591
U

Attribut:Résumé d'objection

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher

Pages utilisant la propriété « Résumé d'objection »

Afficher les 17 pages utilisant cette propriété.

Voir (25 précédentes | 25 suivantes) (20 | 50 | 100 | 250 | 500).

A
Aucun lien n'est prouvé entre la vaccination et l'autisme +La communauté scientifique peut se tromper, comme cela s'est déjà produit par le passé.  +, <div class="citation">« The inclusion criteria contradicts the study’s title “Vaccines”, which by presumption include the full compliment of the 71 doses of vaccine prior to 18 years of age in the United States (CDC, 2014). The study only looked at thimerosal containing, and MMR vaccines, which excluded; rotavirus, haemophilus influenzae type b (HIB), pneumococcal, poliovirus, partial influenza doses, varicella, hepatitis A, human papillomavirus (HPV), and partial meningococcal. The old studies did include some of the Hepatitis B, and DTP, which included cumulative Hg dosage, and the MMR, however left out the subsequent nine vaccines. »</div><div class="reference-citation">Auteur anonyme, « [http://autismrawdata.net/blog/more-pseudo-science-vaccines-do-not-cause-autism-study More Pseudo Science "Vaccines Do Not Cause Autism" Study...] », 21 mai 2014.</div>[[Auteur::Auteur anonyme| ]]  +, <div class="citation">« This study repeatedly speaks of "cumulative mercury dosage", meaning that there was not a comparison between vaccinated verses unvaccinated. They simply studied individuals that had some mercury compared with other groups that had more. For example, smoking a few cigarettes a day, compared to those that smoke a pack a day shows no correlation to lung cancer, therefore smoking is safe. This was their inclusion criteria in a nutshell... »</div><div class="reference-citation">Auteur anonyme, « [http://autismrawdata.net/blog/more-pseudo-science-vaccines-do-not-cause-autism-study More Pseudo Science "Vaccines Do Not Cause Autism" Study...] », 21 mai 2014.</div>[[Auteur::Auteur anonyme| ]]  +,
D
Dieu existe-t-il ? +(Nietzsche)  +, (Spinoza) <blockquote>« C’est donc nous-mêmes qui introduisons l’ordre et la régularité dans les phénomènes, que nous nommons ''nature'', et nous ne pourrions les y trouver, s’ils n’y avaient été mis originairement par nous ou par la nature de notre esprit. En effet, cette unité de la nature doit être une unité nécessaire, c’est-à-dire certaine ''a priori'' de la liaison des phénomènes. Mais comment pourrions-nous mettre en place ''a priori'' une unité synthétique, si, dans les sources originaires de la connaissance de notre esprit, il n’y avait des principes subjectifs d’une telle unité, et si ces conditions subjectives n’étaient pas en même temps objectivement valables, puisqu’elles sont les principes de la possibilité de connaître en général un objet d’expérience ? »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Emmanuel Kant, ''Critique de la raison pure'', Ak IV, 1781.</div>  +, (car l'effet succède dans le temps à la cause). Voir l'argument : "L'univers n'a pas de cause"  +,
F
Faut-il dépénaliser le cannabis ? +-  +, Certains pays comme le Portugal ou la République tchèque ont décriminalisé la possession de petites quantités de certaines drogues dures, mais ne les ont pas légalisées ([https://fr.wikipedia.org/wiki/Libéralisation_des_drogues Libéralisation des drogues]). A noter toutefois que l'alcool, qui est [http://www.croixbleue.fr/L-alcool-plus-dangereux-que-les considéré par certains comme une drogue dure], est légal dans la plupart des pays.  +, <blockquote>« Les expérimentations du cannabis chez les jeunes de 17 ans diminuent en France depuis 2003, et le niveau de sa consommation a désormais été ramené à celui du début des années 2000. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Claude Guéant, ministre de l'Intérieur (2011-12), « [http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/06/15/depenalisation-du-cannabis-un-debat-biaise_1536435_3232.html Dépénalisation du cannabis, un débat biaisé] », ''Le Monde'', 15/6/2011.[[Lien d'oeuvre citée::http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/06/15/depenalisation-du-cannabis-un-debat-biaise_1536435_3232.html| ]]</div>  +,
Faut-il généraliser le vote électronique ? +<blockquote>« Au terme d'une décennie de mise en œuvre, force est de constater que l'introduction du « vote par internet » n'a pas permis d'élever notablement le taux de participation aux élections organisées hors de France. À l'exception de l'élection présidentielle [pour laquelle le vote électronique n'est actuellement pas possible], le taux de participation à l'étranger avoisine traditionnellement les 20 % d'électeurs inscrits voire chute en dessous de 15 % lors des élections partielles. [...] Lors de son audition, M. François Saint-Paul, directeur des Français de l'étranger et de l'administration consulaire, en concluait que « la multiplication des modalités de vote ne garantit pas en soi la participation électorale ». L'expérience montre ainsi que, contrairement à l'objectif initial, le « vote par internet » n'a pas favorisé par lui-même la participation électorale pour un scrutin donné. À la suite de l'introduction de cette nouvelle modalité de vote, le nombre de votants n'a ainsi pas évolué en termes relatifs. Dans son rapport de septembre 2013, la Cour des comptes, se fondant sur le même constat, concluait que « la diversification des modalités de vote aux élections législatives [à l'étranger] n'a qu'en partie atteint son objectif d'accroissement du taux de participation ». »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Alain Anziani et Antoine Lefèvre, « [http://www.senat.fr/rap/r13-445/r13-4451.pdf Rapport d'information sur le vote électronique] », Sénat, 9 avril 2014.[[Lien d'oeuvre citée::http://www.senat.fr/rap/r13-445/r13-4451.pdf| ]]</div>  +, <blockquote>« Au-delà de la réticence à se déplacer vers un bureau de vote, le sénateur socialiste David Assouline a lui une autre explication à la cause de l’abstention : « On a un vrai problème de citoyenneté qu’il ne faut pas affronter par la facilité. Il faut absolument qu’on éduque les citoyens à ce devoir qui est de voter » a-t-il estimé. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Simon Barbarit, « [https://www.publicsenat.fr/lcp/politique/vote-internet-remede-contre-l-abstention-1112464 Le vote par Internet : le remède contre l’abstention ?] », 5 novembre 2015.[[Lien d'oeuvre citée::https://www.publicsenat.fr/lcp/politique/vote-internet-remede-contre-l-abstention-1112464| ]]</div>  +, <blockquote>« Certaines personnes sont très peu à l’aise avec les ordinateurs. La complexité d’un vote ne dépasse pas celle d’un retrait dans un distributeur de billets, mais tout le monde accepte-t-il d’utiliser ces distributeurs ? De plus, on s’habitue au fonctionnement d’un distributeur parce qu’on l’utilise régulièrement. La faible fréquence des élections demandera à certains de réapprendre à chaque fois comment voter. Ce n’est pas vraiment le droit à voter qui est en cause mais plutôt de pouvoir l’exercer sans assistance d’un tiers. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Association Ordinateurs de vote, « [http://www.ordinateurs-de-vote.org/Arguments-invoques-en-faveur-des.html Arguments invoqués en faveur des machines à voter] », 30 juillet 2005.[[Lien d'oeuvre citée::http://www.ordinateurs-de-vote.org/Arguments-invoques-en-faveur-des.html| ]]</div> <blockquote>« C’est l’expression du désarroi de personnes malhabiles devant la machine qui m’a le plus interpellé. La difficulté à reconnaître le bulletin de son choix, l’anxiété à enchaîner les gestes du vote automatique sont donnés à voir publiquement. Tout cela n’est pas juste même si cela ne concerne que quelques petits pour cents de la population. Aujourd’hui il ne s’agit que de machines à voter mais dans d’autres pays c’est le vote par internet qui se profile. Voter est un droit qui ne soit pas être freiné par l’usage de technologies. Peut-être que c’est irréaliste mais pourquoi ne pas permettre aux personnes qui le souhaitent de voter à coté dans un scrutin classique ? »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Michel Briand, « [http://www.brest-ouvert.net/article797.html Machines à voter, automatiser ou renforcer la participation ?] », ''Internetactu.net'', 29 avril 2004.[[Lien d'oeuvre citée::http://www.brest-ouvert.net/article797.html| ]]</div> <blockquote>« Cela va décourager ceux qui sont rétifs à l’innovation. La frange de la population dite "ringarde" qui refuse les nouvelles technologies (et qui n’a pas encore de téléphone portable ni de carte bancaire, par exemple). En particulier, les personnes âgées qui peuvent paniquer à l’idée de changer les habitudes. C’est un élément plus psychologique que matériel, mais qui compte. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Sylvain Rakotoarison, « [https://www.agoravox.fr/actualites/technologies/article/le-vote-electronique-pour-ou-149999 Le vote électronique, pour ou contre ?] », ''Agoravox'', 29 mars 2014.[[Lien d'oeuvre citée::https://www.agoravox.fr/actualites/technologies/article/le-vote-electronique-pour-ou-149999| ]]</div>  +,
Faut-il instaurer un salaire à vie ? +On peut tout à fait imaginer des politiques spécifiques pour certaines tâches ingrates mais nécessaires (par exemple, le ramassage des déchets). On peut imaginer des règles qui obligeraient chacun à consacrer quelques dizaines de jours par an à ces travaux.  +, La libération de l'activité va stimuler l'activité et l'enthousiasme, ce qui pourrait compenser des pertes de productivité dans certains secteurs.  +
Faut-il supprimer les notes à l'école ? +Dans ce cas tous les notations sont biaisées. Si l'évaluation fonctionnait sur un vrai/faux on pourrait attribuer une note sans qu'elle soit biaisée; réponse bonne +1 ou réponse fausse 0.  +, * subjectivité/artificialité de la note (-> biais de la notation) * à l’instant t   +, Logique de la carotte et du bâton.  +,
L
L'Europe occidentale est-elle en déclin ? +Les 28 Etats membres de l'Union européenne ne représentent que 508 millions d’habitants, mais ils constituent la première puissance économique mondiale. Ref http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2016/05/09/journee-de-l-europe-le-poids-de-l-ue-en-trois-graphiques_4916275_4355770.html  +, Ecole, justice, police, famille etc. sont des carcans qui empêchent l'individu de se libérer et d'exprimer sa personnalité. Qu'elles soient contestées est positif.  +, On a jamais autant exalté le mariage et la famille ; la justice reste respectée et domine la société, avec parfois une dérive vers l'envie du pénal. L'école républicaine continue d'être un pilier de la société.  +,
L'extrême-gauche doit-elle lutter contre l'islamophobie ? +Voir la famille d'arguments « contre » plus bas : [[#1. Les leaders et les organisations de la lutte contre l’islamophobie sont réactionnaires|Les leaders et les organisations de la lutte contre l’islamophobie sont réactionnaires]].  +, Voir l'objection plus haut : [[#Céder sur la religion est faire preuve d'opportunisme et de démagogie|Céder sur la religion est faire preuve d'opportunisme et de démagogie]].  +, Voir l'objection plus bas : [[#Ces organisations ne se réduisent pas à cela|Ces organisations ne se réduisent pas à cela]].  +,
La liberté d'expression doit-elle être limitée ? +La vie collective implique un certain nombre de désagréments. Les propos déplacés ou insultants peuvent faire partie des aspects conflictuels de l'existence, qu'il faut supporter ou régler entre les individus concernés.  +, Si la loi doit commencer à régir toutes les interactions humaines et régler tous les litiges, comme les injures, on met le doigt dans un engrenage où tous et toutes seront perdants. Il faudra un avocat pour réguler chaque conflit.  +, Il a existé des "odes à la haine" dans la littérature classique, la haine vue comme un moteur de la révolte légitime. Ne doit-on pas haïr les nazis ? Vouloir éradiquer la haine est une façon d'aseptiser des luttes qui peuvent être légitimes. "Les défenses provocantes ou paradoxales de la haine ne manquent pas. Il existe même une assez solide tradition littéraire en la matière, bien illustrée par des Jouhandeau, des Léautaud, des Cioran. On sait peut-être moins que Emile Zola fut, lui aussi, apologiste de la haine. Dans un article intitulé « Mes haines » (Le Figaro, 27 mai 1866) il proclame : « La haine est sainte : « elle est l’indignation des cœurs forts et puissants, le dédain militant de ceux que fâchent la médiocrité et la bêtise." Ruwen Ogien, "Un portrait logique et moral de la haine", éditions de l'éclat, p. 57  +,
La vaccination est-elle dangereuse ? +http://jamanetwork.com/journals/jamainternalmedicine/article-abstract/622214  +, A long terme, par exemple pour le vaccin ROR, on observe de nombreux "bénéfices en termes de santé publique" http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0929693X03005360 Archives de Pédiatrie, Volume 10, Pages 948-954, (2003) par P. Reinert, B. Soubeyrand, R.Gauchoux  +, Les vaccins ont été prouvés comme étant efficaces dans certains cas ( exemple du vaccin contre le neuroblastome).  +,
Le changement climatique est-il dû à l'activité humaine ? +Ces phénomènes se produisent sur de longues périodes et n'expliquent pas un réchauffement se produisant en quelques décennies. Désormais, le phénomène actuel de ralentissement du réchauffement climatique est expliqué par une conjonction de facteurs naturels refroidissant, mettant en avant le fait que l'impact anthropique a été suffisamment important pour entraîner un faible réchauffement contraire à la tendance naturelle attendue.  +, Cette hypothèse est cependant réfutée par le fait que dans ce cas, on devrait observer également un réchauffement des autres planètes. Selon les climatologues, les causes du réchauffement de Mars sont propres à cette planète, et en aucun cas liées à une origine extérieure, notamment solaire, qui serait partagée avec la Terre.  +, Cette étude, et le graphique associé ont été par la suite contestés, car fondés sur des valeurs erronées.  +,
Le néolibéralisme va-t-il s'effondrer ? +L'espérance de vie augmente chaque année.  +, La recherche médicale permet déjà de soigner de nombreux cancers, et elle viendra bientôt à bout d'autres maladies. Les thérapies géniques offrent de grands espoirs, tout comme la découverte de nano-molécules réparatrices ou les recherches sur les cellules-souches.  +, Prôner la décroissance est une idée de riches. Après s'être assurés confort et services, les pays du Nord veulent empêcher les autres pays à accéder au même niveau. C'est injuste et impossible à défendre politiquement.  +,
Les religions se rejoignent-elles ? +La plupart des révélations sont faites d'abord à un peuple défini, lui donnant mission de les répandre. L'action divine ou supposée telle semble commencer par élire un groupe défini, qui aura pour mission de diffuser la vérité et de convertir l'humanité. Cette structure se retrouve dans les grandes religions mais aussi dans des groupes moins importants comme les Mormons.  +, Si tel n'était pas le cas, pourquoi se convertir à une religion plutôt qu'à une autre ?  +, On peut très bien considérer qu'il y a une vérité, voire une vérité religieuse que l'on a pu découvrir, et respecter les autres. Dans ce cas, on voudra les convertir, certes, mais pas "de force" ; plutôt en cherchant à toucher leur coeur ou leur esprit. Au mieux, cette conviction de posséder la vérité devrait susciter le désir de rencontrer les autres croyants - tout aussi sûrs de posséder "la vérité" - pour organiser des Disputations - la confrontation méthodique des arguments en vue de déterminer qui a la vérité.  +,
Lénine est-il le précurseur de Staline ? +<blockquote>« Si les horreurs de la guerre civile sont dès lors partagées entre « ''rouges'' » et « ''blancs'' », la matrice de toutes les terreurs à venir résiderait cependant dans une guerre cachée, une guerre dans la guerre, contre la paysannerie. Afin d’inscrire les victimes de la famine de 1921-1922 au tableau des crimes du communisme, Nicolas Werth tend parfois à la présenter parfois comme le résultat d’un choix d’extermination délibéré de la paysannerie. Les documents sur la répression des villages sont souvent accablants. Mais est-il possible pour autant de dissocier les deux problèmes, celui de la guerre civile et celui de la question agraire ? Pour faire front à l’agression, l’Armée rouge a dû mobiliser en quelques mois quatre millions de combattants qu’il a fallu équiper et nourrir. En deux ans, Pétrograd et Moscou ont perdu plus de la moitié de leur population. L’industrie dévastée ne produisait plus rien. Dans ces conditions, pour nourrir les villes et l’armée, quelle autre solution que les réquisitions ? Sans doute peut-on imaginer d’autres formes, tenir compte, avec le recul du temps, de la logique propre d’une police politique, des dangers d’arbitraire bureaucratique exercé par des tyranneaux improvisés. Mais c’est une discussion concrète, en termes de choix politiques, d’alternatives imaginables devant des épreuves réelles, et non de jugements abstraits. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Daniel Bensaïd, « [http://danielbensaid.org/Communisme-contre-stalinisme Communisme contre stalinisme] », ''Rouge'', n°1755, 1997.[[Lien d'oeuvre citée::http://danielbensaid.org/Communisme-contre-stalinisme| ]]</div>  +, <blockquote>« Au début de 1921, le soulèvement des marins de Cronstadt fut précisément une protestation contre ce régime économique et la dictature du Parti. Quelles que soient ses intentions et sa probité, un parti qui gouverne un pays affamé ne saurait garder sa popularité. La spontanéité des masses s’était éteinte ; les sacrifices et les privations usaient la minorité active de la révolution. Les hivers glacés, les rations insuffisantes, les épidémies, les réquisitions dans les campagnes répandaient la rancune, une sorte de désespoir, l’idéologie confuse de la contre-révolution pour le pain blanc. Si le Parti bolchevik lâchait les rênes du pouvoir, qui, dans cette situation, prendrait sa succession ? Son devoir n’était-il pas de tenir ? »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Victor Serge, « [https://www.marxists.org/francais/serge/works/1947/07/serge_19470700.htm Trente ans après la Révolution russe] », 1947.[[Lien d'oeuvre citée::https://www.marxists.org/francais/serge/works/1947/07/serge_19470700.htm| ]]</div>  +, <blockquote>« Les erreurs et les fautes du pouvoir se nouent autour de Cronstadt, 1921. Les marins ne se révoltèrent pas que parce que Kalinine refusa brutalement de les entendre. Où il fallait de la persuasion et de la compréhension, le président du Comité exécutif des Soviets n’employa que la menace et l’insulte. La délégation de Cronstadt au Soviet de Petrograd, au lieu d’être fraternellement reçue pour des négociations, fut arrêtée par la Tchéka. La vérité sur le conflit fut cachée au pays et au parti par la presse qui, pour la première fois, mentit au grand jour en publiant qu’un général blanc, Kozlovski, exerçait l’autorité à Cronstadt. La médiation proposée par des anarchistes américains influents et bienveillants, Emma Goldman et Alexandre Berkman, fut repoussée. Les canons tonnèrent dans une bataille fratricide et la Tchéka, ensuite, fusilla ses prisonniers. […] Lénine, en proclamant la fin du « communisme de guerre » et la « nouvelle politique économique », satisfit les revendications économiques de Cronstadt, après la bataille et le massacre. Il reconnut ainsi que le Parti et lui-même s’étaient enferrés en maintenant un régime intenable et dont Trotsky avait du reste dénoncé les périls et proposé le changement un an auparavant. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Victor Serge, « [https://www.marxists.org/francais/serge/works/1947/07/serge_19470700.htm Trente ans après la Révolution russe] », 1947.[[Lien d'oeuvre citée::https://www.marxists.org/francais/serge/works/1947/07/serge_19470700.htm| ]]</div>  +,
P
Pour ou contre le projet de loi Collomb Asile et immigration ? +Pour que ladite carte soit renouvelée, il faut que le titulaire soit encore sous ordonnance de protection. Or, une telle ordonnance ne peut pas durer plus de 6 mois. Elle ne peut être prolongée que si une requête en divorce, en séparation de corps ou en fixation de mesures relatives à l'autorisation parentale (Cf. Art. 515-12 du code civil) n'a été déposée. Le juge peut prononcer une nouvelle ordonnance si il considère que la protection est encore justifiée. Toutefois, force est de constater que cette protection est très restrictive et limitée à un petit nombre de personne.  +, Il conviendra d'apporter la preuve de l'état civil des frères et sœurs ainsi que la preuve que ceux-ci sont bel et bien pris en charge par les parents de l'enfant, mineur et non-marié, réfugié ou bénéficiaire de la protection subsidiaire.  +, Le requérant ne peut se prévaloir de ce défaut d'interprétariat que pendant la durée du recours, i.e. 15 jours à compter de la date de la décision rendue par l'OFPRA, délai extrêmement court.  +,
S
Sommes-nous en démocratie ? + * hold-up des biens communs au profit des puissances économiques : ** privatisations diverses (des autoroutes, etc.) * Les allers-retours entre cabinets politiques et conseils d'administration économiques (-> conflits d'intérêts et trafic d'influence/lobbying) : ** la plupart des dirigeants des plus grandes entreprises sont passés par un cabinet ministériel : Jean-Marie Messier, Louis Schweizer, Jacques Calvet, Jean Peyrelevade, Michel Pébereau, etc. ** Roger Fauroux : PDG de Saint-Gobain puis ministre de l'Industrie de Michel Rocard en 1988, puis directeur de l'ENA, occupant des fauteuils dans divers conseils d'administration (dont Usinor Sacilor) ** Martine Aubry : directrice générale adjointe du groupe Péchiney, puis ministre du Travail en 1991 avec pour interlocuteur privélégié le président du CNPF Jean Gandois, ancien président de Péchiney * liens affinitaires entre monde politique et économique : ** les « nuits à la Maison Blanche » dans la chambre d'Abraham Lincoln (938 hôtes reçus sous Bill Clinton entre 1992 et 1996) ** cercles divers * milliardaires au pouvoir : ** Silvio Berlusconi en Italie ** Sebastián Piñera au Chili ** 18 millionnaires sur 23 membres du gouvernement de Cameron en 2010 * prix des campagnes électorales * pots-de-vins, affaires de corruption : ** sous la IIIe République : *** affaire des décorations (1884) *** scandale de Panama *** affaire Stavisky *** scandale du trafic des vins *** trafic des généraux *** trafic des piastres ** sous la IVe République : *** scandale autour d'André Boutemy, en 1953 ** sous la Ve République : *** affaire Elf *** affaire Angolagate *** HLM de Paris *** emplois fictifs du RPR *** Urba *** Crédit lyonnais *** Falcone *** MNEF   +, cf. stratégie du "vote utile"  +, "tous les mêmes", peu de différences profondes entre les différents partis  +,
Sommes-nous libres de nos décisions ? +Les révolutions et autres basculements politiques, sociétaux témoignent du fait que la stabilité des comportements humains n'est que relative.  +, Tous les hommes paraissent avoir le sentiment, après avoir agi, c'est-à-dire après avoir fait le choix d'une certaine action, qu'ils auraient pu agir autrement, c'est-à-dire également faire le choix d'une autre action.  +, Le sentiment de culpabilité individuellement ressenti, de même que le fait que la justice punisse les auteurs de délits ou de crimes, ne peuvent s'expliquer que par la liberté que les hommes auraient de faire une action, ou de s'abstenir, ou bien d'en faire une autre. Si l'on abandonne l'idée de liberté, alors le sentiment de culpabilité et la mission de la justice de punir les coupables deviennent absurdes et injustes. Albert Camus, Réflexion sur la peine capitale : "Si les hommes sont conduits, par les lois de la nature, à faire ce qu'ils font, on ne peut pas les en blâmer, pas davantage que l'on ne peut reprocher à une montre d'être en avance ou en retard." Objection : *Deux phénomènes apparaissent simultanément : d'une part, la justice condamne les auteurs de crimes ou de délits, devant donc les tenir pour libres et donc responsables de leurs actes ; d'autre part, c'est précisément dans la comptabilité des crimes et des délits que l'on peut le mieux vérifier empiriquement que les comportements des hommes sont socialement d'une extrême régularité, ce qui exclut l'idée de libre-arbitre. Le domaine des crimes et des délits est donc celui où l'idée de la liberté est la plus nécessaire, et où elle apparaît comme la plus réfutée. Que la justice condamne les auteurs de crimes ne prouve pas qu'ils étaient libres d'agir autrement ; cela prouve en revanche, avec plus de certitude, que la justice établie a besoin de les considérer tels.  +,