de la note (-> biais de la notation) * à l’instant t   +, Logique de la carotte et du bâton.  +,
L
L'Europe occidentale est-elle en déclin ? +"(...) voilà quelques années maintenant que des musulmans, et non des moindres, sont entrés en résistance. Doués de la lucidité et du courage qui manque si souvent à certains « progressistes », ils parlent. Ils s’appellent Hélé Béji, Ghaleb Bencheikh, Fehti Benslama, Abdenour Bidar, Kamel Daoud, le regretté Abdelwahhab Meddeb, Moustapha Safouan, Boualem Sansal, et bien d’autres. Ils ne forment pas un groupe, chacun parle pour lui-même, et sans doute ne sont-ils pas d’accord sur tout. Mais ils se rejoignent sur l’essentiel : la lutte contre la barbarie islamiste au péril de leur vie." André Versaille https://www.causeur.fr/pour-les-musulmans-edwy-plenel-145052  +, "Ce discours sur l’invasion [migratoire] a été d’autant plus efficace qu’il est venu se greffer – deuxième thématique sur laquelle nous voudrions insister ici – sur une certaine conception de la nation française. L’immigration ne peut en effet être présentée comme un danger pour la France que parce que celle-ci est conçue comme une entité basée sur une « identité » homogène et immuable à travers des siècles. Cette nation, garantie par l’existence d’un socle de populations « de souche », héritière de valeurs communes, ne pourrait par conséquent se perpétuer qu’en limitant l’arrivant de corps « étrangers ». Cette conception nationaliste, construite sur un modèle « organiciste », nie l’histoire déjà longue de l’immigration en France, mais aussi les conditions sociales et économiques de l’intégration des immigrés. Cette vision se traduit surtout par une série de déclarations sur le « seuil de tolérance » et d’appels répétés à la mise en œuvre de « quotas »." "La lepénisation des esprits", par P. Tévanian et S. Tissot https://blogs.mediapart.fr/jean-marc-b/blog/030517/la-lepenisation-des-esprits-par-pierre-tevanian-et-sylvie-tissot  +, "La deuxième dimension est une analyse des discours sur l’insécurité. L’auteur montre comment la violence est mise en scène, par une partie des médias, de la police et certains " experts " de la question. Tous concourent à monter en épingle le phénomène pour vendre de la copie, de l’expertise ou bien encore la nécessité d’une plus forte répression." Voir travaux de Laurent Mucchielli https://www.alternatives-economiques.fr/violences-insecurite-fantasmes-realites-debat-francais/00024178  +,
L'extrême-gauche doit-elle lutter contre l'islamophobie ? +Voir la famille d'arguments « contre » plus bas : [[#1. Les leaders et les organisations de la lutte contre l’islamophobie sont réactionnaires|Les leaders et les organisations de la lutte contre l’islamophobie sont réactionnaires]].  +, Voir l'objection plus haut : [[#Céder sur la religion est faire preuve d'opportunisme et de démagogie|Céder sur la religion est faire preuve d'opportunisme et de démagogie]].  +, Voir l'objection plus bas : [[#Ces organisations ne se réduisent pas à cela|Ces organisations ne se réduisent pas à cela]].  +,
La liberté d'expression doit-elle être limitée ? +A l'époque de Sade, très peu de gens lisaient. Seule une élite avait accès à de tels écrits. Donc les critères étaient différents. Aujourd'hui la création peut potentiellement toucher tout le monde : des personnes de tous les pays, des jeunes et très jeunes, etc. Il faut donc l'adapter à cet élargissement du public, moins arm" pour résister aux images ou aux textes. On doit alors enlever les images et les propos les plus susceptibles d'influencer les gens.  +, Au lieu de mettre en place des droits d'auteurs, d'autres modes de rétributions sont possibles : par exemple demander à tous les internautes des abonnements sur les plateformes musicales ou littéraires, et partager les revenus générés entre les auteurs ; ou mettre en place un système de revenu de base, revenu universel ou salaire à vie.  +, Avec les nouvelles technologies, les gouvernements disposent de moyens de surveillance sans précédent. La généralisation de l'écoute, de la vidéosurveillance, du traçage des individus et de leurs comportements permet un contrôle social à large échelle. Le système <span class="logo-lien-Wikipedia">[https://fr.wikipedia.org/wiki/Echelon Echelon]</span>, mis en place par les services de renseignements anglosaxons, réussit ainsi à intercepter et analyser les télécommunications de centaines de millions de personnes à travers le monde.  +,
La vaccination est-elle dangereuse ? +"En 1998 justement, une étude du docteur britannique Andrew Wakefield publiée dans la revue médicale "The Lancet" tentait de démontrer une relation de cause à effet entre le vaccin rougeole-oreillons-rubéoles (ROR) et l’autisme. L’article contenait pourtant des erreurs d’analyse et de méthodologie grossières et la communauté scientifique ne tardera pas à émettre de nombreuses critiques sur les travaux du chirurgien britannique [...]. En 2004, "The Lancet" a même publié un communiqué réfutant totalement les conclusions de l’étude, parlant de "fraude scientifique". En 2007, il a été révélé que Andrew Wakefield avait été payé près de 600 000 euros par un avocat britannique souhaitant poursuivre le laboratoire produisant le vaccin." http://www.ledauphine.com/france-monde/2017/07/24/y-a-t-il-un-lien-entre-vaccins-et-autisme  +, "The association of H1N1 vaccination and possibly infection, together with new information on genetic susceptibility, strongly suggest that a T-cell-mediated autoimmune process is the driving force in the pathogenesis of narcolepsy." [http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1474442214700754/ Rôle du vaccin H1N1 dans le déclenchement de la narcolepsie.]  +, * Selon une étude du service de pharmacologie clinique et centre régional de pharmacovigilance et d’informations sur le médicament du CHRU de Tours : "Elle [l'étude] conclut qu’il n’y a pas de lien entre cette vaccination chez l’enfant et le risque de survenue ultérieure d’une atteinte [...] de la SEP [sclérose en plaques], quels que soient le nombre d’injections, le délai et la marque du vaccin."   +,
Le Front national est-il un parti fasciste ? +<blockquote>« Ce n'est pas la propagande frontiste qui relaie les thèmes des fascismes européens, mais les livres recommandés par la presse favorable au FN (et souvent écrits par des membres ou sympathisants du parti), ainsi le réseau de librairies militantes qui vendent par correspondance ou en magasin à ses membres. L'étude des fascismes fait donc partie de la culture historique et idéologique acquise par les mieux formés des adhérents. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">, 1997.</div>  +, <blockquote>« Cette stratégie [de dédiabolisation] ne fait pourtant pas l’unanimité dans le parti, si l’on en juge par les nombreuses défections de nouvelles recrues, déçues de découvrir une réalité à mille lieux des discours de la présidente. Nadia Portheault, d’origine algérienne, tête de liste FN à Saint-Alban, en Haute-Garonne, est partie après qu’un cadre lui eut lancé : « Toi et tes enfants, vous êtes bons pour le four… » (La voix du Midi, 4 novembre 2013). Arnaud Cléré aussi, transfuge de l’UMP dans la Somme, effaré de voir des croix gammées tatoués aux bras de certains militants, ou encore Anna Rosso-Roig (Front de gauche) à Marseille et Vincent Morelle (UMP) à Meaux. Sans compter les propos racistes et antisémites avérés de 104 candidats du FN aux départementales de 2015, malgré les strictes consignes données par la direction. Ces exemples incitent à s’interroger sur le degré de racisme et d’antisémitisme au sein du « nouveau » Front national. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">, « [http://www.laviedesidees.fr/Le-mythe-de-la-dediabolisation-du-FN.html Le mythe de la dédiabolisation du FN] », 4 décembre 2015.</div> <blockquote>« Les élections de 2014 et 2015 ont montré les limites de ce dispositif [de normalisation]. Les médias ont largement relayé des commentaires racistes, antisémites, islamophobes, postés sur les réseaux sociaux par des candidats FN. De leur côté, un certain nombre de nouveaux militants, censés être modérés, s'approprient des points de vue jugés excessifs par la présidente quand elle est interrogée à leur propos dans les médias, qu'il s'agisse du « grand remplacement » ou de la « remigration », deux thèmes issus des périphéries du FN mais bien relayés dans le parti. Se défaire de membres de l'extrême-droite radicale ne saurait suffire à débarrasser le FN de sa virulence altérophobe. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">, « Le Front national et la galaxie des extrêmes droites radicales », Presse de Sciences Po, Paris, 2015.</div> <blockquote>« Le vrai FN d'aujourd'hui : *Anne-Sophie Leclère, candidate FN dans les Ardennes, a comparé Christiane Taubira à un singe. *Alexandre Gabriac, élu régional du FN en Rhône-Alpes et candidat au second tour des cantonales à Grenoble, a posé pour une photo en faisant le salut nazi devant un drapeau frappé de la croix gammée. *Nicolas Reynès, candidat FN aux législatives dans la 2e circonscription du Nord, a renvoyé depuis sa page Facebook à un site eugéniste à la gloire de la race blanche. *François Chatelain, candidat FN aux municipales à Neuville-en-Ferrain (Nord), a publié sur sa page Facebook des propos et images antisémites et xénophobes. *Jacques Coutela, candidat dans l’Yonne aux cantonales de mars 2011, a posté sur son blog des propos faisant l’apologie d’Anders Breivik, le responsable de la tuerie d’Utoya (Norvège). *Stéphane Poncet, candidat frontiste aux législatives dans le Rhône, a publié sur son blog des dessins à caractère raciste. *André Kornmann, tête de liste FN aux municipales à Strasbourg, veut rétablir l’ordre avec des « ''chiens d’attaque, pas des teckels ou des chihuahua'' ». *Nadia Portheault, candidate FN aux municipales de 2014 à Saint-Alban (Haute-Garonne), a quitté le FN, fatiguée, dit-elle, des propos racistes, antisémites et homophobes entendus en coulisse. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">, « [https://www.legrandsoir.info/marine-le-pen-presidente-de-la-republique-en-2017.html Marine Le Pen, présidente de la République en 2017 ?] », 17 novembre 2014.</div>  +, <blockquote>« En France et en Europe le mot populisme est aussi délibérément utilisé par certains idéologues et médias comme un moyen de mystification, qui permet d’opérer un amalgame entre l’extrême droite et la gauche radicale, par exemple le Front de gauche, de mettre en regard d’un populisme de droite un populisme de gauche, sous prétexte que les deux s’opposent aux politiques néolibérales et à la construction européenne… »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">, « [https://www.contretemps.eu/fn-europe-fascisme/ Le Front national dans une perspective européenne] », 17 octobre 2016.</div>  +,
Le néolibéralisme va-t-il s'effondrer ? +... qui se fait passer pour une science.  +, Accuser les gens de vouloir "prendre le pouvoir" par jalousie, ressentiment ou envie c'est voir le monde entier par le prisme de l'ultralibéralisme. Ca va être difficile à croire et à comprendre pour un ultra/néo/ordolibéral mais... Vous avez tort ! Tout le monde ne voit pas la civilisation et l'économie par votre prisme de vision, qui ici est servi par le dogmatisme de la pensée libérale et vous empêche même de considérer qu'il peut en être autrement. Pourtant, je vous l'assure, il est possible de vouloir "prendre le pouvoir" pour instaurer un autre modèle, plus juste, plus équitable et qui respecte les gens et leur environnement. Il est possible d'être altruiste et optimiste et d'avoir une vision à long terme pour notre civilisation humaine ainsi que notre écosystème. Soyez-en convaincu ! Il n'y a aucune jalousie ou envie envers le système ultralibéral. Seulement du dégoût face à un processus illogique, dangereux et (pour l'instant) implacable que ses opposants considèrent comme un modèle qui nous fait aller droit dans le mur et vers une récession sans précédent dans l'histoire de l'humanité.  +, Beaucoup d'habitants de la planète sont dégoûtés par le spectacle de la société de consommation : violence, inégalité, immoralité, injustices, misère dans les rues... Ils se tournent alors vers des modèles traditionnels, inspirés de la religion (pays de l'Est, monde musulman) qui ont gardé des valeurs fortes de solidarité et de justice.  +,
Les religions se rejoignent-elles ? +Cette notion n'existe pas dans les Evangiles, mais a été lentement constituée au cours des premiers siècles de l'église. L'église a inventé toute une théologie complexe, qui trahit sur certains points le message de Jésus de Nazareth et sépare l'église des autres confessions monothéistes et de leur enseignement. D'ailleurs la notion de "trois personnes divines" est tellement curieuse que même des chrtiens la nient, notamment les unitariens.  +, Dès le 1er commandement, Dieu dit : "Tu n'auras pas d'autres dieux devant ma face." Cette phrase montre que l'adoration ne doit s'adresser qu'au seul Dieu d'Israël, les autres"dieux" étant des idoles.  +, Il suffit de déclarer que seuls les personnes qui déclarent l'unité des religions sont les "vrais mystiques", et le tour est joué. On élimine tous les autres témoins de l'Absolu, ou on ignore leurs affirmations discordantes, en prétendant qu'ils ne sont pas d'authentiques sages ou de hauts mystiques. Cette opération permet de supprimer le débat en supprimant d'un coup les sages, les prophètes et les mystiques qui, eux, rejettent cette idée de l'unité derrière l'apparente diversité.  +,
Lénine est-il le précurseur de Staline ? +<blockquote>« Au début de 1921, le soulèvement des marins de Cronstadt fut précisément une protestation contre ce régime économique et la dictature du Parti. Quelles que soient ses intentions et sa probité, un parti qui gouverne un pays affamé ne saurait garder sa popularité. La spontanéité des masses s’était éteinte ; les sacrifices et les privations usaient la minorité active de la révolution. Les hivers glacés, les rations insuffisantes, les épidémies, les réquisitions dans les campagnes répandaient la rancune, une sorte de désespoir, l’idéologie confuse de la contre-révolution pour le pain blanc. Si le Parti bolchevik lâchait les rênes du pouvoir, qui, dans cette situation, prendrait sa succession ? Son devoir n’était-il pas de tenir ? »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Victor Serge, « [https://www.marxists.org/francais/serge/works/1947/07/serge_19470700.htm Trente ans après la Révolution russe] », 1947.[[Lien d'oeuvre citée::https://www.marxists.org/francais/serge/works/1947/07/serge_19470700.htm| ]]</div>  +, <blockquote>« Cette assemblée [l'Assemblée constituante], élue avec des listes composées avant la révolution ­d’Octobre, ne pouvait pas refléter le nouvel état d’esprit des masses. Les socialistes-révolutionnaires, qui étaient majoritaires, s’étaient par exemple présentés sur des listes uniques, alors qu’ils avaient scissionné en octobre et que les uns participaient au gouvernement soviétique tandis que les autres s’y opposaient. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Lutte ouvrière, « [https://www.lutte-ouvriere.org/publications/brochures/1917-2017-la-revolution-russe-pour-changer-le-monde-les-travailleurs-au-pouvoir-97735.html 1917-2017 : la révolution russe] », octobre 2017.[[Lien d'oeuvre citée::https://www.lutte-ouvriere.org/publications/brochures/1917-2017-la-revolution-russe-pour-changer-le-monde-les-travailleurs-au-pouvoir-97735.html| ]]</div>  +, <blockquote>« Cette expression, « dictature du prolétariat  », inventée par Marx, est intolérable aux oreilles de la bourgeoisie, qui impose au quotidien sa propre dictature sur les exploités. Mais cette dictature du prolétariat correspond à un État infiniment plus libre que tout ce que l’on connaît dans la société d’aujourd’hui. Justement parce qu’elle est l’œuvre de millions de femmes et d’hommes qui n’ont aucun privilège à défendre, qui n’ont pas besoin de tout l’appareil répressif dont s’entourent les privilégiés d’aujourd’hui, qui dominent dans un océan de pauvreté. Sous la dictature du prolétariat, les libertés ne sont pas limitées, bafouées, voire complètement déniées par le pouvoir de l’argent. La seule liberté qui est supprimée est celle d’exploiter, mais cette limitation-là, oui, nous les communistes, nous la revendiquons. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Lutte ouvrière, « [https://www.lutte-ouvriere.org/publications/brochures/1917-2017-la-revolution-russe-pour-changer-le-monde-les-travailleurs-au-pouvoir-97735.html 1917-2017 : la révolution russe] », octobre 2017.[[Lien d'oeuvre citée::https://www.lutte-ouvriere.org/publications/brochures/1917-2017-la-revolution-russe-pour-changer-le-monde-les-travailleurs-au-pouvoir-97735.html| ]]</div>  +,
P
Pour ou contre le projet de loi Collomb Asile et immigration ? +Pour que ladite carte soit renouvelée, il faut que le titulaire soit encore sous ordonnance de protection. Or, une telle ordonnance ne peut pas durer plus de 6 mois. Elle ne peut être prolongée que si une requête en divorce, en séparation de corps ou en fixation de mesures relatives à l'autorisation parentale (Cf. Art. 515-12 du code civil) n'a été déposée. Le juge peut prononcer une nouvelle ordonnance si il considère que la protection est encore justifiée. Toutefois, force est de constater que cette protection est très restrictive et limitée à un petit nombre de personne.  +, Il conviendra d'apporter la preuve de l'état civil des frères et sœurs ainsi que la preuve que ceux-ci sont bel et bien pris en charge par les parents de l'enfant, mineur et non-marié, réfugié ou bénéficiaire de la protection subsidiaire.  +, Le requérant ne peut se prévaloir de ce défaut d'interprétariat que pendant la durée du recours, i.e. 15 jours à compter de la date de la décision rendue par l'OFPRA, délai extrêmement court.  +,
S
Sommes-nous en démocratie ? + * hold-up des biens communs au profit des puissances économiques : ** privatisations diverses (des autoroutes, etc.) * Les allers-retours entre cabinets politiques et conseils d'administration économiques (-> conflits d'intérêts et trafic d'influence/lobbying) : ** la plupart des dirigeants des plus grandes entreprises sont passés par un cabinet ministériel : Jean-Marie Messier, Louis Schweizer, Jacques Calvet, Jean Peyrelevade, Michel Pébereau, etc. ** Roger Fauroux : PDG de Saint-Gobain puis ministre de l'Industrie de Michel Rocard en 1988, puis directeur de l'ENA, occupant des fauteuils dans divers conseils d'administration (dont Usinor Sacilor) ** Martine Aubry : directrice générale adjointe du groupe Péchiney, puis ministre du Travail en 1991 avec pour interlocuteur privélégié le président du CNPF Jean Gandois, ancien président de Péchiney * liens affinitaires entre monde politique et économique : ** les « nuits à la Maison Blanche » dans la chambre d'Abraham Lincoln (938 hôtes reçus sous Bill Clinton entre 1992 et 1996) ** cercles divers * milliardaires au pouvoir : ** Silvio Berlusconi en Italie ** Sebastián Piñera au Chili ** 18 millionnaires sur 23 membres du gouvernement de Cameron en 2010 * prix des campagnes électorales * pots-de-vins, affaires de corruption : ** sous la IIIe République : *** affaire des décorations (1884) *** scandale de Panama *** affaire Stavisky *** scandale du trafic des vins *** trafic des généraux *** trafic des piastres ** sous la IVe République : *** scandale autour d'André Boutemy, en 1953 ** sous la Ve République : *** affaire Elf *** affaire Angolagate *** HLM de Paris *** emplois fictifs du RPR *** Urba *** Crédit lyonnais *** Falcone *** MNEF   +, cf. stratégie du "vote utile"  +, "tous les mêmes", peu de différences profondes entre les différents partis  +,
Sommes-nous libres de nos décisions ? +Les révolutions et autres basculements politiques, sociétaux témoignent du fait que la stabilité des comportements humains n'est que relative.  +, Tous les hommes paraissent avoir le sentiment, après avoir agi, c'est-à-dire après avoir fait le choix d'une certaine action, qu'ils auraient pu agir autrement, c'est-à-dire également faire le choix d'une autre action.  +, Le sentiment de culpabilité individuellement ressenti, de même que le fait que la justice punisse les auteurs de délits ou de crimes, ne peuvent s'expliquer que par la liberté que les hommes auraient de faire une action, ou de s'abstenir, ou bien d'en faire une autre. Si l'on abandonne l'idée de liberté, alors le sentiment de culpabilité et la mission de la justice de punir les coupables deviennent absurdes et injustes. Albert Camus, Réflexion sur la peine capitale : "Si les hommes sont conduits, par les lois de la nature, à faire ce qu'ils font, on ne peut pas les en blâmer, pas davantage que l'on ne peut reprocher à une montre d'être en avance ou en retard." Objection : *Deux phénomènes apparaissent simultanément : d'une part, la justice condamne les auteurs de crimes ou de délits, devant donc les tenir pour libres et donc responsables de leurs actes ; d'autre part, c'est précisément dans la comptabilité des crimes et des délits que l'on peut le mieux vérifier empiriquement que les comportements des hommes sont socialement d'une extrême régularité, ce qui exclut l'idée de libre-arbitre. Le domaine des crimes et des délits est donc celui où l'idée de la liberté est la plus nécessaire, et où elle apparaît comme la plus réfutée. Que la justice condamne les auteurs de crimes ne prouve pas qu'ils étaient libres d'agir autrement ; cela prouve en revanche, avec plus de certitude, que la justice établie a besoin de les considérer tels.  +,